Raymond Rouleau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Raymond Rouleau
Nom de naissance Edgard Marie Raymond Rouleau
Naissance
Bruxelles, Belgique
Nationalité Drapeau de la Belgique Belge
Décès (à 77 ans)
Paris 7e, France
Profession Acteur, metteur en scène, cinéaste

Raymond Rouleau (nom de scène d'Edgar Rouleau) est un acteur, réalisateur et metteur en scène belge né le à Bruxelles et mort le à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études au Conservatoire royal de Bruxelles, Raymond Rouleau part à Paris et travaille notamment avec Antonin Artaud et Charles Dullin. Dans les années 1930, il se tourne vers le cinéma et travaille avec Marc Allégret et Georg Wilhelm Pabst.

Engagé volontaire le , il est affecté aux Sections Sanitaires du front le . Il reçoit la Croix de guerre - citation du – et la Médaille des Engagés Volontaires. Il est prisonnier de juillet à .

Avec Jean-Louis Barrault et Julien Bertheau, il est le cofondateur de l'École du Comédien (1942-1944).

De 1944 à 1951, il dirige le Théâtre de l'Œuvre avec Lucien Beer. Il sera le premier grand acteur à servir au cinéma les dialogues de Michel Audiard, jouant le pétillant reporter Georges Masse dans Mission à Tanger, en 1949, puis dans Méfiez-vous des blondes, en 1950, et Massacre en dentelles, en 1951, tous réalisés par André Hunebelle.

En 1958, il fonde le « Nouveau Cartel » avec André Barsacq, Jean Mercure et Jean-Louis Barrault.

Il fut marié aux actrices Tania Balachova, Françoise Lugagne et Françoise Crémieux (1939-2014). Il est le père de Philippe Rouleau et Fabrice Rouleau, nés de son union avec Françoise Lugagne[1].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

Comme acteur[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Auteur[modifier | modifier le code]

Adaptateur[modifier | modifier le code]

Comédien[modifier | modifier le code]

Metteur en scène[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

5. Nouvelle Biographie Nationale – Volume 13 [archive] ; Vincent Radermecker ; 2016 ; pages 295-298

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Olivier Barrot et Raymond Chirat, Noir et Blanc - 250 acteurs français du cinéma français 1930-1960, Paris, Flammarion, 2000, pp. 507-512

Liens externes[modifier | modifier le code]