Plaisance-du-Touch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Plaisance et Touch.
Plaisance-du-Touch
Église, façade et clocher.
Église, façade et clocher.
Blason de Plaisance-du-Touch
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Midi-Pyrénées
Département Haute-Garonne
Arrondissement Toulouse
Canton Plaisance-du-Touch
(bureau centralisateur)
Intercommunalité Communauté de communes de la Save au Touch
(siège)
Maire
Mandat
Louis Escoula
2014-2020
Code postal 31830
Code commune 31424
Démographie
Gentilé Plaisançois
Population
municipale
16 616 hab. (2012)
Densité 626 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 34′ 00″ N 1° 17′ 50″ E / 43.5666666667, 1.2972222222243° 34′ 00″ Nord 1° 17′ 50″ Est / 43.5666666667, 1.29722222222
Altitude Min. 157 m – Max. 200 m
Superficie 26,53 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte administrative de Haute-Garonne
City locator 14.svg
Plaisance-du-Touch

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte topographique de Haute-Garonne
City locator 14.svg
Plaisance-du-Touch

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Plaisance-du-Touch

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Plaisance-du-Touch
Liens
Site web Site officiel

Plaisance-du-Touch (en occitan gascon Plasença deu Toish) est une commune française située dans le département de la Haute-Garonne, en région Midi-Pyrénées.

Ses habitants sont appelés les Plaisançois, Plaisançoises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ancienne bastide de l'aire urbaine de Toulouse, située dans son pôle urbain, à 13 km à l'ouest de Toulouse.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Plaisance-du-Touch
Léguevin,
La Salvetat-Saint-Gilles
Pibrac Colomiers,
Tournefeuille
Fontenilles Plaisance-du-Touch Cugnaux
Fonsorbes Frouzins Villeneuve-Tolosane

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par l'Aussonnelle, le Touch et son affluent l'Ousseau.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune de est de 2 653 hectares ; son altitude varie de 157 à 200 mètres[1].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Accès par l'ancienne route nationale 632 entre Tournefeuille et Saint-Lys.

La commune est desservie par les lignes 65 et 67 (Tisséo) du réseau de bus toulousain qui circulent entre la station de métro des Arènes à Toulouse, et la sortie est de Plaisance-du-Touch.

En semaine, les derniers bus de la soirée dans chaque sens sont vers 20 h 20.

Le dimanche, seulement un tiers des bus de la ligne 65 (6 dans la journée) dessert la commune, les autres s'arrêtant ou démarrant à la gendarmerie de Tournefeuille.

Ancienne ligne CFSO Toulouse - Boulogne-sur-Gesse

Le Touch.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Plaisance-du-Touch est une ville fondée au Moyen Âge, autour de l'an 1000, la première référence avérée provient d'un document de 1164[2].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Plaisance-du-Touch

Son blasonnement est : Écartelé : au premier et au quatrième de gueules à la croix cléchée, vidée, pommetée de douze pièces d'or, au second d'azur à l'écusson d'or au chevron de sable, au troisième d'azur à la fontaine d'argent.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la sixième circonscription de la Haute-Garonne.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1989 en cours Louis Escoula[3] PS Conseiller général (1996-2008)
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 16 616 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de plus de 10 000 habitants ont lieu chaque année à la suite d'une enquête par sondage, contrairement aux autres communes qui ont un recensement réel tous les cinq ans[Note 1],[Note 2].
           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
748 859 883 925 1 026 1 003 1 017 1 058 1 083
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 088 1 130 1 185 1 119 1 166 1 248 1 308 1 346 1 311
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 203 1 149 1 156 1 054 1 069 1 130 1 165 1 214 1 412
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
1 671 2 622 4 560 5 753 10 075 14 164 15 265 16 039 16 616
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Vie locale[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Plaisance-du-Touch fait partie de l'académie de Toulouse.

Sur la commune de Plaisance-du-Touch, l'éducation est assurée par 4 écoles maternelles, 4 écoles élémentaires, le collège Jules-Verne, une école spécialisée AGOP IME Saint-Jean.

Service public[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Centre Communal d'Action Sociale, maison de retraite,

Culture[modifier | modifier le code]

Une salle de cinéma associatif, bibliothèque municipale, école des Arts[8].

  • Nombreuses associations culturelles[9].
  • Salon des "Rencontres de l'Art et de l'Artisanat"[10].

Sports[modifier | modifier le code]

Athlétisme : se pratique au sein d'un club comportant plus de 600 adhérents regroupant plusieurs communes principalement autour de la D 632 traversant la commune.

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Golf de Téoula, skatepark, « terrain » de roller, courts de tennis (7e club du département), piscine municipale d'été, boulodromes, 4 gymnases, terrain de foot, mur d'escalade,

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

La collecte et le traitement des déchets des ménages et des déchets assimilés ainsi que la protection et la mise en valeur de l'environnement se font dans le cadre de la communauté de communes de la Save au Touch[12].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]