Yves Afonso

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Afonso.
Yves Afonso
Description de cette image, également commentée ci-après

Yves Afonso en octobre 2004

Nom de naissance Yves Philippe Afonso
Naissance (72 ans)
Saulieu, Côte-d'Or, France
Nationalité Drapeau de la France française
Profession Acteur
Films notables Made in USA
Les Gants blancs du diable
Maine Océan
Double messieurs
Les Arcandiers

Yves Afonso, né le à Saulieu en Bourgogne, est un acteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

D’origine portugaise, il naît et grandit en Bourgogne. Élève à la scolarité chaotique, mais passionné de sport, il arrive à Paris, au début des années 1960. Il gagne sa vie comme serveur, pompiste ou magasinier. Sa rencontre avec László Szabó et Antoine Bourseiller lui permet de faire ses débuts sur la scène du Poche Montparnasse en 1964, dans la pièce de LeRoy Jones, Le Métro fantôme. Au cours de la décennie, il enchaîne les personnages dans une dizaine de pièces, dont certaines sont présentées au Festival d'Avignon.

Jean-Luc Godard qui l’a découvert au Théâtre de Poche, lui offre ses premiers rôles au cinéma[1] : Masculin féminin' en 1965, Made in USA en 1966 et Week-end. « Cette époque était facile. Je ne demandais pas à travailler : c'était les réalisateurs qui venaient me voir », explique-t-il. En 1971, il joue son premier grand rôle dans Les Gants blancs du diable que réalise László Szabó. Il n’a pas l’allure d’un jeune premier, sa mâchoire carrée et son nez cassé l’orientent plutôt vers des rôles de voyous ou de policiers. Les compositions se succèdent au cinéma et à la télévision. Pour le grand écran, on le voit dans des comédies telles que L'Aile ou la Cuisse, Les Charlots en délire, Tenue correcte exigée, ou dans dès œuvres dramatiques comme Les Violons du bal, L'Horloger de Saint-Paul et Uranus.

Il est très apprécié par Yves Boisset qui le fait tourner dans Le Juge Fayard dit Le Shériff, La Travestie, Radio Corbeau et dans plusieurs productions télévisées, mais aussi par l’acteur-réalisateur Jean-François Stévenin[2] qui lui offre des rôles de premier plan dans Double messieurs et Mischka et par Jacques Rozier dans Maine Océan[3] qui l’emploie pour incarner avec panache le marin Marcel Petigas.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Court métrage[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alain Bergala, Godard au travail, Éditions Les Cahiers du Cinéma, 2006, p. 316.
  2. Jacques Valot et Gilles Grandmaire, Stars Deuxième, Éditions Edilig, 1989, p. 8
  3. http://www.humanite.fr/node/49415 Interview de Jacques Rozier pour l’Humanité