Liste des cavités naturelles les plus profondes du Doubs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Département du Doubs

La liste des cavités naturelles les plus profondes du département du Doubs recense sous la forme d'un tableau, les cavités souterraines naturelles connues, dont la dénivellation est supérieure à cent cinquante mètres.

La communauté spéléologique considère qu'une cavité souterraine naturelle n'existe vraiment qu'à partir du moment où elle est « inventée » c'est-à-dire découverte (ou redécouverte), inventoriée, topographiée et publiée. Bien sûr, la réalité physique d'une cavité naturelle est la plupart du temps bien antérieure à sa découverte par l'homme ; cependant tant qu'elle n'est pas explorée, mesurée et révélée, la cavité naturelle n'appartient pas au domaine de la connaissance partagée.

La liste spéléométrique des plus profondes naturelles du Doubs (> 150 m) est actualisée début 2018.

La plus profonde cavité répertoriée dans le département du Doubs est le Réseau du Verneau (cf. ligne 1 du tableau ci-dessous).

Doubs (France)[modifier | modifier le code]

Cavités de dénivellation supérieure à 150 m[modifier | modifier le code]

22 cavités sont recensées au 1-01-2018.

Tableau : Liste des plus profondes cavités souterraines du Jura (France), de dénivellation supérieure à 150 m
La valeur « 0 » pour le développement signifie que cette donnée n'est pas disponible.
Les plus récentes mises à jour sont sur fond jaune.
Réf. Cavités
(autres noms)
Communes Massifs ou zones géographiques Coordonnées
(WGS 84)
Dénivelée (en mètres) Développement (en mètres) Sources ou références Mises à jour
1 Réseau du Verneau Déservillers, Nans-sous-Sainte-Anne 46° 59′ 39″ N, 6° 04′ 30″ E +000387, m +35 000, m Spéléométrie de la France[1] & Spélunca 148[2] & Rémy Limagne[3]. 2012-03
2 Gouffre de Montaigu Courcelles-lès-Châtillon 47° 17′ 40″ N, 6° 42′ 58″ E +000387, m +1 400, m Spéléométrie de la France[1] 2010-01
3 Gouffre de Mont Ratey Arc-sous-Cicon 47° 03′ 41″ N, 6° 21′ 41″ E +000238, m +0800, m Spéléométrie de la France[1] & Spélunca 125[4] 2010-01
4 Gouffre de la Légarde Hautepierre-le-Châtelet 47° 03′ 24″ N, 6° 17′ 35″ E +000236, m +0768, m Spéléométrie de la France[1] 2010-01
5 Gouffre de Vauvougier Malbrans 47° 07′ 46″ N, 6° 04′ 42″ E +000215, m +2 550, m Spéléométrie de la France[1] 2010-01
6 Gouffre du Leubot Gonsans 47° 12′ 16″ N, 6° 17′ 33″ E +000215, m +3 775, m Spéléométrie de la France[1] & plongeesout.com[5]. 2010-01
7 Gouffre du Paradis Trépot 47° 10′ 01″ N, 6° 09′ 03″ E +000215, m +1 100, m Spéléométrie de la France[1] 2010-01
8 Gouffre des Bruyères Villars-lès-Blamont 47° 21′ 51″ N, 6° 51′ 51″ E +000190, m +0640, m Spéléométrie de la France[1] & groupe spéléo de Belfort[6]. 2010-01
9 Gouffre de la Vieille Herbe L'Hôpital-du-Grosbois 47° 11′ 07″ N, 6° 14′ 20″ E +000180, m +0800, m Spéléométrie de la France[1] 2010-01
10 Gouffre de la Chenau Trépot 47° 11′ 08″ N, 6° 10′ 32″ E +000175, m +1 740, m Spéléométrie de la France[1] 2010-01
11 Gouffre de la Grange Brulée Athose 47° 03′ 34″ N, 6° 20′ 39″ E +000171, m +0000, m Spéléométrie de la France[1] 2010-01
12 Gouffre du Bief des Baumes Labergement-du-Navois 46° 58′ 56″ N, 6° 06′ 01″ E +000171, m +0510, m 2010-01
13 Grotte du Folaven Saraz +000169, m +0283, m Spéléométrie de la France[1] 2010-01
14 Grotte de Nouailles Mouthier-Haute-Pierre 47° 01′ 33″ N, 6° 17′ 08″ E +000167, m +5 220, m Spéléométrie de la France[1] 2010-00
15 Gouffre Dauphin Vellerot-lès-Belvoir 47° 21′ 06″ N, 6° 36′ 07″ E +000166, m +3 632, m Spéléométrie de la France[1] 2010-01
16 Gouffre n°1 du Cyclope Longeville 47° 00′ 50″ N, 6° 14′ 04″ E +000164, m +0000, m Spéléométrie de la France[1] 2010-01
17 Gouffre Pouet-Pouet Labergement-du-Navois 46° 58′ 47″ N, 6° 05′ 06″ E +000160, m +0991, m Spéléométrie de la France[1] & Fiche congrès 2007[7]. 2010-01
18 Gouffre n°2 des Chasaux Naisey 47° 12′ 43″ N, 6° 16′ 45″ E +000158, m +0400, m Spéléométrie de la France[1] 2010-01
19 Gouffre des Essarlottes Gevresin 46° 58′ 05″ N, 6° 03′ 43″ E +000158, m +3 419, m Fiche congrès 2007[8] & plongeesout.com[9]. 2010-01
20 Gouffre du Gros-Bourbier L'Hôpital-du-Grosbois 47° 11′ 11″ N, 6° 14′ 27″ E +000155, m +0000, m Spéléométrie de la France[1] 2010-01
21 Gouffre Huot ou Poulerot Fournets-Luisans 47° 05′ 27″ N, 6° 33′ 45″ E +000155, m +0200, m Spéléométrie de la France[1] 2010-01
22 Gouffre du Charretier Fournets-Luisans +000152, m +0000, m Spéléométrie de la France[1] 2010-01

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s et t Bigot Jean-Yves, « Spéléométrie de la France. Cavités classées par département, par dénivellation et développement. », Spelunca Mémoires n° 27,‎ , p. 160 (ISSN 0249-0544)
  2. Samuel Prost, Pascal Reilé et Jean-Pierre Villegas, « Le réseau du Verneau », spelunca, no 148,‎ , p. 30-38 (lire en ligne).
  3. « Le Verneau souterrain, 30 ans d'explorations spéléologiques. ».
  4. Samuel Prost, « échos des profondeurs-France-Doubs-Ancrages du gouffre du mont Ratey », spelunca, no 125,‎ , p. 3-4 (ISSN 0249-0544, lire en ligne).
  5. « Gouffre du Leubot », sur plongeesout.com.
  6. « Gouffre des Bruyères », sur gsbelfort.free.fr.
  7. « Gouffre Pouet-Pouet ».
  8. « Gouffre des Essarlottes ».
  9. « Gouffre des Essarlottes », sur plongeesout.com.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Bigot Jean-Yves (2004) – Spéléométrie de la France. Cavités classées par département, par dénivellation et développement. Spelunca Mémoires[1], FFS édit., no 27, 160 pages + compléments.Document utilisé pour la rédaction de l’article

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]