Fernand Sardou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sardou.
Fernand Sardou
Description de cette image, également commentée ci-après
Fernand Sardou en 1947.
Photographie du studio Harcourt.
Nom de naissance Fernand Émile Sardou
Naissance
Avignon (France)
Nationalité Drapeau de la France Française
Décès (à 65 ans)
Toulon (France)
Profession Acteur
Chanteur
Films notables Les Lettres de mon moulin (1954)
D'où viens-tu Johnny ? (1963)
Le Gendarme de Saint-Tropez (1964)

Fernand Sardou est un chanteur et un acteur français, né le à Avignon[1] et mort le à Toulon.

Il est le père du chanteur Michel Sardou, et le grand-père du romancier Romain Sardou et du comédien Davy Sardou.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fernand Sardou est le fils de l'acteur Valentin Sardou et de Sardounette (pseudonyme de Joséphine Plantin), qui se produisaient avec le chanteur de café-concert Félix Mayol.

Fernand Sardou n'était pas un brillant écolier et il est atteint très vite par le virus de la chanson. Après avoir été livreur de lait et manœuvre dans une entreprise de jardinage, il fait ses premières armes dans de petites salles de concerts, alors que ses parents sont partis au Maroc tenter leur chance. Il rejoindra finalement ses parents au Maroc, sur les recommandations de sa grand-mère, cette dernière trouvant qu'il tourne mal.

Il fait son service militaire à Casablanca, puis part en tournée au Brésil.

À la mort de ses parents en 1933, il quittera définitivement le Maroc, et rejoindra Paris.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il part pour la Provence où il se produira avec les tournées Audiffred et connaîtra quelques succès. Il se liera d'amitié avec le prince Rainier III.

Le , à la mairie du 18e arrondissement de Paris, il se marie à Jacqueline Labbé (Jackie Rollin, dite Jackie Sardou). En 1947 naît leur fils Michel Sardou. Jackie Sardou a brièvement mentionné, par exemple lors de ses participations aux Grosses Têtes, qu'il avait eu des aventures extra-conjugales.

En 1946, Fernand Sardou connaît son premier grand succès à l'Alhambra à Paris, en vedette américaine d'Édith Piaf avec sa chanson Aujourd'hui peut-être.

Devenu célèbre, il est l'acteur-chanteur méridional préféré des français. En 1955, il fait un triomphe dans Méditerranée avec Tino Rossi. C'est ensuite une succession de spectacles, opérettes, puis l'aventure du cabaret Chez Fernand Sardou, rue Lepic à Paris, où son fils Michel travaillera comme serveur.

Fernand Sardou a notamment joué dans des films de Marcel Pagnol, Henri Verneuil, Jean Renoir, etc., et on le verra jouer dans un épisode des Cinq Dernières Minutes (Poing Final en 1960, avec Raymond Souplex).

Il meurt d'une crise cardiaque survenue dans les coulisses du théâtre municipal de Toulon où il répétait L'Auberge du Cheval-Blanc. Il avait participé le jour même à l'émission Midi-Première de Danièle Gilbert, diffusée en direct de Mougins. Fernand Sardou est inhumé dans le cimetière de Neuilly-sur-Seine où son épouse Jackie Sardou l'a rejoint en 1998. Les deux dépouilles ont été transférées en 2006 à Cannes au cimetière du Grand Jas.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Publication[modifier | modifier le code]

  • Fernand Sardou, Jackie Sardou et Michel Sardou, Les Sardou de père en fils, Paris, Julliard, 1981.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dans la gare.