Brigitte Auber

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Brigitte Auber
Description de l'image Defaut.svg.
Nom de naissance Brigitte Marie-Claire[1] Cahen de Labzac
Naissance (96 ans)[1]
à Paris, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Actrice

Brigitte Auber, de son vrai nom Marie-Claire Cahen de Labzac[2], est une actrice française née le [3] à Paris. Elle est une des rares actrices françaises, avec Dany Robin et Claude Jade, à avoir été dirigée par Alfred Hitchcock.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est la fille de l'homme de lettres Robert Cahen, dit « Robert de Labzac »[2].

Sa carrière cinématographique a débuté en 1946 dans Antoine et Antoinette de Jacques Becker. Elle est l'héroïne de Rendez-vous de juillet et a notamment tourné avec Alfred Hitchcock dans La Main au collet aux côtés de Cary Grant et de Grace Kelly[4]. C'est elle qui devait jouer le rôle principal de Mais qui a tué Harry ?, qu'Hitchcock donnera finalement à une débutante, Shirley MacLaine. Elle est une des signataires du Manifeste des 343, revendiquant le droit d'avorter.

En 1957, elle est quelques mois en couple avec Alain Delon, ils vivent ensemble à Paris VIIe, rue du Pré-aux-Clercs[5]. À l'occasion du Festival de Cannes 1957, Alain Delon descend avec elle sur la Côte d'Azur et s'installe dans la maison qu'elle possède à Saint-Paul-de-Vence[6]. C'est lors de ce festival qu'Alain Delon devient ami avec Jean-Claude Brialy et entre en contact avec le milieu du cinéma, y faisant la connaissance de son futur agent George Beaume, et est repéré par Henry Willson chargé de recruter de nouveaux talents pour le compte de David O. Selznick qui lui fera faire ses premiers essais à Rome[7].

Théâtre[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « AUBER, Brigitte », sur Les Gens du Cinéma (consulté le )
  2. a et b Michel Bracquart, Le Vrai Nom des stars, M.A. éditions, 1989, p.32 (ISBN 2866764633) (Consulté le 06/09/2020)
  3. Acte de naissance n° 14/4204/1925 - Paris 14e
  4. « UNE MÉMOIRE SI VIVANTE DU CINÉMA — ENTRETIEN AVEC BRIGITTE AUBER | l'oeil du témoin », sur loeildutemoin.com (consulté le )
  5. Bernard Violet, Les Mystères Delon, Flammarion, 2000, p.59 : "Le couple vit d'abord dans un appartement situé au rez-de-chaussée de la rue Pré-aux-Clercs, dans le VIIe arrondissement..."
  6. Bernard Violet, Les Mystères Delon, Flammarion, 2000, p.62 : "Brigitte Auber est formelle. Elle se souvient parfaitement qu'Alain l'a accompagnée à sa demande à Saint-Paul-de-Vence, où elle possède une maison."
  7. Bernard Violet, Les Mystères Delon, Flammarion, 2000, p.67 : "Là, il retrouve Willson en compagnie de son plus célèbre poulain, Rock Hudson, lequel tourne alors les extérieurs de L'Adieu aux armes sous la direction de Charles Vidor. Les essais d'Alain Delon dans la ville éternelle se déroulent au mieux, dans les studios de Cinecittà"

Liens externes[modifier | modifier le code]