Onet-le-Château

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Onet-le-Château
Onet-le-Château
Château d'Onet-le-Château
Image illustrative de l’article Onet-le-Château
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aveyron
Arrondissement Rodez
Intercommunalité Rodez Agglomération
Maire
Mandat
Jean-Philippe Keroslian
2020-2026
Code postal 12850 et 12000
Code commune 12176
Démographie
Gentilé Castonétois
Population
municipale
11 665 hab. (2019 en augmentation de 0,53 % par rapport à 2013)
Densité 290 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 23′ 27″ nord, 2° 32′ 23″ est
Altitude Min. 524 m
Max. 631 m
Superficie 40,2 km2
Élections
Départementales Canton de Rodez-Onet
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Occitanie
Voir sur la carte administrative de Occitanie
City locator 14.svg
Onet-le-Château
Géolocalisation sur la carte : Aveyron
Voir sur la carte topographique de l'Aveyron
City locator 14.svg
Onet-le-Château
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Onet-le-Château
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Onet-le-Château
Liens
Site web www.onet-le-chateau.fr

Onet-le-Château est une commune française, située dans le département de l'Aveyron en région Occitanie. Elle est, par sa population, la quatrième commune de l’Aveyron après Rodez, Millau et Villefranche-de-Rouergue. Ses habitants, appelés les Castonétois, sont passés de 1 200 à 11 000 habitants en 50 ans[1].

Le patrimoine architectural de la commune comprend trois immeubles protégés au titre des monuments historiques : le château et l'église, inscrits en 1977, le château de Canac, inscrit en 1990 puis classé en 1991, et l'église Saint-Joseph-l'Artisan, inscrite en 2005.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Site[modifier | modifier le code]

Situation d'Onet-le-Château

Commune de l'aire urbaine de Rodez située dans son Unité urbaine au nord-est de Rodez. Elle fait partie aussi des huit communes de la Communauté d'agglomération de Rodez. Avec ses 40 km2 de superficie, elle est la plus grande de sa communauté d'agglomération. Elle est presque aussi grande qu'Albi qui compte 50 000 habitants. La commune s'étend de Capelle (village le plus à l'ouest) à La Roquette (village le plus à l'est) sur 12 kilomètres. Elle est bordée au nord par le domaine de Vabre et son château, au sud par le quartier des Quatre-Saisons (zone densément peuplée) et à l'est par la colline des Crêtes, zone tout en longueur qui s'étend de La Roquette à l'Oustal Nau.


Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune se situe en majeure partie sur le bassin versant de l'Auterne, ruisseau affluent de l'Aveyron. Plusieurs affluents de l'Auterne traversent la commune : le ruisseau de Fontanges, le ruisseau de Saint-Mayme, le Roudoulou.

Une partie de la commune est inondable[2], notamment dans les secteurs peu pentus de Saint-Mayme, de Saint-Marc et des Balquières, ou encore à la Roquette, au bord de l'Aveyron.

Une station hydrologique, destinée à mesurer la hauteur de l'Aveyron, est implantée à Onet le Château, au lieu-dit Manhac[3].

La presse locale relate plusieurs crues de l'Auterne :

  • décembre 1906[4]

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

  • Boscus
  • Canac, ancien fief
  • Cantaranne
  • Capelle
  • Cabaniols
  • Floyrac
  • Fontanges
  • Is
  • La Basterie
  • La Bertrandie
  • La Brenguerie
  • La Campie
  • La Cayroullie
  • La Combe
  • La Deveze Migiere
  • La Fabrasse
  • La Gaffardie
  • La Landeyrie
  • La Morne
  • La Panouse
  • La Penchoterie
  • La Praderie
  • La Roque
  • La Roquette
  • La Souyrinie
  • La Tricherie
  • La Veyrie
  • Labro
  • Le Campet
  • Le Castagné
  • Le Pesquié
  • Le Troc
  • Les Combes
  • Les Peyrieres
  • L'Hermitage
  • Limouze
  • L'Oustal Nau
  • Manhac
  • Onrazac
  • Puech Baurez
  • Puech Maynade
  • Saint-Augustin
  • Saint-Marie
  • Saint-Étienne
  • Saint-Hubert
  • Saint-Mayme
  • Vabre
  • Vialatelle, manoir

