Portail:Noblesse française

Le projet « Noblesse française » lié à ce portail
Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Noblesse française
775 articles de Wikipédia sont actuellement consacrés à la noblesse française.


Présentation

La Noblesse française est un groupe social qui existe depuis le Haut Moyen-Âge selon Karl Ferdinand Werner. Elle s'enracina sur des territoires locaux quand les fiefs devinrent progressivement héréditaires à partir de la fin du IXe siècle. La noblesse française fait encore de nos jours l'objet de recherches, de reportages, de films, d'émissions, de débats et de publications.

Un combattant à cheval. Certains de ces combattants avaient la qualité de chevaliers.

Deuxième ordre du royaume de France jusqu'en 1789, les nobles devaient servir le roi dans les armées ou dans l'administration, en échange de quoi ils bénéficiaient de privilèges : préséances, accès à des honneurs, exemptions fiscales, exemption du logement des gens de guerre ; en cas de condamnation à mort ils étaient décapités et non pendus, etc. La noblesse sous l'Ancien Régime était un état social qui imposait une manière de vivre, comme par exemple : ne pas déroger, avoir le sens de l'honneur, verser son sang pour le Roi, etc. À partir du XVe siècle, des montres et des réformations locales ou régionales ont imposé aux nobles de faire leurs preuves juridiques pour être maintenus en leur noblesse. De 1666 à 1789 seules les familles reconnues officiellement nobles par une maintenue en la noblesse avaient une noblesse légale. À côté de cela, il y avait la possibilité d'être anobli par le roi, d'occuper une fonction anoblissante ou d'acheter une charge qui donnait la noblesse. Pour résumer, la noblesse d'une famille se prouve donc seulement par actes authentiques : soit un anoblissement soit une maintenue en la noblesse.

Les familles nobles présentaient des écarts de revenus et de reconnaissance sociale. Ainsi au-dessus des anoblis se trouvaient les nobles, et encore au-dessus se trouvaient les gentilshommes cad. ceux qui pouvaient prouver trois générations de noblesse. Même si tous les nobles avaient les mêmes devoirs et droits, des différences de fortune importantes existaient.

La famille du duc de Penthièvre en 1766/1768.

En 1789, la Révolution française met fin à la société d'ordres et aux privilèges nobiliaires (nuit du 4 août 1789), puis abolit la noblesse (19/23 Juin 1790).

Pour ce qui est du XIXe siècle, il y a débat entre auteurs sur la notion de noblesse. L'historiographie contemporaine a consacré l'expression « noblesse d'Empire » pour désigner les titrés de Napoléon mais celui-ci n'a jamais anobli quiconque. C'est Louis XVIII dans sa Charte constitutionnelle de 1814 qui a le premier qualifié les titrés de l'Empire de « nouvelle noblesse ». D'autres historiens écrivent que la noblesse n'a été accordée que sous la Restauration (1814-1815 et 1815-1830). D'autres encore écrivent que ce n’est pas la chute de la Monarchie en 1848 qui fit cesser les anoblissements mais la troisième République en 1870. Au XIXe siècle les nobles n'ont plus ni privilèges ni devoirs différents des autres français. Il s'agit désormais d'une noblesse honorifique, décorative, d'un ordre de noblesse fictif.

Depuis l'abolition légale de la noblesse (en 1848 pour certains auteurs, en 1870 pour d'autres), ce groupe social garde toutefois une existence culturelle. Par ailleurs, de nos jours, il ne faut pas confondre noblesse et aristocratie, tous les nobles ne sont pas des aristocrates et inversement.

En France, la noblesse se transmet en filiation masculine, dans le cadre d'un mariage légal, et hors adoption. Depuis 2009, il n'y a toutefois plus en droit de distinction entre filiation légitime et filiation naturelle. Il a existé sous l'Ancien Régime des cas de reprise de noblesse maternelle en Lorraine, mais ils restent des exceptions au principe de transmission agnatique.

Au cours de son histoire, la noblesse française a toujours fait l'objet de désirs d'imitation, de revendications d'appartenance ou au contraire de rejets. De nos jours encore, chaque année, des personnes demandent au Conseil d'État l'ajout d'une particule à leur patronyme originel, d'un nom noble éteint, le nom d'une propriété, ou encore d'un nom noble par adoption ou filiation féminine depuis les dernières lois relatives à la filiation. D'autres prennent ou relèvent des titres de noblesse éteints ou de fantaisie.

Le nombre de familles nobles françaises subsistantes en 2023 est estimé par Arnaud Clément, actuel rédacteur du nobiliaire le plus récent, à environ 3 300. D'autres auteurs avancent des chiffres plus faibles sur la base de critères plus restrictifs, comme Philippe du Puy de Clinchamps ou Alain Texier. Il s'éteint chaque année une poignée de familles nobles françaises. Il faut également indiquer que des désaccords existent pour des familles entre les nobiliaires eux-mêmes et avec les notices écritent sur Wikipédia (la version française est la seule qui est prise en compte).

Lumière sur...

La noblesse d'Empire est l'appellation consacrée par l'historiographie française qui regroupe l’ensemble des personnes ayant reçu un titre sous le Premier Empire ou durant les Cent-Jours, et leurs héritiers selon la règle de la primogéniture masculine. Napoléon Ier souhaitait constituer une élite stable, issue de la Révolution française, en attribuant des titres inspirés de l'Ancien Régime, à l'exception toutefois des titres de vicomte et de marquis et en ajoutant celui de prince, accompagnés de majorats.

Cette appellation de noblesse d'Empire, ou « nouvelle noblesse » ne signifie pas un anoblissement de la part de Napoléon mais une distribution de récompenses sous forme de titres. En 1814 lors de la Première Restauration, les personnes ayant été décorées d'un titre par Napoléon sont reconnues comme « nouvelle noblesse » par le roi Louis XVIII par l'article 71 de la Charte constitutionnelle du 4 juin 1814. Des auteurs contemporains contestent toutefois cette notion de noblesse.

Articles récents

Conseils de rédaction

Conseils pour écrire un article sur la noblesse française, essentiellement sur les familles :

Wikipédia demande de n'écrire des articles que sur des familles notoires. Il faut en outre que la rédaction soit neutre et vérifiable (donner les sources). Une famille notoire c'est une famille qui a des sources sur son histoire (à l'exclusion des ouvrages familiaux et auto-publiés) et qui a des personnalités qui chacune ont un article individuel.

Index thématique
La société française fut divisée en trois ordres jusqu'en 1789.

Cet index par thèmes est constitué d'une sélection d'articles pour mieux connaître la noblesse française.

Cadre institutionnel et thème général

Généalogistes royaux

Généalogistes et auteurs

Généalogistes et auteurs notoires :

Publications

Sur Wikimédia
Commons
Commons
Médiathèque
Wikiquote
Wikiquote
Citations
Wikidata
Wikidata
Base de données
Wikivoyage
Wikivoyage
Guide de voyage
Wiktionnaire
Wiktionnaire
Dictionnaire
Wikisource
Wikisource
Bibliothèque
Wikinews
Wikinews
Site d'actualités