Larsen & Toubro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une entreprise
Cet article est une ébauche concernant une entreprise.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?).
Les entreprises étant sujet à controverse, n’oubliez pas d’indiquer dans l’article les critères qui le rendent admissible.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir LNT.
Image illustrative de l'article Larsen & Toubro

Création 1938
Fondateurs Henning Holck-Larsen (en) et Søren Kristian Toubro (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Société par actionsVoir et modifier les données sur Wikidata
Slogan It's all about Imagineering
Siège social Drapeau de l'Inde L&T House, Ballard Estate Bombay IndeVoir et modifier les données sur Wikidata (Inde)
Direction A. M. Naik (Chairman & Managing Director)
Activité technologie, ingénierie, construction et industrie
Effectif 80 000
Site web www.larsentoubro.com

Chiffre d’affaires 13 milliards de dollars (2013)

Larsen & Toubro (L&T) est un conglomérat basé à Bombay en Inde. Il fait partie de l'indice boursier BSE Sensex. Il est notamment présent dans la construction, dans l'électronique, la finance, l'ingénierie industrielle.

Historique[modifier | modifier le code]

Larsen & Toubro est créé en 1938 par deux ingénieurs danois, Henning Holck-Larsen et Soren Kristian Toubro[1].

En octobre 2014, L&T décroche le contrat de construction de la Statue de l'Unité annoncée comme étant la plus haute du monde (182 mètres de hauteur)[2].

En septembre 2015, l'entreprise annonce souhaiter diversifier se activités en ciblant des contrats à l'international, en Asie et en Afrique, ayant déjà noué des liens commerciaux avec le Moyen-Orient[1]. Le même mois, L&T décroche un contrat de construction de 62 km de ligne de métro à Riyad[3].

En décembre 2015, L&T remporte le contrat de $63 millions pour la construction d'une usine de raffinement de coke de pétrole à Oman[4].

En juin 2016, le Qatar accorde à Larsen & Toubro un contrat pour la construction d'un nouveau stade de 40 000 places à 20 minutes de Doha (Al-Rayyan Stadium) en vue des préparatifs de la coupe du monde de football de 2022[5].

La filiale rails/métro travaille également sur la construction d'une ligne de métro de 72 km dans la ville d'Hyderabad qui devait être achevée en décembre 2018[6].

Controverses[modifier | modifier le code]

En avril 2012, la filiale L&T InfoTech est accusé de fraudes sur les demandes de visa H1-B auprès de l'immigration des États-Unis[7].

En février 2013, 3 employés de L&T sont arrêtés suite à l'écroulement d'un pont en construction à Mumbai ayant provoqué la mort d'un ouvrier[8].

En 2013, la Banque mondiale suspend le droit à Larsen & Toubro de répondre à des appels d'offres du au , un employé ayant forgé de faux documents 5 ans auparavant pour gagner un contrat de fourniture d'appareils à ultra-son[9].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Eyes more infrastructure contracts in Africa, Asia », sur nikkei.com,‎ (consulté le 25 juin 2016)
  2. (en) « Statue of Unity to be Built by Larsen & Toubro in Nearly Rs 3,000 Crore Contract », sur Ndtv.com,‎ (consulté le 25 juin 2016)
  3. (en) Michael Fahy, « Larsen & Toubro’s construction arm wins $161m Riyadh Metro contract », sur Thenational.ae,‎ (consulté le 25 juin 2016)
  4. (en) « Larsen & Toubro Oman wins $64 million deal », sur Timesofoman.com,‎ (consulté le 25 juin 2016)
  5. (en) Robert Anderson, « Qatar awards 2022 stadium contract to Al Balagh, Larsen & Toubro », sur Gulfbusiness.com,‎ (consulté le 25 juin 2016)
  6. (en) E. Kumar Sharma, « Larsen & Toubro hopes to complete Hyderabad Metro by Dec 2018 », sur Businesstoday.in,‎ (consulté le 25 juin 2016)
  7. (en) Patrick Thibodeau, « 'Massive' visa fraud alleged in lawsuit against Indian firm », sur Computerworld.com,‎ (consulté le 25 avril 2016)
  8. (en) Ashish Mukherjee, « Three Larsen & Toubro employees arrested for Mumbai bridge collapse », sur Ndtv.com,‎ (consulté le 25 juin 2016)
  9. (en) Kenan Machado et Ian Talley, « World Bank Suspends Larsen & Toubro », sur Wsj.com,‎ (consulté le 25 juin 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]