Histoire[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la commune rappelle très vite, lors de la Révolution, l'Ancien Régime. La commune est donc renommée Onet-la-Montagne en hommage aux Montagnards. Elle change de nom sous l'Empire devenant Onet-la-Plaine, puis redevient Onet-le-Château lors de la Restauration, jusqu'à aujourd'hui[5].

En occitan, le nom de la commune s'orthographie : Ònes lo Castèl.

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

La prospérité du territoire de l'actuelle commune d'Onet-le-Château, qui faisait alors partie du comté de Rodez, démarre en 1589 lorsque ce même comté est rattaché à la couronne de France.

Avant la Révolution, l'actuel territoire communal était découpé en 4 paroisses :

  • Saint-Mayme (la Roquette, la Souyrinie, Manhac, Vialatelle, Cantaranne, l'Oustal Nau, la Brenguerie, la Combe, Boscus,
  • Saint Affricain de Limouze (Onet-village, la Bertrandie, le Trauc, la Praderie, Onrazac, la Tricherie)
  • Saint-Martin de Limouze (600 habitants en 1771), dont le village de Capelle, qui comprenait également une grande partie de la commune de Druelle (le bourg de Druelle, Agnac, Anglade haut, Ayssiols, Lagarrigue, le Pas)
  • Saint-Félix (Vabre, la Basterie, Fontanges, Puech Baurez, Flars, Floyrac, les Cabaniols, Labro, Canaguet), qui comprenait également plusieurs secteurs de l'actuelle commune de Rodez (Calcomier, la Peyrinie).

C'est une période très pauvre, Saint-Mayme compte jusqu'à 27 mendiants et Limouze en dénombre 15.

Révolution[modifier | modifier le code]

La commune d'Onet-le-Château est créée par ordonnance du roi Louis-Philippe Ier le 3 juillet 1837. Elle réunit les anciennes communes d'Onet-la-Plaine, Limouse, Is-Causse, Vabre, Cabaniol, Puech Baurez et Floirac.

Jusqu'en 1861, les hameaux d'Arsac, Arsaguet, Gros et Recoules (aujourd'hui sur la commune de Sainte-Radegonde) faisaient partie de la commune d'Onet le Château.

Période moderne[modifier | modifier le code]

Petite commune rurale en 1960, elle est devenue aujourd'hui un pôle urbain au sein de l'agglomération ruthénoise où se côtoient immeubles collectifs et zones pavillonnaires. Son essor est dû au développement important d’artisans et de commerçants qui viennent renforcer le tissu économique local. La proximité de Rodez (préfecture de l'Aveyron) constitue également facteur du développement économique (zone d'activité, loisirs). Onet-le-Château possède les deux plus grands centres commerciaux du département, et des équipements routiers denses et congestionnés qui traversent de part en part la commune et de plus en plus les quartiers résidentiels. L'implantation de l'usine Bosch fabriquant des injecteurs pour moteurs diesel explique également l'expansion démographique de la commune.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Onet-le-Château est une commune de la Communauté d'agglomération du Grand Rodez. C'est la deuxième plus grande ville de l'agglomération après Rodez. Elle marque l'entrée nord du territoire par son attractivité, ses commerces, ses loisirs, etc.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de plus de 10 000 habitants les recensements ont lieu chaque année à la suite d'une enquête par sondage auprès d'un échantillon d'adresses représentant 8 % de leurs logements, contrairement aux autres communes qui ont un recensement réel tous les cinq ans[7],[Note 1]

