Gilles Guillot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guillot.
Gilles Guillot
Gilles Guillot.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Gilles Guillot (né Gilbert Guillot le à Paris et mort le à Villiers-sous-Grez[1]) est un comédien et metteur en scène français. Il est le fils de Georges Guillot, violoniste, et de Simonne Leblanc.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation au cours de Julien Berteau de 1956 à 1958.

En 1958, il remporte le premier prix de l'Oscar du jeune comédien dont le jury était composé par Arletty, Georges Neveux, Armand Salacrou, Jean Vauthier et Jean Le Poulain.

D'un premier mariage avec Christiane Ducout, il a eu deux fils : Manuel et Jean-François. Marié ensuite à Isa Mercure, il a avec elle une fille et un garçon : Héloïse et Arthur.

Il joue au théâtre, à la télévision et au cinéma sous la direction de nombreux metteurs en scène. En 1978 il crée avec Isa Mercure sa propre compagnie théâtrale, le Théâtre du Barouf[2], dont il met en scène la plupart des spectacles.

Il meurt d'un cancer le 19 avril 2013 à Villiers-sous-Grez, en Seine-et-Marne, dans sa maison[1].

Théâtre[modifier | modifier le code]

Comédien[modifier | modifier le code]

Avec le Théâtre du Barouf

Metteur en scène[modifier | modifier le code]

  • 1978 : L'empereur s'appelle dromataire, spectacle Jacques Prévert, au Théâtre Essaïon, tournée internationale, Petit Montparnasse, co-mise en scène avec Isa Mercure
  • 1982 : Le Blanc-cassé de Jenny Arasse au Théâtre Essaïon (Festival du Marais)
  • 1982 : Nuit de rêve de Sławomir Mrożek à la Péniche Théâtre
  • 1983 : L'Archipel sans nom de Jean Tardieu au Carré Silvia Monfort et en tournée
  • 1984 : Les Violettes de Georges Schehadé au Théâtre de l’Athénée
  • 1985 : Je vous écris d'un pays lointain d’Henri Michaux au Théâtre 14 / Jean-Marie Serreau
  • 1986 : Piccolet et L'Affaire de la rue de Lourcine d’Eugène Labiche
  • 1987 : Au bord du lit de Guy de Maupassant au Théâtre de la Madeleine et tournée
  • 1990 : L'Éventail de Carlo Goldoni, théâtre Paris/Plaine et tournée
  • 1991 : Le Cimetière des éléphants de Jean-Paul Daumas, théâtre Paris/Plaine
  • 1993 : Souvent je ris la nuit adapté de Victor Hugo, Théâtre Silvia Monfort
  • 1995 : La Chambre des reflets de Colette au Théâtre de Poche Montparnasse
  • 1996 : Fin d'été à Baccarat de Philippe Minyana, au Théâtre 14/Jean-Marie Serreau
  • 1998 : Même si c'est vrai c'est faux d'Henri Michaux, Festival Avignon, Théâtre Molière et tournées
  • 2003 : Comment ça va sur la terre ? de Jean Tardieu au Théâtre Molière / Maison de la Poésie, co-mise en scène avec Isa Mercure
  • 2005 : Les Pas perdus de Denise Bonal au Théâtre du Rond-Point
  • 2007 : Débrayage de Rémi de Vos au Théâtre du Chien qui fume Avignon et tournée
  • 2008 : La Brasserie de l'univers de Roland Dubillard et Jean-Michel Ribes, au Petit Louvre, Avignon 2008 et tournée
  • 2009 : Derrière la façade ou Raconter le monde autrement d’après des entretiens filmés sur les thèmes du Temps et du Métier
  • 2011 : Love Letters de A. R. Gurney au Théâtre du Lucernaire, Le Petit Louvre Avignon off 2011 et tournée

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Dessin animé[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Décès du comédien et metteur en scène Gilles Guillot », sur lci.tf1.fr,
  2. « Site du théâtre du Barouf » (consulté le 27 mai 2012)
  3. « Love Letters de A-R Gurney », sur Webthea (consulté le 27 mai 2012)
  4. « Love Letters », sur Caspevi (consulté le 27 mai 2012)
  5. « Des échanges épistolaires qui sont du vrai théâtre ! », sur Fousdethéâtre.com (consulté le 27 mai 2012)