Claude Confortès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Claude Confortès
Description de cette image, également commentée ci-après
Claude Confortès en 1954. Photo d'identité (Sacem).
Nom de naissance Claude Albert Confortès
Naissance
Saint-Maur-des-Fossés
Nationalité Drapeau de la France Française
Décès (à 88 ans)
Bry-sur-Marne
Profession Réalisateur, acteur, dramaturge

Claude Confortès, né le à Saint-Maur-des-Fossés et mort le à Bry-sur-Marne[1], est un réalisateur et acteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Tombe de Claude Confortès au cimetière du Montparnasse (division 24).

Il a commencé sa carrière au Théâtre national populaire (TNP) sour la direction de Jean Vilar. Il a été l'assistant de Peter Brook.

Il est l'auteur de la pièce Le Marathon (Éditions Gallimard). Cette pièce a été traduite en 30 langues, et jouée dans de nombreux pays. Il fut le pionnier de l'adaptation de la BD au théâtre.

En 1968, il adapte les dessins de Georges Wolinski et met en scène la pièce Je ne veux pas mourir idiot qui remporte un immense succès auprès du public. Il continue avec Wolinski et écrivent ensemble Je ne pense qu'à ça qui sera jouée au Théâtre Gramont. Succès public à nouveau. Quelques années plus tard, en 1975, toujours avec Georges Wolinski, ils écrivent Le roi des cons. La pièce est créée au Théâtre de la Gaîté-Montparnasse.

Il a également écrit, adapté, joué et mis en scène de nombreuses pièces de théâtre et dirigé sa propre troupe. Il a notamment adapté d'abord au théâtre et ensuite au cinéma Vive les femmes !, d'après des bandes dessinées de Reiser.

Il meurt le à l'âge de 88 ans, et est inhumé dans la chapelle familiale du cimetière du Montparnasse (division 24).

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Assistant réalisateur[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Auteur[modifier | modifier le code]

  • Le Mystère du trèfle à trois feuilles (1957)
  • Le Gisant (1958)
  • Les Amours de la marchande d'épices (1967)
  • Je ne veux pas mourir idiot (1968)
  • Je ne pense qu'à ça (1969)
  • C'est l'an 2000 ! C'est merveilleux ! (1979)
  • Le Marathon (1972)
  • La Tribu d'argile (1975)
  • Le Roi des cons (1975)
  • Le Gâteau aux myrtilles (1980)
  • Le Prisonnier Vaniek est vivant (1982)
  • Les Argileux (1984)
  • L'Innocentement (1989)
  • Les Olympiennes (1992)
  • Vive les femmes, avec Reiser (1992)
  • Les Mille Commissions de l'Europe céleste (1996)
  • Amour 2041 (1998)
  • La Plaie - Dialogue d'un homme avec sa plaie (1998)
  • Déshonorons la guerre (2000)
  • Le Respect du public (Conférence) (2002)
  • Louise (2006)
  • De théâtre et d'eau fraîche (2010)

Comédien[modifier | modifier le code]

Metteur en scène[modifier | modifier le code]

Œuvre musicale[modifier | modifier le code]

Adaptations[modifier | modifier le code]

  • Ruzzante revient de guerre (1954), d'après un texte d'Angelo Beolco dit Ruzzante
  • La Princesse Turandot (1958), d'après Carlo Gozzi
  • Léna ou la châtelaine (1963), d'après Léa Goldberg
  • Gaspard (1972), adapté de Kaspar de Peter Handke
  • Contes (1979), d'après quatre contes d'Eugène Ionesco
  • Exercices de conversation et de diction française pour étudiants américains (1979), d'après Eugène Ionesco
  • Vive les femmes (1982), d'après huit bandes dessinées de Reiser

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]