Roger Dumas (acteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Roger Dumas)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dumas.
 Ne pas confondre avec le compositeur français Roger Dumas (1897-1951) ou avec le dramaturge québécois Roger Dumas (né en 1942).
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Roger Dumas
Description de cette image, également commentée ci-après

Roger Dumas en 2011.

Naissance
Annonay, Ardèche, France
Nationalité Drapeau de la France française
Décès (à 84 ans)
Paris, France
Profession Acteur
Films notables Le Tigre aime la chair fraîche, L'Homme de Rio, Pouic-Pouic, Caroline chérie, L'Ivresse du pouvoir, Le Grand Meaulnes, Les Cinq Dernières Minutes

Roger Dumas, né le à Annonay et mort le à Paris[1], est un comédien et parolier français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Roger Dumas passe son enfance à Annonay et ses vacances dans la bourgade voisine de Boulieu-lès-Annonay, en compagnie de sa famille, à cause de la guerre. En 1945, il monte à Paris.

Roger Dumas débute dans la troupe de Michel de Ré en 1954.

Jeune, il joue sur les planches, comme dans Responsabilité limitée de Robert Hossein, et se fait principalement remarquer au théâtre, mais c'est du cinéma, pour lequel il tourne un grand nombre de films, que vient sa notoriété.

Il est marié de 1960 à 1961 à la comédienne Marie-Josée Nat.

Occupant des emplois dits de second rôle, il fut à l'affiche de plusieurs films de Claude Chabrol : notamment Le Tigre aime la chair fraîche en 1964, Masques en 1987, L'Ivresse du pouvoir en 2005. Avec Philippe de Broca en 1963, il tourne dans L'Homme de Rio aux côtés de Jean-Paul Belmondo. Comédien éclectique, Roger Dumas s'adapte à des univers aussi divers que celui du réalisateur Olivier Assayas dans Une nouvelle vie et Les Destinées sentimentales, et les comédies pour le grand public réalisées par Jean Girault, comme Pouic-Pouic, par Claude Zidi dans Association de malfaiteurs ou Denys de La Patellière dans Caroline chérie, ou encore dans Les Couloirs du temps : Les Visiteurs 2 de Jean-Marie Poiré.

Il tourna en 2006 sous la direction de Jean-Daniel Verhaeghe Le Grand Meaulnes et Ensemble, c'est tout de Claude Berri. On le retrouve en 2008 dans la distribution de La différence, c'est que c'est pas pareil, de Pascal Loethier.

Il apparaît également à la télévision, dans les séries Les Cinq Dernières Minutes où il épaule Raymond Souplex dans l'enquête de l'épisode L'épingle du jeu en 1962 - où il campe, dans le seul épisode « en costumes » censé se passer sous Louis-Philippe, le personnage de l'inspecteur Lecoq, imaginé par Émile Gaboriau ! -, dans Navarro avec Roger Hanin ou Julie Lescaut...

Ayant plusieurs cordes à son arc artistique, c'est très vite qu'il écrit des chansons pour divers interprètes, avec, notamment, une grande collaboration avec son ami Jean-Jacques Debout. Ensemble, ils inventent des chansons originales pour les émissions télévisées de Maritie et Gilbert Carpentier. Il coécrit également les paroles du générique du dessin animé Capitaine Flam.

Roger Dumas voit aussi nombre de ses chansons prendre vie sur scène pendant l'essor des carrières de Sylvie Vartan dès les années soixante (Comme un garçon), puis de Chantal Goya dans de grandes comédies musicales créées au Palais des congrès de Paris entre 1980 et 1989.

Il est par ailleurs le seul homme à avoir reçu le Prix Suzanne-Bianchetti, à l'occasion du film Rue des Prairies[2].