En 2019, la commune comptait 11 665 habitants[Note 2], en augmentation de 0,53 % par rapport à 2013 (Aveyron : +0,67 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1031061 3971 4081 3981 265867941954
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
9889989169361 0579871 0301 026944
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
9529531 0159849951 0029671 0601 158
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
1 5154 7416 3919 4739 7059 92210 41811 06811 972
2019 - - - - - - - -
11 665--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 34,9 %, soit au-dessus de la moyenne départementale (28,8 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 27,9 % la même année, alors qu'il est de 34,3 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 5 694 hommes pour 5 965 femmes, soit un taux de 51,16 % de femmes, légèrement supérieur au taux départemental (50,67 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[I 1]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,9 
90 ou +
1,3 
7,0 
75-89 ans
9,6 
17,9 
60-74 ans
19,0 
19,0 
45-59 ans
19,7 
18,7 
30-44 ans
17,0 
17,6 
15-29 ans
16,5 
18,9 
0-14 ans
16,9 
Pyramide des âges du département de l'Aveyron en 2018 en pourcentage[10]
HommesClasse d’âgeFemmes
1,2 
90 ou +
2,8 
10,1 
75-89 ans
13,6 
20,5 
60-74 ans
20,5 
21,1 
45-59 ans
20,4 
16,4 
30-44 ans
15,8 
14,9 
15-29 ans
12,3 
15,9 
0-14 ans
14,6 

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Établissements scolaire d'Onet-le-Château (de la maternelle à post-bac) :
Écoles publiques
  • Groupe scolaire Pierre Puel
  • École maternelle des Narcisses
  • Ecole primaire Jean Laroche
  • École élémentaire d'application des Genêts
Écoles privées
  • École de Sainte-Bernadette
  • École de Saint-Viateur
Collège public

Collège privé

  • Collège Canaguet - St Viateur
Lycée public
  • Lycée La Roque (série générale, technologique,
    agricole, écologie et agroalimentaire)
Supérieur

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus[modifier | modifier le code]

En 2018 (données Insee publiées en ), la commune compte 5 222 ménages fiscaux[Note 3], regroupant 11 118 personnes. La médiane du revenu disponible par unité de consommation est de 21 160 [I 2] (20 640  dans le département[I 3]). 52 % des ménages fiscaux sont imposés[Note 4] ( % dans le département).

Emploi[modifier | modifier le code]

Taux de chômage
Division 2008 2013 2018
Commune[I 4] 7,4 % 7,5 % 7,2 %
Département[I 5] 5,4 % 7,1 % 7,1 %
France entière[I 6] 8,3 % 10 % 10 %

En 2018, la population âgée de 15 à 64 ans s'élève à 7 064 personnes, parmi lesquelles on compte 74,4 % d'actifs (67,2 % ayant un emploi et 7,2 % de chômeurs) et 25,6 % d'inactifs[Note 5],[I 4]. Depuis 2008, le taux de chômage communal (au sens du recensement) des 15-64 ans est supérieur à celui du département, mais inférieur à celui de la France.

La commune fait partie du pôle principal de l'aire d'attraction de Rodez[Carte 1],[I 7]. Elle compte 6 449 emplois en 2018, contre 6 822 en 2013 et 6 823 en 2008. Le nombre d'actifs ayant un emploi résidant dans la commune est de 4 825, soit un indicateur de concentration d'emploi de 133,7 % et un taux d'activité parmi les 15 ans ou plus de 55,7 %[I 8].

Sur ces 4 825 actifs de 15 ans ou plus ayant un emploi, 1 758 travaillent dans la commune, soit 36 % des habitants[I 9]. Pour se rendre au travail, 85,1 % des habitants utilisent un véhicule personnel ou de fonction à quatre roues, 3,4 % les transports en commun, 9,1 % s'y rendent en deux-roues, à vélo ou à pied et 2,5 % n'ont pas besoin de transport (travail au domicile)[I 10].

Activités hors agriculture[modifier | modifier le code]

Secteurs d'activités[modifier | modifier le code]

990 établissements[Note 6] sont implantés à Onet-le-Château au . Le tableau ci-dessous en détaille le nombre par secteur d'activité et compare les ratios avec ceux du département[Note 7],[I 11].

Secteur d'activité Commune Département
Nombre % %
Ensemble 990 100 % (100 %)
Industrie manufacturière,
industries extractives et autres
101 10,2 % (17,7 %)
Construction 110 11,1 % (13 %)
Commerce de gros et de détail,
transports, hébergement et restauration
368 37,2 % (27,5 %)
Information et communication 17 1,7 % (1,5 %)
Activités financières et d'assurance 36 3,6 % (3,4 %)
Activités immobilières 46 4,6 % (4,2 %)
Activités spécialisées, scientifiques et techniques
et activités de services administratifs et de soutien
137 13,8 % (12,4 %)
Administration publique, enseignement,
santé humaine et action sociale
105 10,6 % (12,7 %)
Autres activités de services 70 7,1 % (7,8 %)

Le secteur du commerce de gros et de détail, des transports, de l'hébergement et de la restauration est prépondérant sur la commune puisqu'il représente 37,2 % du nombre total d'établissements de la commune (368 sur les 990 entreprises implantées à Onet-le-Château), contre 27,5 % au niveau départemental[I 12].

Entreprises[modifier | modifier le code]

Les cinq entreprises ayant leur siège social sur le territoire communal qui génèrent le plus de chiffre d'affaires en 2020 sont[13] :

  • Sebazac Distribution - Sebadis, hypermarchés (110 970 k€)
  • Societe Fromagere De Rodez, fabrication de fromage (59 194 k€)
  • Societe Laitiere De Rodez, fabrication de lait liquide et de produits frais (51 453 k€)
  • SA Fabre Rudelle, commerce de voitures et de véhicules automobiles légers (39 299 k€)
  • Cmobility, commerce de voitures et de véhicules automobiles légers (33 779 k€)
Répartition de l'emploi[I 13]
Agriculture Industrie Tertiaire Construction
Onet-le-Château 2,4 % 35,0 % 55,7 % 7,0 %
Moyenne nationale 4,1 % 18,3 % 71,5 % 6,1 %

La ville d'Onet-le-Château est le poumon économique de l'agglomération du Grand-Rodez. Plus de 6 800 salariés sont recensés dans les zones d'activités de la commune. Parmi eux, 3 850 travaillent sur les sites suivants : l'Estréniol, Bel-Air et surtout Cantaranne. 600 de ces salariés vivent à Onet-le-Château, 2 000 résidents dans les sept autres communes de l'Agglomération.

Ce tissu industriel, artisanal et commercial est la force économique d’Onet-le-Château mais aussi de tout le Grand-Rodez et de l’Aveyron. Malgré un contexte national difficile, il assure des possibilités d’emplois importantes, variées et attractives.

La commune jouit d'un taux d'équipement commercial élevé. De nombreuses grandes surfaces généralistes (alimentation avec galeries marchandes) et spécialisées (sport et loisirs, équipement de la maison, habillement, automobile, jardinage, etc.) permettent d'offrir une palette très large de produits et de services.

Zone d'activités de Cantaranne

Agriculture[modifier | modifier le code]

La commune est dans les Grands Causses, une petite région agricole occupant le sud-est du département de l'Aveyron[14]. En 2020, l'orientation technico-économique de l'agriculture[Note 8] sur la commune est l'élevage d'ovins ou de caprins[Carte 2].

1988 2000 2010 2020
Exploitations 68 39 43 37
SAU[Note 9] (ha) 3 371 3 217 2 846 2 821

Le nombre d'exploitations agricoles en activité et ayant leur siège dans la commune est passé de 68 lors du recensement agricole de 1988[Note 10] à 39 en 2000 puis à 43 en 2010[16] et enfin à 37 en 2020[Carte 3], soit une baisse de 46 % en 32 ans. Le même mouvement est observé à l'échelle du département qui a perdu pendant cette période 51 % de ses exploitations[17],[Carte 4]. La surface agricole utilisée sur la commune a également diminué, passant de 3 371 ha en 1988 à 2 821 ha en 2020[Carte 5]. Parallèlement la surface agricole utilisée moyenne par exploitation a augmenté, passant de 50 à 76 ha[16].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Les églises[modifier | modifier le code]

Les châteaux[modifier | modifier le code]

Château d'Onet-le-Château sous la neige.

