Nelly Benedetti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Benedetti.
Nelly Benedetti
Nom de naissance Nelly-Andrée-Renée Guillot[1]
Naissance
Paris
Nationalité française
Décès (à 89 ans)
Paris
Profession actrice
Films notables La Peau douce

Nelly Benedetti est une actrice française née le à Paris, où elle est morte le .

Ayant participé à de nombreux doublages, elle est surtout connue pour son rôle dans La Peau douce (1964) de François Truffaut.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Nelly Benedetti épouse le 28 mai 1949 le réalisateur Gérard Herzog. Le couple a deux enfants, Frédéric et Carine, avant de divorcer en 1961, Gérard Herzog se remariant alors avec la chanteuse Marie-Josée Neuville.

Le 31 décembre 1963, elle épouse le comédien Dominique Paturel, de neuf ans son cadet, qu'elle a introduit dans le milieu du doublage en 1954[2].

Théâtre[modifier | modifier le code]

Source : Les Archives du spectacle

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

  • 1981 : Cinéma 16, épisode Une fugue à Venise : Narration
  • 1982 : Commissaire Moulin, épisode Une promenade en forêt : Sylvie Callot

Doublage[modifier | modifier le code]

Note : Les dates inscrites en italique correspondent aux sorties initiales des films dont Nelly Benedetti a assuré le redoublage ou le doublage tardif.

Films[modifier | modifier le code]

Animation[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  1. Les Gens du cinéma.
  2. François Justamand, « Dominique Paturel, comédien », La Gazette du doublage, 19 juillet 2012.
  3. Le film ne fut doublé qu'à l'été 1950 à cause de la Seconde Guerre mondiale. Après une sortie décevante en VO sous-titrée au cinéma le Berlitz le 20 mai, le doublage fut réalisé à l'automne pour une programmation triomphale au Grand Rex à partir du 29 décembre. Source : Archives-programmes du Rex 1950.