Il décède le à l'hôpital Saint-Antoine à Paris à l'âge de 84 ans. Ses obsèques ont eu lieu le en l'Église Saint-Roch à Paris 1er, en présence de nombreuses personnalités du monde de la chanson, du théâtre et du cinéma.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

Court métrage[modifier | modifier le code]

Télévision (sélection)[modifier | modifier le code]

Auteur ou coauteur de chansons[modifier | modifier le code]

Roger Dumas est, entre autres, le coauteur des paroles du générique de Capitaine Flam, qu'il avouera en 2012 sur Europe 1 avoir écrit en 20 minutes avant de partir en vacances.

Il a écrit ou coécrit des textes pour :

Dani :

  • Darling Dollar
  • Les petits lapins

Richard Anthony :

  • Petite anglaise (1968)

Chantal Goya (plus de 80 chansons) :

  • Adieu les jolis foulards
  • Ah ! Ah ! Monsieur Chocolat
  • Au château Nougatine
  • À Livanoff
  • Ami (viens chanter avec nous)
  • Amis faisons du sport
  • Au revoir
  • Avec du courage
  • Capitaine Flam
  • Capitaine Perroquet
  • Chacun son métier
  • Cher Monsieur de Saint-Exupéry
  • Cinéma, cinéma
  • Dans la rue
  • Dans notre maison
  • David le gnome
  • Ding-dong sonne, sonne
  • Dis-moi pourquoi
  • Et vive les pioupious
  • Fantasmagomique
  • Gavroche
  • Good night, bonne nuit
  • Je voudrais les sauver
  • Jolie coccinelle
  • La chèvre de Monsieur Seguin
  • La marionnette
  • La petite fille aux allumettes
  • Le bon Dieu
  • Le bonheur
  • Le monde tourne à l'envers
  • Loup-Loup
  • Mais en attendant Maître-Renard
  • Maman Chanson
  • Marchand de sable
  • Molière
  • Mon Pinocchio
  • Monsieur Gershwin
  • Monsieur Pétrole
  • On devient fou dans les grands magasins
  • On m'appelle Cendrillon
  • On n'y peut rien
  • On va jouer au carnaval
  • Papa Ballon
  • Piou Piou, petit poussin
  • Poisson d'avril
  • Polichinelle
  • Poupée russe
  • Pour qu'il soit doux à sa doudou
  • Quand on a des sous
  • Quand on sème l'amour
  • Quatre petits soldats
  • Riri, Fifi, Loulou
  • Siffle-la notre chanson d'amour
  • Soufflavide et Grattamort
  • Sorcière, sorcière
  • Titi Malia
  • Tout l'amour du monde
  • Trois pommes
  • Une écharpe, une rose
  • Une fleur à mon chapeau
  • Un lapin

Johnny Hallyday :

  • Deux amis pour un amour

Monique Leyrac :

  • Pour cet amour

Yves Montand :

  • Madrid

Patachou :

  • Le village n'est pas la ville

Sylvie Vartan :

  • Il y a deux filles en moi
  • Comme un garçon
  • Baby Capone
  • Un p'tit peu beaucoup (en duo avec Carlos)
  • On a toutes besoin d'un homme
  • Ballade pour une fugue
  • Si j'étais général
  • Dilindam
  • Pour lui je reviens
  • Les petites filles modèles (en duo avec Chantal Goya)
  • Je chante pour Swanee

Mais aussi pour Carlos, Marie Laforêt, Thierry Le Luron, Georgette Lemaire, Gérard Lenorman, etc.

Textes et dialogues pour la scène et le cinéma[modifier | modifier le code]

Roger Dumas au 15e festival de la correspondance de Grignan en 2010.

Radio[modifier | modifier le code]

  • 2010 : Le procès Pétain de Étienne Valles. Feuilleton radiophonique en 15 épisodes, reconstitution historique sur un script de Dominique Missika, diffusé sur France Culture. Rôle : le Maréchal Pétain.

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Roger Dumas est le seul homme à avoir reçu le prix Suzanne-Bianchetti : en 1959, pour son interprétation dans le film Rue des prairies.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le comédien et parolier Roger Dumas est décédé », 20minutes.fr, 3 juillet 2016.
  2. Dictionnaire du cinéma : les acteurs, Jean Tulard, éditions Robert Laffont, collection Bouquins

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :