Jean-Pierre Marchand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marchand et Jean-Pierre Marchand (homonymie).
Jean-Pierre Marchand
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 94 ans)
Nationalité
Activités

Jean-Pierre Marchand, né le à Paris et mort le [1],[2], est un réalisateur et scénariste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière[modifier | modifier le code]

Jean-Pierre Marchand a été assistant notamment d’Yves Allégret, Henri-Georges Clouzot, Louis Daquin, Gérard Philipe et Joris Ivans. Il commence comme réalisateur à la télévision par une série de documentaires sur l'indépendance des colonies françaises en Afrique en 1960.

Il réalise des œuvres de fictions en vidéo et en direct pour En votre âme et conscience, La caméra explore le temps, Les Cinq Dernières Minutes, ainsi que des reportages pour Cinq colonnes à la une, Les femmes aussi, Eurêka, et des émissions de variétés pour Dim Dam Dom, Discorama, Sachashow...

Dans les années 1960, il entre à la RTF (future ORTF) où il réalise des directs avant de passer à la réalisation de films et de séries télévisées. Il collabore avec Jean Cosmos.

Il fonde le Syndicat français des réalisateurs CGT, dont il a été le secrétaire général[2]. Sa carrière à la télévision est fortement ralentie lors des privatisations de 1987 lorsqu'il refuse les coupures publicitaires et l'affichage de logos sur ses réalisations, TF1 abandonnant alors ses projets avec lui.

Il joue comme acteur dans Les Cendres du paradis de Dominique Crèvecœur au côté d'Emmanuelle Devos et Valeria Bruni Tedeschi.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1975 : Prix de la critique de la télévision
  • 1975 : Prix Télévision de la Société des auteurs et compositeurs
  • 1980 : Prix du film de grand reportage pour Yanomami
  • 1985 : 2 nominations aux Sept d'or pour La Dictée
  • 1987 : 3 nominations aux Sept d'or pour Le Parfait Amour
  • 1987 : Prix Albert Ollivier pour Le Parfait Amour
  • 1989 : 2 nominations aux Sept d'or pour La Vallée des espoirs
  • 2004 : Prix d'honneur de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisations pour la télévision[modifier | modifier le code]

Scénarios[modifier | modifier le code]

Documentaire[modifier | modifier le code]

Pour la télévision
  • 1960 : Afrique 60
  • 1964 : Béjart, un hymne à la joie
  • 1964 : Baalbeck
  • 1966 : Un chalet en Suisse en Éthiopie
  • 1967 : L'Affaire Seznec
  • 1967 : Poulidor, l'ascension du Tourmalet
  • 1968 : Le Paradoxe olympique, l'amateurisme en sport
  • 1968 : Prague, après l'invasion
  • 1969 : Algériens en France, les immigrés
  • 1969 : Colonels, AN IV, la Grèce des colonels
  • 1969 : Yanomami, étude anthropologique sur une tribu indienne d'Amazonie au Venezuela
  • 1969 : Femme blanche, femme noire, au Kenya
  • 1970 : Madame la présidente et les filles du désert
  • 1971 : Les Nouveaux temps modernes, l'automation
  • 1973 : Du côté de chez Maeght, Miro, Chillida, Steinberg, Tapiès...
  • 1974 : Des femmes et des nanas, Togo

Assistant réalisateur[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Avis de décès sur humanite.fr.
  2. a et b Carnet du journal Le Monde du 10 novembre 2018.

Liens externes[modifier | modifier le code]