Robert Burnier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Robert Burnier
Description de cette image, également commentée ci-après
De g. à d. : Marie-Louise Casadesus, Robert Burnier,
Pierre Vellones, René Milan et Nina Myral, en 1931
Nom de naissance Léon Jules Burnier
Naissance
Paris 6e
Nationalité Drapeau de la France Française
Décès (à 76 ans)
Paris 16e
Profession Acteur et chanteur
Films notables Ciboulette (1933)
Les femmes s'en balancent (1954)
La Belle Américaine (1961)
Séries notables Les Cinq Dernières Minutes (1961-1965)
Au théâtre ce soir (1970-1972)

Robert Burnier est un acteur et chanteur français, né Léon Jules Burnier le à Paris 6e, mort le à Paris 16e[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Au théâtre, où il est très actif durant sa carrière, Robert Burnier s'illustre en particulier (outre des pièces) dans le domaine de l'opérette et collabore, comme acteur et chanteur — dans la tessiture de baryton —, à de nombreuses créations parisiennes, au cours des années 1920 et 1930 (ex. : Coups de roulis, sur une musique d'André Messager, créée en 1928, aux côtés de Raimu). De plus, pour le disque 78 tours, il grave un grand nombre d'enregistrements de chansons, extraites d'opérettes auxquelles il a contribué (voir le lien externe ECMF ci-dessous).

Au cinéma, il participe à une cinquantaine de films (français majoritairement, plus quelques coproductions), de 1930 à 1970, réalisés notamment par Robert Dhéry (ex. : La Belle Américaine en 1961), qu'il retrouve également au théâtre, ou encore Claude Chabrol (ex. : Landru en 1963, avec Charles Denner dans le rôle-titre).

À la télévision, entre 1956 et 1972, il contribue au feuilleton Belphégor ou le Fantôme du Louvre (1965), à trois séries (dont Les Cinq Dernières Minutes, en 1961 et 1965), à deux émissions (dont Au théâtre ce soir, en 1970 et 1972), ainsi qu'à deux téléfilms réalisés par Claude Barma (croisé lui aussi au théâtre).

Théâtre (sélection)[modifier | modifier le code]

Créations à Paris

Opérettes[modifier | modifier le code]

Pièces[modifier | modifier le code]

Filmographie complète[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Films français, sauf mention complémentaire

À la télévision[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Archives de l’état civil de Paris en ligne, acte de naissance no 6/1974/1897, avec mention marginale du décès.
  2. La création française de La Souricière a eu lieu en 1970, au Théâtre des Célestins de Lyon.