Maurice Séveno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Maurice Séveno
Maurice Séveno01.JPG

Maurice Séveno décoré de la Légion d'honneur par François Mitterrand (1991).

Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Cherbourg (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 92 ans)
Saint-ArnoultVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinction
Œuvres principales

Maurice Séveno, né le à Cherbourg dans le Manche et mort le à Saint-Arnoult dans le Calvados[1],[2], est un journaliste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Maurice Séveno fait partie de l'équipe du premier journal télévisé en 1949[3].

Il présente le journal télévisé Actualités télévisées, puis Télé-Soir d'avril 1963 à juin 1968 sur la Première chaîne de la RTF puis de l'ORTF. Gréviste en Mai 68, il est licencié et interdit d'antenne. Il fonde alors l'Union des journalistes de télévision, qui regroupe les 70 journalistes licenciés de l'ORTF et commande un sondage à l'IFOP pour mesurer la désaffection des Français envers l'ORTF.

Maurice Séveno ne retrouve la télévision qu'avec le retour de la gauche au pouvoir, en . Il présente alors le journal Soir 3 et prend la direction de l'information de FR3 de 1981 à 1984.

Il est proche de François Mitterrand et adhérent du Parti socialiste. Il est conseiller municipal (PS) de Trouville-sur-Mer, leader de l'opposition, de 1989 à 2001.

Il apparaît dans plusieurs films de cinéma, notamment La Nuit américaine (1973).

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • La Vie traversée, éditions La Table ronde, 1968
  • Télé, mon aventure, éditions La Table ronde, 1969
  • Le Scandale de la santé en France, éditions La Table Ronde, 1971
  • Guide de la pollution, éditions du Palais-Royal, 1972
  • L'État de grâce, Les premiers jours de Mitterrand, éditions Stock, 1981
  • Le Sens du galop (avec Luc Méaille et Patricia Méaille), éd. Au fond du jardin, 2003
  • Ségolène à la plage, éditions Coprah, 2006

Distinction[modifier | modifier le code]

Maurice Séveno est chevalier de la Légion d'honneur. Sa décoration lui est remise par François Mitterrand à l'Élysée à Paris le 28 novembre 1991.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Mort du journaliste Maurice Séveno, figure de la grève de Mai 68 à l'ORTF », AFP, 29 mai 2018, 16 h 01.
  2. « Mort du journaliste Maurice Séveno, figure de la grève de Mai 1968 à l'ORTF », sur L'Express - L'Expansion, .
  3. « Pierre Tchernia présente l'équipe du journal télévisé de 1949 », ORTF, 2 février 1970, Archives de l'Institut national de l'audiovisuel (voir en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]