Onet-le-Château a beau être une ville nouvelle qui accueille le surplus d'habitants ruthénois, elle a su conserver un patrimoine châtelin. Héritage de l'insécurité du Moyen Âge ou démonstration de richesse de leurs propriétaires, la commune compte pas moins de 28 châteaux.

Vie locale[modifier | modifier le code]

Évènements[modifier | modifier le code]

Depuis 2006, et jusqu'en 2010, Onet-le-Château a accueilli le grand festival Skabazac, qui était alors représenté à Sébazac-Concourès.

Évènements sportifs[modifier | modifier le code]

Plusieurs événements et festivités se déroulent dans les différents quartiers de la commune Castonétoise. Chaque année depuis 2009, le club de Football d'Onet-le-Château organise le Tournoi International de Football de la catégorie U13. Plusieurs équipes telles que le TFC, (Toulouse), Olympique Lyonnais (Lyon), ou encore le MHSC (Montpellier Hérault), AC Cesena (Italie), SC Braga (Portugal) et les Real Sociedad (Saint-Sébastien) et Réal Valladolid (Espagne) viennent fouler les terrains Castonétois. Un grand événement qui rassemble, chaque année, plus de 190 jeunes sportifs[18].

Chaque année, sur plus de 21 km, se déroule la Transcastonétoise[19]. Le Semi-marathon communal est une épreuve qui permet aux sportifs de parcourir les rues et terres rurales Castonétoises. La course est lancée depuis le village de Capelle et elle prend fin dans le quartier des Quatre-Saisons. La 12e édition de la Transcastonétoise a eu lieu le 13 septembre 2015.

La CYCL'ONET est une course de cyclo-tourisme durant laquelle les amateurs, les sportifs, découvrent le paysage aveyronnais à vélo. Organisée par le club VELO 2000 ONET depuis plus de 14 ans, au mois de septembre, cette randonnée est ouverte à tous. Elle s'étend sur plus de 50 km de randonnée en moyenne. Elle a lieu début septembre[20].

Les associations sportives, des bénévoles et la collectivité de la commune Castonétoise se réunissent tous les ans pour célébrer la fête du sport au mois de septembre.

Festivités communales et évènements culturels[modifier | modifier le code]

Spectacles, Concerts, animations, vide-grenier, démonstrations artistiques et sportives, les comités de fête et d'animation et la municipalité se réunissent chaque année :

  • La fête des Quatre-Saisons réunit, chaque année, près de 1000 personnes avant de battre son plein pendant deux à trois jours avant de se clôturer sur un feu d'artifice. Cette fête se déroule généralement lors du dernier week-end du mois de juin.
  • la fête des Costes-Rouges.
  • La fête du village de Capelle réunit les habitants, chaque année, durant quelques jours, autour d'une table aveyronnaise, dans une ambiance musicale locale.
  • La fête d'Onet Village qui propose un concours de pétanque, un apéro-concert et la restauration Castonétoise.

Infrastructures et espaces verts[modifier | modifier le code]

La commune dispose de plusieurs équipements sportifs et culturels: cinq stades dont un synthétique, une piscine couverte, gérée notamment par Rodez Agglomération, une médiathèque municipale Paul Géraldini, une MJC, trois gymnases, une salle des fêtes, deux city-stades de basket, un parcours de golf. Un théâtre municipal d'une capacité de 499 places La Baleine, fait également partie du patrimoine culturel de la commune.

De nombreux espaces verts, espaces et voies de promenades sont également en accès libre pour les habitants.

