Saison 1 des Cinq Dernières Minutes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article présente le guide des épisodes de la première série[1] du feuilleton télévisé Les Cinq Dernières Minutes, c'est-à-dire les 56 épisodes diffusés entre 1958 et 1973 et interprétés par Raymond Souplex.

Sommaire

Épisode 1 : La Clé de l'énigme[modifier | modifier le code]

Numéro de production
1 (1-01)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
Fred Kassak et Claude Loursais
Invités
Résumé détaillé
Lors d'un réveillon chic dans le 16e arrondissement, un homme téléphone à un médecin pour le prévenir qu'un drame est survenu. Ce dernier se rend sur place, constate le décès de Mona et appelle l'inspecteur de garde à la PJ...
Univers
  • Étude de mœurs.
Commentaires
  • Le futur inspecteur Bourrel n'a pas encore de nom (ni de perruque !) mais il précise que s'il n'a ni femme ni enfant, il a un frère, photographe de profession au coin des rues Lamarck et Damrémont (non loin du square qui porte aujourd'hui le nom de Raymond Souplex).
  • L'un des candidats téléspectateurs est Pierre Apestéguy, scénariste du film Nathalie cité pendant l'émission.

Épisode 2 : D'une pierre deux coups[modifier | modifier le code]

Numéro de production
2 (1-02)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
Maurice-Bernard Endrèbe
Invités
Résumé détaillé
En vacances de Pâques dans les Pyrénées, Bourrel reçoit un coup de fil d'une connaissance avec laquelle il partage la même passion : collectionner les pierres. Une fois arrivé à son domicile, Bourrel découvre son ami assassiné...
Univers
  • Les collectionneurs de pierres.
Commentaires
Bourrel explique aux téléspectateurs le processus de rediffusion des séquences demandées par les candidats (scènes rejouées en direct par les acteurs après remise en place du décor, des costumes et des caméras). En effet, la chaîne avait reçu de nombreux courriers pour s'indigner du long temps d'attente avant la rediffusion.

Épisode 3 : Les Cheveux en quatre[modifier | modifier le code]

Numéro de production
3 (1-03)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
Slim Harrisson
Invités
Résumé détaillé
Pendant que Monsieur Gerzat dépose une plainte auprès de Bourrel au sujet d'un vol de voiture, Dupuy apprend que Madame Gerzat vient d'être assassinée...
Univers
  • Un salon de coiffure.
Commentaires
  • C'est le premier épisode avec la fameuse musique du générique Arsenic Blues (en début d'émission). C'est aussi la première apparition de l'inspecteur Dupuy.
  • Au début de l'épisode, Bourrel présente ses excuses aux téléspectateurs qui lui ont écrit pour dire qu'ils avaient trop facilement trouvé la solution de l'énigme précédente (D'une pierre deux coups), mais il explique que cet épisode sera aussi assez simple car les téléspectateurs sont encore en vacances.
  • On apprend également que Bourrel n'a pas de voiture et qu'il est célibataire.

Épisode 4 : Réactions en chaîne[modifier | modifier le code]

Numéro de production
4 (1-04)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
Jean-Pierre Conty
Invités
Résumé détaillé
Trois hommes se font tirer dessus : un inventeur est tué juste après avoir vu sa maîtresse, un commerçant des Halles sur son lieu de travail, tandis qu'un chimiste échappe de peu à la mort dans son laboratoire. Quel peut être le lien entre ces trois meurtres ou tentative de meurtre ?
Univers

Épisode 5 : L'habit fait le moine[modifier | modifier le code]

Numéro de production
5 (1-05)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
Maurice-Bernard Endrèbe
Invités
Résumé détaillé
Au théâtre Louvois, quelques jours avant la reprise de Roméo et Juliette, la directrice artistique est assassinée. Nombreux dans la troupe sont ceux qui pouvaient lui en vouloir...
Univers
  • Le théâtre
Commentaires
Innovation dans cet épisode : pour corser le suspense, les téléspectateurs ne découvrent l'identité de la victime qu'au milieu de l'émission; et pour la première fois, une femme est candidate pour démêler l'énigme.

Épisode 6 : Le Théâtre du crime[modifier | modifier le code]

Numéro de production
6 (1-06)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
Maurice-Bernard Endrèbe, adaptation d'André Maheux
Invités
Résumé détaillé
Dans un théâtre, une actrice est agressée, puis une seconde alors même que Bourrel est présent sur les lieux. Il croit avoir démasqué le coupable, mais l'auteur de la pièce en cours de montage est assassiné...
Univers
  • Le théâtre.
Commentaires
  • Pour la première fois, l'épisode est entièrement filmé (sauf la séquence des "experts" à la fin) et non diffusé en direct.
  • L'histoire se passe encore au théâtre Louvois. On y retrouve plusieurs personnages rencontrés au cours de l'épisode précédent : Éliane, Tournon et sa fille Claude que Bourrel trouve particulièrement charmante...

Épisode 7 : Tableau de chasse[modifier | modifier le code]

Numéro de production
7 (1-07)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
Michel Lebrun
Invités
Résumé détaillé
Corinne Lestelle, jeune peintre d'avenir, est poignardée dans son atelier. Sa modèle découvre le corps. Bourrel est chargé de l'enquête...
Univers
  • Peintres et marchands de tableaux.

