Édith Scob

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Scobeltzine et Scob.
Édith Scob
Description de cette image, également commentée ci-après
Édith Scob lors du Festival de Cannes 2016.
Nom de naissance Edith Helena Vladimirovna Scobeltzine
Naissance
Paris, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Décès (à 81 ans)
Paris, France
Profession Actrice
Films notables Les Yeux sans visage
La Voie lactée
L'Heure d'été
Holy Motors
Séries notables Sœur Therese.com

Édith Scob est une actrice française née le à Paris et morte le dans la même ville.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Edith Helena Vladimirovna Scobeltzine[1], de son nom de scène Edith Scob, est issue d'une famille de la noblesse russe non titrée. Son père, architecte, est le fils d'un général de l'armée impériale russe[2], tandis que sa mère est la fille du pasteur Henri Nick (1868-1954).

Carrière[modifier | modifier le code]

Édith Scob a tourné six films avec Georges Franju, pionnier français du cinéma fantastique, depuis Les Yeux sans visage qui l'a révélée en 1959.

Elle a connu un parcours atypique, incarnant aussi bien des personnages dans des films et téléfilms très populaires que dans des films de recherche et au théâtre dans des mises en scène d’Antoine Vitez ou de son mari Georges Aperghis. Avec ce dernier, elle s'est consacrée au théâtre expérimental en fondant la troupe de l'Atelier de théâtre et musique (ATEM) à la fin des années 1960 à Bagnolet.

En 2008, le festival international du film Entrevues lui consacre une rétrospective.

Elle meurt le à Paris[3].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Mariée avec le compositeur d'origine grecque, Georges Aperghis, elle a eu deux garçons.

Son frère Michel Scob (1935-1995), coureur cycliste, a été quadruple champion de France sur piste.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Comédienne[modifier | modifier le code]

Metteur en scène[modifier | modifier le code]

Édith Scob en 2008 à une avant-première de L'Heure d'été.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dont l'orthographe exacte devrait être en français Skobel'Tsyn.
  2. Jacques Morice, « Édith Scob : des yeux saphir et... un visage, sur Cinécinéma Classic », Télérama, 6 avril 2008.
  3. « Mort de l'actrice Edith Scob, un visage familier du cinéma », sur lefigaro.fr, (consulté le 26 juin 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]