Jusqu'en 2018, la commune dispose d'un espace bowling : Le Bowling du Rouergue, composé de 12 pistes de jeu. Durant la nuit du 30 juillet 2018, un incendie se déclare dans les cuisines[21]. Il détruit l'établissement en totalité et endommage partiellement l'hôtel attenant[22].

Sur le domaine de Vabre, la commune Castonétoise compte également de grands équipements sportifs : lancer de poids, saut en longueur, football, rugby, pétanque, tennis, athlétisme, parcours de santé, etc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes et cartes[modifier | modifier le code]

  • Notes
  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.
  3. Un ménage fiscal est constitué par le regroupement des foyers fiscaux répertoriés dans un même logement. Son existence, une année donnée, tient au fait que coïncident au moins une déclaration indépendante de revenus et l’occupation d’un logement connu à la taxe d’habitation.
  4. La part des ménages fiscaux imposés est le pourcentage des ménages fiscaux qui ont un impôt à acquitter au titre de l'impôt sur le revenu des personnes physiques. L'impôt à acquitter pour un ménage fiscal correspond à la somme des impôts à acquitter par les foyers fiscaux qui le composent.
  5. Les inactifs regroupent, au sens de l'Insee, les élèves, les étudiants, les stagiaires non rémunérés, les pré-retraités, les retraités et les autres inactifs.
  6. L'établissement, au sens de l’Insee, est une unité de production géographiquement individualisée, mais juridiquement dépendante de l'unité légale. Il produit des biens ou des services.
  7. Le champ de ce tableau couvre les activités marchandes hors agriculture.
  8. L'orientation technico-économique est la production dominante de l'exploitation, déterminée selon la contribution de chaque surface ou cheptel à la production brute standard.
  9. Les données relatives à la surface agricole utilisée (SAU) sont localisées à la commune où se situe le lieu principal de production de chaque exploitation. Les chiffres d'une commune doivent donc être interprétés avec prudence, une exploitation pouvant exercer son activité sur plusieurs communes, ou plusieurs départements voire plusieurs régions.
  10. Le recensement agricole est une opération décennale européenne et obligatoire qui a pour objectif d'actualiser les données sur l'agriculture française et de mesurer son poids dans l'agriculture européenne[15].
  • Cartes
  1. Agence nationale de la cohésion des territoires, « Carte de la commune dans le zonage des aires d'attraction de villes. », sur l'observatoire des territoires (consulté le ).
  2. « Recensement agricole 2020 - Carte de la spécialisation de la production agricole par commune », sur stats.agriculture.gouv.fr (consulté le ).
  3. « Recensement agricole 2020 - Carte du nombre d'exploitations et de la surface agricole utilisée (SAU) moyenne par commune », sur stats.agriculture.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Recensement agricole 2020 - Carte du nombre d'exploitations et de la surface agricole utilisée par département », sur stats.agriculture.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Recensement agricole 2020 - Carte de la surface agricole utilisée (SAU) par commune et de la SAU moyenne », sur stats.agriculture.gouv.fr (consulté le ).

Références[modifier | modifier le code]

Site de l'Insee[modifier | modifier le code]

  1. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune d'Onet-le-Château (12176) », (consulté le ).
  2. « REV T1 - Ménages fiscaux de l'année 2018 à Onet-le-Château » (consulté le ).
  3. « REV T1 - Ménages fiscaux de l'année 2018 dans l'Aveyron » (consulté le ).
  4. a et b « Emp T1 - Population de 15 à 64 ans par type d'activité en 2018 à Onet-le-Château » (consulté le ).
  5. « Emp T1 - Population de 15 à 64 ans par type d'activité en 2018 dans l'Aveyron » (consulté le ).
  6. « Emp T1 - Population de 15 à 64 ans par type d'activité en 2018 dans la France entière » (consulté le ).
  7. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur site de l'Insee (consulté le ).
  8. « Emp T5 - Emploi et activité en 2018 à Onet-le-Château » (consulté le ).
  9. « ACT T4 - Lieu de travail des actifs de 15 ans ou plus ayant un emploi qui résident dans la commune en 2018 » (consulté le ).
  10. « ACT G2 - Part des moyens de transport utilisés pour se rendre au travail en 2018 » (consulté le ).
  11. « DEN T5 - Nombre d'établissements par secteur d'activité au 31 décembre 2019 à Onet-le-Château » (consulté le ).
  12. « DEN T5 - Nombre d'établissements par secteur d'activité au 31 décembre 2019 dans l'Aveyron » (consulté le ).
  13. Répartition des actifs par secteur économique selon le RP Insee 1999, étude de l’Insee (1999)