Épisode 8 : Un sang d'encre[modifier | modifier le code]

Numéro de production
8 (1-08)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
Henry Grangé et Claude Loursais, d'après une idée de Fred Kassak
Invités
Résumé détaillé
L'imprimeur Bourgoin appelle la police, sa femme vient de se suicider avec son revolver. Dupuy vient faire les premières constatations...
Univers
  • Les imprimeries.

Épisode 9 : Le Grain de sable[modifier | modifier le code]

Numéro de production
9 (1-09)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
Louis C. Thomas et Henry Grangé
Invités
Résumé détaillé
Un homme appelle un poste de Police pour prévenir qu'il vient de recevoir un coup de couteau. Malheureusement, la communication est coupée et l'homme a juste eu le temps d'indiquer son prénom et le début d'une adresse...
Univers
  • Les antiquaires.

Épisode 10 : On a tué le mort[modifier | modifier le code]

Numéro de production
10 (1-10)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
Henry Lapierre, adaptation d'Henry Grangé
Invités
Résumé détaillé
Bourrel est invité pour un week-end à la campagne par un industriel rencontré un an plus tôt et qui souhaite lui demander un petit service. Mais il s'agit en fait d'utiliser Bourrel pour la « murder party » qui se prépare...
Univers
  • Étude de mœurs.

Épisode 11 : Sans en avoir l'air[modifier | modifier le code]

Numéro de production
11 (1-11)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
Louis C. Thomas, adaptation d'Henry Grangé
Invités
Résumé détaillé
Yvonne Larroque, compositrice de chansons en vogue, est trouvée assassinée chez elle non loin du studio de télévision où la chanteuse Monika vient d'interpréter sa dernière création. Le mari de la victime, un sculpteur raté, l'éditeur Casamozza, Germaine, la sœur d'Yvonne, tout l'entourage de la victime est suspect.
Univers
  • Les variétés.
Commentaires
  • C'est cet épisode de la série qui a propulsé Colette Deréal dans le monde de la variété française. La chanson qu'elle y interprète (Ne joue pas de Jean Constantin) reçut un succès considérable et un disque 45 tours fut pressé à l'occasion (100 000 disques sont vendus en un mois).
  • Parmi les candidats experts figure la traductrice France-Marie Watkins.

Épisode 12 : Dans le pétrin[modifier | modifier le code]

Numéro de production
12 (1-12)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
Jean Boulard et Jacques Pierroux, adaptation de Claude Santelli
Invités
Résumé détaillé
Dupuy emmène Bourrel en vacances à Saint-Saturnin, dans le midi. Une étrange épidémie frappe la population. C'est le beau-frère de Dupuy, brigadier de gendarmerie, qui mène l'enquête sur ce mystérieux empoisonnement. Le boucher est soupçonné...
Univers
  • Un petit village dans le midi.
Commentaires
  • En début d'émission, ce n'est pas Bourrel mais Dupuy qui présente l'épisode aux téléspectateurs.
  • Comme pour l'épisode Le théâtre du crime, l'émission est entièrement filmée en décors réels (le village provençal de Ventabren), la partie en direct étant réservée à l'introduction et à la séquence des candidats à la fin.
  • On apprend que l'inspecteur Bourrel n'est pas marié. « Je n'ai pas de dame », répond-il à la droguiste.

Épisode 13 : Poison d'eau douce[modifier | modifier le code]

Numéro de production
13 (1-13)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
Michel Lebrun
Invités
Résumé détaillé
M. Montescourt se rend à la PJ pour porter plainte et demande à Bourrel de faire analyser une bouteille de vin qu'il affirme empoisonné par ceux qui veulent le tuer, mais il refuse d'en dire plus. Deux jours plus tard, Bourrel se rend sur la péniche de Montescourt pour le rassurer, mais l'homme est trouvé mort. Bourrel et Dupuy mènent l'enquête sur la péniche...
Univers
  • Les mariniers
Commentaires
  • On apprend que Dupuy est d'origine normande et habite un pavillon à Noisy-le-Sec.
  • En début d'émission, par une fausse interactivité, Bourrel est raillé par les téléspectateurs qui lui reprochent gentiment de répéter à chaque fois la même chose !

Épisode 14 : Au fil de l'histoire[modifier | modifier le code]

Numéro de production
14 (1-14)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
André Maheux et Henry Grangé
Invités
Résumé détaillé
Mme Grisolles, propriétaire de cinémas parisiens, est trouvée morte à son domicile. Bourrel constate que la télévision y est allumée, c'est donc que la victime a été tuée entre 12h30 et 13h30, heure de diffusion des programmes de la mi-journée…
Univers
  • Les cinémas de quartier.
Commentaires
Cet épisode fera l'objet d'un abondant courrier concernant le fil d'antenne débranché qui pour certains téléspectateurs n'est pas forcément un moyen de prouver l'heure du crime : lors de l'émission suivante, un technicien de la RTF sera obligé d'assister Bourrel pour prouver qu'un fil d'antenne est toujours nécessaire pour capter correctement une émission de télévision.

Épisode 15 : Un poing final[modifier | modifier le code]

Numéro de production
15 (1-15)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
Louis C. Thomas, adaptation d'Henry Grangé
Invités
Résumé détaillé
Au seuil d'une carrière prometteuse, et à la veille d'un match important, le jeune boxeur Marcel Frépillon est assassiné dans l'appartement qu'il occupait près de la salle de boxe. À ses côtés, Luriecq, le directeur de la salle, est blessé.
Univers
  • La boxe.
Commentaires
  • Parmi les boxeurs qu'on voit s'entraîner tout au long de l'épisode figure Rachid Tabti, un authentique espoir de l'époque.
  • L'inspecteur Dupuy passe tout l'épisode sans quitter son bureau, la cheville foulée - Jean Daurand venait de se blesser réellement.
  • L'académicien auquel Raymond Souplex fait allusion à la toute fin de l'émission est Jean Cocteau.
  • Au détour d'un couloir, la caméra tombe nez à nez avec une autre caméra qui prend aussitôt le relais.

