Étienne Bierry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bierry.
Étienne Bierry
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 96 ans)
Nationalité
Activités
Enfants
Autres informations
Distinction

Étienne Bierry est un acteur et metteur en scène français de théâtre né le à Bordeaux[1] et mort le [2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fait prisonnier de guerre en 1940, il est envoyé dans un camp de prisonniers en Allemagne et en garde un bon souvenir : "Le camp ressemblait à un collège, à un séminaire. La vie y était monacale, mais c'était fabuleux. Nous vivions hors du temps. La Young Men Christian Association nous envoyait tous les livres que nous voulions[3]." Il s'évade du camp en février 1944, caché dans une caisse et parcourt plusieurs centaines de kilomètres accroché sous un train et se retrouve de l'autre côté de l'Elbe à la frontière tchèque. Cette évasion, lui inspirera le scénario du film Les Culottes rouges.

Après la guerre, il se consacre à la radio et produit avec Jacques Antoine plusieurs émissions où débutent Pierre Bellemare, Guy Lux et Jean-Paul Rouland.

De 1958 à 2011, avec son épouse Renée Delmas, Étienne Bierry dirige le Théâtre de Poche Montparnasse. Il est le père de Liliane Bierry, Florence Génin, Marion Bierry, metteur en scène et Stéphane Bierry, comédien[4].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Comédien[modifier | modifier le code]

Metteur en scène[modifier | modifier le code]

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche d'Étienne Bierry », sur regietheatrale.com
  2. « Disparition d'Étienne Bierry », sur telerama.fr,
  3. Témoignage d'Étienne Bierry publié dans Télé 7 Jours no 1161, semaine du 28 août au 3 septembre 1982, page 70, article de Colette de Portefaix.
  4. Armelle Héliot, « Adieu à Etienne Bierry », sur le blog du Figaro,
  5. Ouvrage collectif, Télévision et justice, L'Harmattan, , 308 p. (ISBN 9782296255753, lire en ligne), p. 20.

Liens externes[modifier | modifier le code]