Autres sources[modifier | modifier le code]

  1. Fabrice Geniez, maire d'Onet-le-Château.
  2. « INFORMATION SUR LES RISQUES NATURELS EN APPLICATION DE L'ARTICLE L 125-5 DU CODE DE L'ENVIRONNEMENT - Commune d'Onet le Château - Nature et intensité du risque d'inondation »
  3. « Vigicrues : Station de ...... », sur www.vigicrues.gouv.fr (consulté le )
  4. « Journal de l'Aveyron - 23/12/1906 - Archives départementales de l'Aveyron », sur archives.aveyron.fr (consulté le )
  5. Guilhem Lacaze, Mémoire(s) d'une ville Onet-le-Château, (ISBN 978-2-9528942-0-3).
  6. Jumelage Onet/Stegaurach
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  10. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Département de l'Aveyron (12) », (consulté le ).
  11. « Zidane : son histoire d'amour avec l'Aveyron » Accès libre, sur ladepeche.fr, (consulté le )
  12. « SCI ZIFERN », sur societe.com, (consulté le )
  13. « Entreprises à Onet-le-Château », sur entreprises.lefigaro.fr (consulté le ).
  14. « Les régions agricoles (RA), petites régions agricoles(PRA) - Année de référence : 2017 », sur agreste.agriculture.gouv.fr (consulté le ).
  15. Présentation des premiers résultats du recensement agricole 2020, Ministère de l’agriculture et de l’alimentation, 10 décembre 2021
  16. a et b « Fiche de recensement agricole - Exploitations ayant leur siège dans la commune d'Onet-le-Château - Données générales », sur recensement-agricole.agriculture.gouv.fr (consulté le ).
  17. « Fiche de recensement agricole - Exploitations ayant leur siège dans le département de l'Aveyron » (consulté le ).
  18. « Onet Chateau football - Tournoi - Tournoi U 13 », sur www.onetfoot.fr (consulté le )
  19. Inovagora AM, « La Transcastonétoise 2015 - Onet-le-chateau », sur www.onet-le-chateau.fr (consulté le )
  20. « Le blog de VELO 2000 ONET », sur Le blog de VELO 2000 ONET (consulté le )
  21. « Rodez : Le bowling du Rouergue détruit par un incendie », publié le 30 juillet 2018 sur le site du Midi-Libre (consulté le 30 juillet 2018)
  22. « Incendie du Bowling du Rouergue à Onet : C'est une vraie catastrophe », publié le 30 juillet 2018 sur le site de Centre Presse Aveyron (consulté le 30 juillet 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Collège des Quatre-Saisons, Onet-le-Château, Aveyron, les Balquières : site gallo-romain. : réalisé par les élèves de 3e du collège public des Quatre-saisons, Onet-le-Château, Onet-le-Château, Collège public des Quatre-saisons, , 36 p., ill., couv. ill. ; 30 cm (BNF 36619145)
  • (oc + fr) Christian-Pierre Bedel (préf. Christian Teyssèdre), Rodés-nòrd : Ònes, Sebasac / Christian-Pierre Bedel e los estatjants del canton de Rodés-nòrd, Rodez, Mission départementale de la culture, coll. « Al canton », , 271 p., ill., couv. ill. ; 28 cm (ISBN 2-907279-61-0, ISSN 1151-8375, BNF 39300572)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :