Liste des cavités naturelles les plus longues des Pyrénées-Orientales

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Département des Pyrénées-Orientales.

La liste des cavités naturelles les plus longues du département des Pyrénées-Orientales recense sous la forme d'un tableau, les cavités souterraines naturelles connues, dont le développement est supérieur ou égal à deux cents mètres.

La communauté spéléologique considère qu'une cavité souterraine naturelle n'existe vraiment qu'à partir du moment où elle est « inventée » c'est-à-dire découverte (ou redécouverte), inventoriée, topographiée et publiée. Bien sûr, la réalité physique d'une cavité naturelle est la plupart du temps bien antérieure à sa découverte par l'homme ; cependant tant qu'elle n'est pas explorée, mesurée et révélée, la cavité naturelle n'appartient pas au domaine de la connaissance partagée.

La liste spéléométrique des plus longues cavités naturelles des Pyrénées-Orientales (≥ 200 m) est actualisée fin 2018.

La plus longue cavité répertoriée dans le département des Pyrénées-Orientales est le réseau de Lachambre dans le Conflent (cf. ligne 1 du tableau ci-dessous).

Pyrénées-Orientales (France)[modifier | modifier le code]

Cavités de développement supérieur ou égal à 200 m[modifier | modifier le code]

37 cavités sont recensées au 31-12-2018.

Tableau : Liste des plus longues cavités souterraines des Pyrénées-Orientales (France), de développement supérieur ou égal à 200 m
La valeur « 0 » pour la dénivelée signifie que cette donnée n'est pas disponible.
Les plus récentes mises à jour sont sur fond jaune.
Réf. Cavités
(autres noms)
Communes Massifs ou zones géographiques Coordonnées
(WGS 84)
Développement (en mètres) Dénivelée (en mètres) Sources ou références Mises à jour
1 Réseau Lachambre Ria-Sirach Conflent 42° 36′ 00″ N, 2° 22′ 57″ E +026 815, m +0074, m Cova Lachambre, la cova mes gran de Catalunya[1] & docs.gestionaweb.[2] 2019-01
2 Réseau de Fuilla - Canalettes Fuilla & Corneilla-de-Conflent Conflent 42° 34′ 58″ N, 2° 22′ 17″ E +026 500, m +0079, m Cova Fullà-Canaletes, la cova més gran de catalunya[3] & Spelunca n°114[4] 2019-01
3 Grotte d'En Gorner Villefranche-de-Conflent Conflent 42° 35′ 57″ N, 2° 22′ 39″ E +020 100, m +0042, m Cova d'En Gorner, la gran cova activa[5] & plongeesout.com[6] 2019-01
4 Réseau Fanges - Paradet[N 1] Caudiès-de-Fenouillèdes Fenouillèdes 42° 49′ 41″ N, 2° 20′ 39″ E +019 633, m +0302, m Spéléoc n°24[7] 2017-04
5 Grotte de Fontrabiouse Fontrabiouse Capcir 42° 38′ 02″ N, 2° 05′ 51″ E +012 000, m +0060, m Spéléométrie de la France[8] 2000-00
6 Font Estramar Salses-le-Château Corbières 42° 51′ 32″ N, 2° 57′ 30″ E +002 900, m +0262, m Spéléométrie de la France[8] 2015-07
7 Réseau Vida - Tripa Ria-Sirach Conflent 42° 35′ 36″ N, 2° 22′ 26″ E +002 710, m +0000, m Cova Lachambre, la cova mes gran de Catalunya[1] 2019-01
8 Trou qui Aspire[N 2] Fontrabiouse Capcir 42° 38′ 24″ N, 2° 03′ 04″ E +002 100, m +0310, m QPST 1997[9] 2019-01
9 Grotte des Puces Corneilla-de-Conflent Conflent 42° 34′ 58″ N, 2° 22′ 19″ E +001 475, m +0000, m Cova Lachambre, la cova mes gran de Catalunya[1] 2019-01
10 Grotte de Sirach Ria-Sirach Conflent 42° 35′ 55″ N, 2° 24′ 19″ E +001 350, m +0000, m Cova Lachambre, la cova mes gran de Catalunya[1] 2019-01
11 Grotte de la Vieille Gare Corneilla-de-Conflent Conflent 42° 35′ 11″ N, 2° 22′ 14″ E +001 030, m +0000, m Cova Lachambre, la cova mes gran de Catalunya[1] 2019-01
12 Aven de la Vache Caudiès-de-Fenouillèdes Fenouillèdes 42° 50′ 36″ N, 2° 22′ 16″ E +000935, m +0275, m Fiche[10] 2000-00
13 Aven Laure & Aven Tura Caudiès-de-Fenouillèdes Fenouillèdes 42° 50′ 00″ N, 2° 21′ 27″ E +000697, m +0198, m QPST 1982[11] & speleo-caf-2017.org[12] 2019-01
14 Puits de l'Ours Caudiès-de-Fenouillèdes Fenouillèdes +000714, m +0289, m Spéléométrie de la France[8] 2000-00
15 Réseau de l'Hermitage Saint-Paul-de-Fenouillet Fenouillèdes +000700, m +0000, m Spéléométrie de la France[8] 2000-00
16 Grotte de Saint-Christophe Ria-Sirach Conflent +000636, m +0000, m Spéléométrie de la France[8] 2000-00
17 Aven des Nymphomanes Caudiès-de-Fenouillèdes Fenouillèdes 42° 50′ 32″ N, 2° 22′ 15″ E +000600, m +0110, m Spéléométrie de la France[8] 2000-00
18 Rivière souterraine du Bousquet Mosset Conflent 42° 40′ 42″ N, 2° 17′ 57″ E +000600, m +0000, m Spéléométrie de la France[8] 2000-00
19 Grotte des Anarchistes Saint-Paul-de-Fenouillet Fenouillèdes +000500, m +0110, m Spéléométrie de la France[8] 2000-00
20 Grotte du Faubourg Fuilla Conflent 42° 35′ 09″ N, 2° 21′ 33″ E +000490, m +0025, m Spelunca n°129[13] 2000-00
21 Grotte du Paradet n° 2 Prugnanes Fenouillèdes 42° 50′ 24″ N, 2° 25′ 12″ E +000450, m +0070, m Spéléométrie de la France[8] 2000-00
22 Grotte de Sylvie n° 2 Ria-Sirach Conflent +000400, m +0000, m Cova Lachambre, la cova mes gran de Catalunya[1] 2019-01
23 Grotte de Montou Corbère-les-Cabanes 42° 39′ 10″ N, 2° 40′ 48″ E +000360, m +0000, m Spéléométrie de la France[8] 2000-00
24 Grotte des Jeunes Caudiès-de-Fenouillèdes Fenouillèdes 42° 50′ 35″ N, 2° 21′ 16″ E +000350, m +0090, m Spéléométrie de la France[8] 2000-00
25 Aven-grotte du Col Saint-Louis Caudiès-de-Fenouillèdes Fenouillèdes +000265, m +0082, m Spéléométrie de la France[8] 2000-00
26 Grotte des Ours Caudiès-de-Fenouillèdes Conflent 42° 47′ 58″ N, 2° 22′ 58″ E +000250, m +0000, m Spéléométrie de la France[8] 2000-00
27 Grotte de la Carrière Ria-Sirach Conflent +000243, m +0000, m Cova Lachambre, la cova mes gran de Catalunya[1] 2019-01
28 Grotte de la Trémoine Latour-de-France Fenouillèdes +000234, m +0000, m Spéléométrie de la France[8] 2000-00
29 Grotte-aven de la coume dels Adoutx Caudiès-de-Fenouillèdes Fenouillèdes +000231, m +0000, m Spéléométrie de la France[8] 2000-00
30 Aven Vidal Prugnanes Fenouillèdes 42° 50′ 06″ N, 2° 26′ 14″ E +000225, m +0195, m Fiche[14] 2000-00
31 Barrenc de la Pipe Prugnanes Fenouillèdes +000200, m +0110, m Spéléométrie de la France[8] 2000-00
32 Grotte de la Madeleine Saint-Paul-de-Fenouillet Fenouillèdes 42° 50′ 12″ N, 2° 28′ 50″ E +000200, m +0000, m Spéléométrie de la France[8] 2000-00
33 Grotte des Ambulla Corneilla-de-Conflent Conflent 42° 34′ 41″ N, 2° 23′ 06″ E +000200, m +0000, m Spéléométrie de la France[8] 2000-00
34 Grotte de la Carrière Corneilla-de-Conflent Conflent 42° 35′ 39″ N, 2° 22′ 28″ E +000200, m +0000, m Spéléométrie de la France[8] 2000-00
35 Barrenc du Trau del Boug Opoul-Périllos Corbières 42° 53′ 03″ N, 2° 50′ 44″ E +000200, m +0000, m Spéléométrie de la France[8] 2000-00
36 Grand barrenc de Périllos Opoul-Périllos Corbières 42° 54′ 05″ N, 2° 51′ 49″ E +000200, m +0120, m Spéléométrie de la France[8] 2000-00
37 Grotte du Clos Marie Villefranche-de-Conflent Conflent 42° 35′ 42″ N, 2° 22′ 08″ E +000200, m +0000, m Spéléométrie de la France[8] 2000-00