Épisode 16 : Dernier Cri[modifier | modifier le code]

Numéro de production
16 (1-16)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
Maurice-Bernard Endrèbe, adaptation d'Henry Grangé
Invités
Résumé détaillé
Alors que la préparation de la nouvelle collection de Thierry Fauquemont, couturier à la mode, bat son plein, celui-ci est retrouvé assassiné dans son bureau.
Univers
  • Chez un grand couturier.
Commentaires
On retrouve parmi les experts téléspectateurs la charmante France-Marie Watkins, déjà candidate dans l'épisode Sans en avoir l'air.

Épisode 17 : Le Dessus des cartes[modifier | modifier le code]

Numéro de production
17 (1-17)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
André Maheux, adaptation d'Henry Grangé
Invités
Résumé détaillé
Nicole Robiac, une jeune hôtesse de l'air, est retrouvée assassinée sur le parking du personnel navigant de l'aéroport d'Orly. On ne lui connaissait comme seule famille qu'une vieille dame, pensionnaire de la maison de retraite Les Bleuets. L'enquête s'oriente vers cette maison de retraite.
Univers
  • Un aéroport; une maison de retraite.
Commentaires
Il y a un seul candidat cette fois, et rapidement expédié à la fin, car l'émission est rigoureusement minutée, comme l'indique Raymond Souplex qui regarde sa montre à plusieurs reprises. L'explication finale s'en trouve un peu bâclée, mais l'épisode reste remarquablement construit et chargé d'humour noir.

Épisode 18 : Qui trop embrasse...[modifier | modifier le code]

Numéro de production
18 (1-18)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
Fred Kassak, adaptation de Fred Kassak et Henry Grangé
Invités
Résumé détaillé
Xavier Trévoux est aimé de deux femmes bien différentes: une bourgeoise plus toute jeune, qui se pique d'écrire des romans historiques, et une jeune fille de bonne famille, héritière d'une célèbre marque de biscuits. C'est pourquoi, lorsque Xavier est découvert assassiné, l'inspecteur Bourrel s'oriente vers la piste de la vie privée du jeune homme...
Univers
  • Étude de mœurs dans la bourgeoisie.
Commentaires
  • C'est Dupuy, et non Bourrel, qui prononce à la fin la célèbre formule "Bon Dieu, mais c'est bien sûr".
  • Cet épisode est resté dans les annales pour avoir accumulé les problèmes lors de la diffusion en direct, avec notamment une interruption de l'antenne consécutive à l'absence de l'actrice Janine Crispin, retardée par un changement de costume. Mis à part de flagrants problèmes de prise de son, on devine plus qu'on ne constate ces incidents sur la version conservée par l'INA, où des coupures visibles ont été pratiquées.

Épisode 19 : Sur la piste...[modifier | modifier le code]

Numéro de production
19 (1-19)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
André Maheux et Henry Grangé
Invités
Résumé détaillé
Le clown Bock, qui publiait quotidiennement dans la presse ses souvenirs en forme de réglements de comptes, est assassiné dans sa loge à l'issue d'une représentation. Qui, au cirque ou dans sa famille, avait intérêt à sa mort ?
Univers
  • Le cirque
Commentaires
  • Pour la première fois, les "experts", qui sont ce soir des anciens candidats de jeux télévisés, énoncent leur raisonnement alors que Bourrel a déjà dévoilé le fin mot de l'histoire aux téléspectateurs.
  • Ces experts sont d'ailleurs deux acteurs: le premier, Jacques Gheusi, est également musicographe, auteur de nombreux articles et ouvrages sur l'opéra; le second, Jacques Jeannet, tiendra même un rôle important dans l'épisode Voies de faits (voir plus bas, épisode 44). Curieusement, ces deux experts jouent de toute évidence (et assez gauchement) un texte convenu d'avance. Cette supercherie est unique au cours de la série, et demeure inexpliquée.

Épisode 20 : Cherchez la femme[modifier | modifier le code]

Numéro de production
20 (1-20)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
André Maheux et Henry Grangé
Invités
Résumé détaillé
La police découvre du sang humain dans une voiture mal garée. Sa conductrice, Edith Villefort, est introuvable...
Univers
  • Liaisons et trafics...

Épisode 21 : Épreuves à l'appui[modifier | modifier le code]

Numéro de production
21 (1-21)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
Louis C. Thomas, adaptation d'Henry Grangé et André Maheux
Invités
Résumé détaillé
La fille du brigadier Coulon trouve un cadavre dissimulé chez un photographe. Son père refusant de l'écouter, elle va trouver directement Bourrel à la PJ !
Univers
  • Les photographes
Commentaires
Pour la première fois, il n'y a pas de candidats en fin d'émission.

Épisode 22 : L'Avoine et l'Oseille[modifier | modifier le code]

Numéro de production
22 (1-22)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
André Maheux et Henry Grangé
Invités
Résumé détaillé
Dans une écurie de l'hippodrome de Vincennes, le cheval Nicolo est retrouvé mort...
Univers
  • Les courses hippiques
Commentaires
À la fin de l'épisode, lors de la résolution de l'énigme, il y a une fausse interactivité entre les inspecteurs et les téléspectateurs.

Épisode 23 : L’Épingle du jeu[modifier | modifier le code]

Numéro de production
23 (1-23)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
André Maheux et Henry Grangé
Invités
Résumé détaillé
Un soir d'octobre 1832, deux gardes nationaux découvrent au cours d'une ronde un homme assassiné d'un coup de pistolet devant la taverne du Chien Jaune, au cœur de Paris. L'inspecteur Bourrel, de la Sûreté, est chargé de l'enquête, flanqué de Dupuy et de l'inspecteur Lecoq, le héros des romans d'Émile Gaboriau.
Univers
  • Une enquête sous Louis-Philippe
Commentaires
  • C'est pour pouvoir réutiliser le décor de la dramatique "Les Mystères de Paris", diffusée le 30 décembre précédent, que cet épisode est situé sous Louis-Philippe.
  • Les scénaristes ont glissé avec malice le personnage fictif de Monsieur Lecoq, le premier "détective" français, parmi les adjoints de Bourrel.
  • On note aussi parmi les acteurs la présence de Henry Grangé, scénariste de cet épisode et de tant d'autres dans la série, qui interprète le petit rôle de l'ébéniste Malbosc.

Épisode 24 : Le Tzigane et la Dactylo[modifier | modifier le code]

Numéro de production
24 (1-24)
Première diffusion
Réalisation
Pierre Nivollet
Scénario
Louis C. Thomas, adaptation d'Henry Grangé et André Maheux
Invités
Résumé détaillé
Le tzigane et la dactylo du titre sont deux automates qui jouent un rôle important dans l'intrigue. C'est en effet dans le milieu des fabricants d'automate que se déroule l'enquête: l'un des deux directeurs de la maison Chazal & Vernet a été assassiné.
Univers
  • Les fabricants d'automates

Épisode 25 : C'était écrit[modifier | modifier le code]

Numéro de production
25 (1-25)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
Claude Loursais, adaptation de Jacques Rémy
Invités
Résumé détaillé
A l'heure de la fermeture de la bibliothèque Kaufmann, le bibliothécaire découvre le corps d'un étudiant, tué d'une balle de révolver. Appelé sur les lieux, Bourrel conclut rapidement à un meurtre "en vase clos", et oriente son enquête vers les lecteurs, pour la plupart étudiants, qui se trouvaient à la bibliothèque ce jour-là. Parmi eux, les habitués et ceux qui venaient pour la première fois...
Univers
  • Une bibliothèque
Commentaires
Ce très bon scénario, aux nombreux rebondissements (y compris un tout dernier, dans les toutes dernières minutes, après la révélation de l'identité de l'assassin) est gâché par des conditions techniques de réalisation bien plus médiocres qu'à l'ordinaire (les "aléas du direct") : on ne compte plus les ombres de micros, les techniciens qui passent dans le champ, les bruits de plateau - avec même un coup de feu intempestif ! - les nombreux regards inquiets de Raymond Souplex à la caméra, une scène clé où un acteur s'embrouille dans son texte et même un moment où Raymond Souplex improvise visiblement en attendant l'arrivée de l'inspecteur Dupuy...

Épisode 26 : La Mort d'un casseur[modifier | modifier le code]

Numéro de production
26 (1-26)
Première diffusion
Réalisation
Guy Lessertisseur
Scénario
André Maheux et Henry Grangé
Invités
Résumé détaillé
René Durtol est retrouvé mort au volant de sa voiture. C'est le fils et l'associé d'Antoine Durtol, le patron de la casse de voitures de Thiais. Dès le début de l'enquête, Bourrel découvre certaines activités moins avouables de la victime...
Univers
  • Une casse de voitures

Épisode 27 : Un mort à la une[modifier | modifier le code]

Numéro de production
27 (1-27)
Première diffusion
Réalisation
Pierre Nivollet
Scénario
Jean-Luc Terrex, adaptation de Henry Grangé et Pierre Nivollet
Invités
Résumé détaillé
Un rédacteur en vue d'un grand journal parisien, gendre du patron, est retrouvé mort en salle de rédaction, son pistolet à la main et une balle dans la tête. Tout semble devoir faire conclure au suicide, mais...
Univers
  • La presse
Commentaires
le générique indique que le scénario est adapté par Henri Grangé et que les dialogues sont d'Henry Grangé.

Épisode 28 : L'Eau qui dort[modifier | modifier le code]

Numéro de production
28 (1-28)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
André Maheux et Henry Grangé
Invités
Résumé détaillé
Un bébé a été enlevé; la police est sur les dents, et le signalement de la ravisseuse est diffusé par les journaux. Edouard Monestier prévient l'inspecteur Bourrel: il pense avoir reconnu sa femme, Hélène Monestier. Or celle-ci séjourne actuellement dans une maison de santé de Vincennes...
Univers
  • Un enlèvement d'enfant
Commentaires
  • Un scénario inhabituel pour cet épisode, basé sur un enlèvement et non un meurtre - le meurtre n'interviendra que beaucoup plus tard dans l'histoire. Dans un effet de réalisme, l'émission commence, abruptement, par un appel à témoins lancé par Léon Zitrone, le présentateur vedette du journal télévisé de l'époque.
  • Dès les premières minutes de l'épisode, un acteur met en danger la diffusion en direct: connaissant mal son texte, ratant plusieurs entrées, il abandonne même carrément Raymond Souplex au cours d'une scène (pour aller relire son texte ?), laissant ce dernier improviser...
  • L'épisode finit par un coup de théâtre et un suspense inhabituels: Bourrel est blessé d'un coup de feu, et les médecins ne peuvent se prononcer sur les suites. Curieusement, dès l'épisode suivant, il ne sera plus jamais question de cet étonnant rebondissement... (on a en fait l'explication dans les différents numéros du magazine télé 7 jours de l'époque qui monte une petite histoire pour expliquer la "convalescence" de Bourrel.

Épisode 29 : Une affaire de famille[modifier | modifier le code]

Numéro de production
29 (1-29)
Première diffusion
Réalisation
Jean-Pierre Marchand
Scénario
Louis C. Thomas, adaptation d'André Maheux et Henry Grangé
Invités
Résumé détaillé
le directeur commercial d'un laboratoire pharmaceutique est agressé. Le cahier dans lequel se trouvaient toutes les recherches au sujet d'un nouveau médicament a disparu...
Univers
  • les laboratoires pharmaceutiques.
Commentaires
le personnage secondaire de Larnaud-Ruffey, le grand bourgeois interprété par Jean Ozenne, paraît déjà dans l'épisode Qui trop embrasse...

Épisode 30 : Fenêtre sur jardin[modifier | modifier le code]

Numéro de production
30 (1-30)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
Jean-Luc Terrex, adaptation d'André Maheux et Henry Grangé
Invités
Résumé détaillé
Alors qu'une petite équipe est occupée au tournage d'un roman-photo à l'extérieur d'une villa d'Antony, le propriétaire de la villa, qui est aussi le scénariste du roman-photo et le mari de la propriétaire du magazine "Femmes", est assassiné d'un coup de couteau dans le dos, à l'intérieur de la villa...
Univers
  • Les romans-photos.
Commentaires
Plusieurs allusions sont faites dans le cours de l'épisode au metteur en scène Raymond Rouleau. Le grand comédien Michel Bouquet y fait une apparition très remarquée.

Épisode 31 : 45 tours et puis s'en vont[modifier | modifier le code]

Numéro de production
31 (1-31)
Première diffusion
Réalisation
Bernard Hecht
Scénario
André Maheux et Henry Grangé
Invités
Résumé détaillé
L'idole des jeunes, Baby Rock, disparaît en sortant d'une séance d'enregistrement... Est-ce une vengeance ou une simple manipulation ?
Univers
  • Les maisons de disques
Commentaires
Cet épisode a été tourné en pleine période yéyé. La période de tournage correspond, d'ailleurs, à l'époque de la première tournée de la chanteuse Sheila que le personnage de Baby Rock évoque furieusement. On y remarque la participation d'Yves Rénier pour son unique prestation dans cette série et qui créera plus tard le personnage du Commissaire Moulin

Épisode 32 : Quand le vin est tiré ...[modifier | modifier le code]

Numéro de production
32 (1-32)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
Henry Grangé, André Maheux et Louis C. Thomas
Invités
Résumé détaillé
Lors d'un braquage, des malfaiteurs ligotent le marchand de vins Dennevy dans sa cave, à la halle aux vins, et enlèvent Roujan, son chef de cave. Lorsque ce dernier, abandonné par ses ravisseurs, revient avec la police, Dennevy est retrouvé mort.
Univers
  • La halle aux vins du quai Saint Bernard.

Épisode 33 : Sans fleurs ni couronnes[modifier | modifier le code]

Numéro de production
33 (1-33)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
Henry Grangé et André Maheux
Invités
Résumé détaillé
Bourrel et Dupuy enquêtent dans un élevage porcin de Seine-et-Marne, dont le propriétaire, Antoine Malbosc, a disparu. On soupçonne Malbosc d'avoir pris la fuite après avoir tué un ouvrier portugais dont a retrouvé sur place la veste tachée de sang. Mais le corps de Malbosc est découvert, et l'enquête s'oriente vers le milieu des travailleurs immigrés...
Univers
  • Les travailleurs immigrés clandestins.

Épisode 34 : Napoléon est mort à Saint-Mandé[modifier | modifier le code]

Numéro de production
34 (1-34)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
Henry Grangé et André Maheux
Invités
Résumé détaillé
Le directeur d'un lycée privé de Saint-Mandé (que ses élèves surnomment Napoléon) est découvert assassiné dans son établissement. Dans l'entourage professionnel de la victime, comme dans sa propre famille, les secrets et les non-dits vont causer plus d'une difficulté à Bourrel.
Univers
  • Un lycée privé.

Épisode 35 : Bonheur à tout prix[modifier | modifier le code]

Numéro de production
35 (1-35)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
Jean-Luc Terrex et Claude Loursais, adaptation Henry Grangé et André Maheux
Invités
Résumé détaillé
Alors qu'elle devait être témoin au mariage d'Evelyne Sommières et de Pierre Varade, une directrice de l'agence matrimoniale "La maison du bonheur" est découverte assassinée...
Univers
  • Les agences matrimoniales.

Épisode 36 : Des fleurs pour l'inspecteur[modifier | modifier le code]

Numéro de production

36 (1-36)

Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Invités
Résumé détaillé
Une fête est organisée au commissariat pour célébrer le nouveau grade de commissaire d'Antoine Bourrel. Il change de bureau, d'équipement, d'adjoint. Pendant ce temps-là, un clochard est retrouvé égorgé dans la rue...
Univers
  • Les méthodes "modernes" de la police.
Commentaires
  • C'est dans cet épisode que l'inspecteur Bourrel devient le commissaire Bourrel.
  • Le tableau (portrait) qui disculpe le clochard joué par Serge Gainsbourg a été peint par... Serge Gainsbourg lui-même.
  • Dans cet épisode, on évoque des enquêtes précédentes, notamment Épreuves à l'appui.
  • On peut remarquer également une confusion dans les étages de la PJ située quai des orfèvres. Lors de sa nomination en qualité de commissaire, Bourrel doit descendre au 3ème étage, mais lorsqu'il réintègre son bureau d'origine, il doit de nouveau descendre !!

Épisode 37 : La Chasse aux grenouilles[modifier | modifier le code]

Numéro de production
37 (1-37)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
Henry Grangé et André Maheux
Invités
Résumé détaillé
Au fond de la Seine, un plongeur est assassiné à l'aide d'un fusil sous-marin ...
Univers
  • Les plongeurs professionnels

Épisode 38 : Pigeon vole[modifier | modifier le code]

Numéro de production
38 (1-38)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
Alain Franck et Claude Loursais, adaptation de Jean Ferry
Invités
Résumé détaillé
Au bar de l'aérodrome, Gaston Monnier fête son premier vol avec ses amis de l'aéroclub. Le lendemain, le chirurgien Philippe Landry trouve la mort aux commandes de son avion: les câbles ont été sabotés...
Univers
  • Un aéroclub

Épisode 39 : La Rose de fer[modifier | modifier le code]

Numéro de production
39 (1-39)
Première diffusion
Réalisation
Jean-Pierre Marchand
Scénario
Jean Ferry et Claude Loursais
Invités
Résumé détaillé
Une vendeuse de souvenirs est jetée dans le vide du haut de la Tour Eiffel. Bourrel prend l'affaire à cœur et jure de faire punir le coupable. Mais des rebondissements inattendus vont l'entraîner en terrain inhabituel et l'empêcheront peut-être de tenir ce serment...
Univers
  • La Tour Eiffel, dont tous les personnels forment une grande famille.
Commentaires
  • Dans cet épisode, Bourrel en pince pour Mme Mornand et se fâche même lorsque Dupuy la soupçonne.
  • On y apprend que Bourrel aime la peinture et fréquente les expositions.

Épisode 40 : Histoire pas naturelle[modifier | modifier le code]

Numéro de production
40 (1-40)
Première diffusion
Réalisation
Guy Lessertisseur
Scénario
Fred Kassak et Jean Ferry
Invités
Résumé détaillé
Un chercheur étranger invité est abattu en pleine nuit devant la galerie de minéralogie ...
Univers

Épisode 41 : La Mort masquée[modifier | modifier le code]

Numéro de production
41 (1-41)
Première diffusion
Réalisation
Guy Lessertisseur
Scénario
Fred Kassak et Jean Ferry
Invités
Résumé détaillé
Un riche marchand d'art meurt étouffé sous un masque de plâtre. Bourrel et Dupuy enquêtent dans le milieu des galeries d'art moderne et des artistes.
Univers
  • Le milieu de l'art contemporain

Épisode 42 : Finir en beauté[modifier | modifier le code]

Numéro de production
42 (1-42)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
Fred Kassak et Louis C. Thomas
Invités
Résumé détaillé
Jeanine Moulin est retrouvée morte électrocutée dans le salon de beauté dont elle est la propriétaire. Mais la police est déjà sur les lieux, car une camionnette de livraison conduite par Paul Leurville vient d'être accidentée à deux pas de là; or Paul Leurville est bien connu à l'institut Moulin...
Univers
  • Un salon de beauté
Commentaires
On apprend dans cet épisode que l'inspecteur Dupuy n'a pas d'enfant.

Épisode 43 : Un mort sur le carreau[modifier | modifier le code]

Numéro de production
43 (1-43)
Première diffusion
Réalisation
Roland-Bernard
Scénario
Louis C. Thomas et Michel Lebrun
Invités
Résumé détaillé
Bourrel se rend aux Halles pour rencontrer Paul Besson, un commissionnaire en fruits et légumes qui lui a adressé une lettre lui promettant des révélations importantes. Besson nie être l'auteur de cette lettre, mais il est retrouvé mort le lendemain dans son magasin ...
Univers
  • Les Halles
Commentaires
Alors que Bourrel traverse les Halles, le générique de début apparaît imprimé sur des caisses, des cageots,...

Épisode 44 : Voies de faits[modifier | modifier le code]

Numéro de production
44 (1-44)
Première diffusion
Réalisation
Jean-Pierre Decourt
Scénario
Louis C. Thomas, Fred Kassak et Jean Cosmos
Invités
Résumé détaillé
Un aiguilleur est retrouvé mort à son poste frappé avec une queue de cochon. Quelle histoire !
Univers
Commentaires
Dans cet épisode, Dupuy en "pince" pour la maîtresse de la victime et se fait constamment rappeler à l'ordre par Bourrel.

Épisode 45 : Les Enfants du faubourg[modifier | modifier le code]

Numéro de production
45 (1-45)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
Louis C. Thomas, adaptation de Louis C. Thomas et Jean Cosmos
Invités
Résumé détaillé
André Veretz, marchand de meubles, est blessé par balle lors d'un cambriolage dans son entreprise. Mais peut-être a-t-il quelque chose à cacher ? Bourrel enquête chez Veretz & Rouillac...
Univers
  • Le faubourg Saint-Antoine et ses fabricants de meubles.

Épisode 46 : Tarif de nuit[modifier | modifier le code]

Numéro de production
46 (1-46)
Première diffusion
Réalisation
Guy Seligmann
Scénario
Fred Kassak et Robert Scipion
Invités
Résumé détaillé
Raoul, chauffeur de taxi, est abattu au volant de son véhicule. Il était fiancé à Solange, la jolie standardiste de l'entreprise de taxis Automédon, mais ses conquêtes étaient nombreuses, et les jaloux ne manquaient pas. Et puis, il y a ces mystérieux 3 millions...
Univers
  • Les taxis.

Épisode 47 : Traitement de choc[modifier | modifier le code]

Numéro de production
47 (1-47)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
Louis C. Thomas, adaptation de Louis C. Thomas et Jean Cosmos
Invités
Résumé détaillé
Le commissaire Bourrel enquête sur le meurtre d'une jeune paysagiste, employée par Blangy; mais celui-ci avait renvoyé la jeune femme deux jours plus tôt. Au cours de ses investigations, le commissaire sympathise avec la truculente Mémé Trévières, une voisine forte en gueule...
Univers
  • Les pépiniéristes.

Épisode 48 : Sur la piste[modifier | modifier le code]

Numéro de production
48 (1-48)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
Louis C. Thomas, adaptation de Louis C. Thomas et Michel Lebrun
Invités
Résumé détaillé
Le pilote automobile Jean-Marie Ferrières trouve la mort sur le circuit du Mans, lors de l'essai d'un nouveau prototype de moteur. Les freins ont été sectionnés.
Univers
  • Les circuits automobiles, pilotes et mécaniciens.
Commentaires
Comme le montre le générique de début, le titre de cet épisode est bien "Sur la piste" et non pas "Le commissaire est sur la piste", comme l'indiquent certaines sources. Il y a donc deux épisodes au titre identique (cf. épisode 19).

Épisode 49 : Une balle de trop[modifier | modifier le code]

Numéro de production
49 (1-49)
Première diffusion
Réalisation
Raymond Portalier
Scénario
Claude Loursais, adaptation de Claude Loursais et Jean Cosmos
Invités
Résumé détaillé
On retrouve dans le port de Dunkerque le corps du marin danois Karl Petersen. Il était l'amant d'Yvette Van Loo, et les soupçons se portent sur Roger Van Loo, le mari d'Yvette, un ancien mineur qui vient de s'installer à Dunkerque pour travailler sur le chantier de construction d'une écluse. Or Van Loo ne s'est pas présenté à son travail le lendemain du meurtre, et il semble avoir disparu depuis...
Univers
  • Les gens du Nord.
Commentaires
L'inspecteur Dupuy ne paraît pas dans cet épisode. Bourrel est secondé par le commissaire local, Verstraete, avec qui il entretient des relations nettement moins amicales...

Épisode 50 : Les Mailles du filet[modifier | modifier le code]

Numéro de production
50 (1-50)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
Robert Scipion
Invités
Résumé détaillé
Le patron du bar de La Frégate, à Honfleur, est assassiné, et les trois millions qu'il avait ce soir-là dans son tiroir-caisse ont été volés. La victime était le Don Juan du port... C'est le commissaire Galard qui mène l'enquête, efficacement secondé par son ami Bourrel, en vacances à Honfleur.
Univers
  • Pêcheurs et mareyeurs du port de Honfleur.
Commentaires

L'inspecteur Dupuy ne paraît pas dans cet épisode. Bourrel est secondé par le commissaire Galard (Robert Vattier, le M. Brun de la Trilogie marseillaise de Pagnol) qui l'héberge chez lui le temps de l'enquête.

  • Bourrel explique que c'est la première fois de sa carrière qu'il a connu la victime avant qu'elle ne soit assassinée. Or dans Poison d'eau douce le marinier Montescourt lui apporte une bouteille de vin qu'il prétend empoisonnée et est retrouvé mort le surlendemain. De même dans Un mort sur le carreau, épisode n°43, Bourrel a rendez-vous dans les premières minutes de l'épisode avec Robert Dalban (Paul Besson), qui se fera assassiner quelques heures plus tard.

Épisode 51 : Les Yeux de la tête[modifier | modifier le code]

Numéro de production
51 (1-51)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
Fred Kassak, adaptation de Fred Kassak et Jean Cosmos
Invités
Résumé détaillé
Antoine Tergnier, qui dirige une fabrique de poupées, est assassiné chez lui, le jour de l'enterrement de sa femme. On retrouve sur les lieux du crime des yeux en porcelaine, d'un modèle bien particulier.
Univers
  • Les fabricants de poupées.
Commentaires
C'est le premier épisode tourné par Jean Daurand après son accident de santé, qui a paralysé une partie de son visage. Contrairement à la légende, l'acteur n'est pas uniquement filmé de profil; on distingue bien la partie gauche de son visage, affaissée, et la diction légèrement altérée de l'interprète de l'inspecteur Dupuy.

Épisode 52 : Chassé-croisé[modifier | modifier le code]

Numéro de production
52 (1-52)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
Claude Loursais, adaptation de Jean Cosmos
Invités
Résumé détaillé
Charles Frossay, le président de la société de chasse locale, est abattu d'un coup de carabine au cours d'une partie de chasse au canard. La belle madame Frossay et ses amants, le vieux Prinquiau et ses deux fils, Paul Garentoir, le promoteur immobilier... les pistes et les suspects ne manquent pas.
Univers
  • Le marais de la Brière et ses habitants.
Commentaires

Premier épisode tourné et diffusé en couleurs. La seule copie aujourd'hui disponible est cependant en noir et blanc.

Dupuy n'apparaît pas dans cet épisode

Épisode 53 : Meurtre par la bande[modifier | modifier le code]

Numéro de production
53 (1-53)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
Louis C. Thomas, adaptation de Louis C. Thomas et Michel Lebrun
Invités
Résumé détaillé
Le peintre Charny est découvert assassiné dans une étrange maison au décor lugubre. Lorsqu'un spécialiste de la bande dessinée fait remarquer au commissaire Bourrel que les circonstances du crime semblent inspirées de la BD à succès "Vampyra", l'enquête s'oriente vers le dessinateur Giron et l'éditeur Fontaine.
Univers
  • La bande dessinée.
Commentaires

Premier épisode conservé en couleurs, et le dernier où parait l'inspecteur Dupuy. Dans cet épisode au ton léger et humoristique, la célèbre réplique "Bon Dieu, mais c'est bien sûr" n'est pas prononcée par Bourrel à la fin : elle apparaît sur l'écran écrite dans une bulle de bande dessinée. La bande dessinée "Vampyra" avait été dessinée spécialement pour cet épisode par Mandryka.

Et, plus surprenant, le commissaire Bourrel se rend coupable d'une indélicatesse. Chez un collectionneur qui le reçoit pour lui montrer une BD qui reproduit précisément un crime qui a lieu 15 ans plus tard, pendant qu'il a le dos tourné, Bourrel déchire la page de ce livre de collection et la glisse dans sa poche, au lieu de lui en demander une photocopie. Il réalise un abus de confiance, un vol et une dégradation de bien d'autrui. Étonnante scène.

C'est le dernier épisode où paraît l'inspecteur Dupuy (Jean Daurand).

Épisode 54 : Le diable l'emporte[modifier | modifier le code]

Numéro de production
54 (1-54)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
Fred Kassak
Invités
Résumé détaillé
Lorsqu'on découvre aux halles de Rungis qu'un sabotage a corrompu un important chargement de fraises, on cherche pour le prévenir Georges Gazerand, le propriétaire. Mais celui-ci, qui devrait être en voyage à Bruxelles, a disparu. Pour Bourrel, ce n'est que le début d'une enquête aux multiples rebondissements...
Univers
  • Les halles de Rungis.
Commentaires
  • Comme pour Chassé-croisé cet épisode tourné et diffusé en couleurs est aujourd'hui visible seulement dans une copie noir et blanc.
  • Lors de sa première rencontre avec Bourrel, la secrétaire Jeanne interprétée par Annick Alane reconnaît le commissaire et évoque l'enquête sur le meurtre de Paul Besson, dans l'épisode Un mort sur le carreau (qui se déroule aux anciennes Halles). Pourtant, ni le personnage ni l'actrice ne paraissent dans cet épisode.
  • Ce fut le dernier tournage de Raymond Souplex car il tourna en studio des raccords pour cet épisode jusqu'au 20 octobre 1972 (un mois avant sa mort) après avoir terminé l'épisode 55 Meurtre par intérim et avant que devait commencer le tournage des intérieurs en studio de l'épisode 56 Un gros pépin dans le chasselas.

Épisode 55 : Meurtre par intérim[modifier | modifier le code]

Numéro de production
55 (1-55)
Première diffusion
Réalisation
Claude Loursais
Scénario
Louis C. Thomas et Michel Lebrun
Invités
Résumé détaillé
Franck Mareul est retrouvé mort noyé dans un canal à la suite semble t-il d'un accident de camion. Le commissaire enquête dans le milieu de l'intérim.
Univers
  • Le monde des agences d'intérim.
Commentaires
Une très belle distribution d'acteurs en fin de carrière (Rellys, Brasseur, Souplex). Brasseur et Souplex moururent quelques mois après la fin du tournage.

Épisode 56 : Un gros pépin dans le chasselas[modifier | modifier le code]

Numéro de production
56 (1-56)
Première diffusion
Réalisation
Claude-Jean Bonnardot
Scénario
Claude Loursais, adaptation de Claude Loursais et Jean Cosmos
Invités
Résumé détaillé
La découverte à Hambourg du corps d'un Allemand, dans un wagon de fruits en provenance d'une coopérative de l'Ardèche, va être l'occasion pour les habitants du village de revenir sur un passé que beaucoup auraient préféré oublier.
Univers
  • Une coopérative fruitière en Ardèche.
Commentaires
C'est avant le tournage des intérieurs en studio de cet épisode, et après avoir tourné des raccords pour l'épisode 54 Le diable l'emporte, que Raymond Souplex mourut subitement, à Paris, le 22 novembre 1972. Peu de scènes lui restaient à tourner, et on eut l'idée de lui substituer, pour deux scènes hélas un peu bâclées, un juge d'instruction dont la présence, en lieu et place de Bourrel, n'est pas expliquée. Ce rafistolage confère à cet épisode, à l'histoire déjà embrouillée, un aspect un peu triste et décevant.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le concept de saison, conçu pour les séries anglo-saxonnes, s'appliquant mal aux productions de l'ORTF.
  2. (en) Gérard Guillaume sur l’Internet Movie Database