Notes et références[modifier | modifier le code]

Geographylogo.svg

Les coordonnées de Liste des cavités naturelles les plus longues des Pyrénées-Orientales :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Système également connu sous le nom de Cthulhu Démoniaque. Développement de 19 633 m d'après : Diagnostic pour le projet de Charte du PNR Corbières-Fenouillèdes – R-1.2 Patrimoine géologique – Document du 28 avril 2017.
  2. Par abréviation TQA.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g (ca) Col.lectiu Conflent Subterrani, Cova Lachambre, la cova mes gran de Catalunya 26,8 km, Prades, Terra Nostra, 300 p. (présentation en ligne)
  2. « Cova Lachambre, la cova mes gran de Catalunya 26,8 km ».
  3. (ca) Col.lectiu Conflent Subterrani, Cova de Fulla-Canaletes, la cova mes gran de Catalunya 26,5 km, Prades, Terra Nostra, 216 p. (présentation en ligne)
  4. Henri Salvayre, Fédération française de spéléologie, « Le réseau de Fuilla – Canalettes », Spelunca, Paris, Fédération française de spéléologie, no 114,‎ , p. 13-16 (ISSN 0249-0544, lire en ligne, consulté le 28 novembre 2017).
  5. (ca) Col.lectiu Conflent Subterrani, Cova d'En Gorner, la gran cova activa, Prades, Terra Nostra, 295 p. (présentation en ligne)
  6. « Grotte d'En Gorner », sur plongeesout.com (consulté le 31 mars 2018).
  7. B. Ournié, « Cthulhu Démoniaque », spéléoc, no 24,‎ , p. 17-19 (ISSN 0241-4104, lire en ligne).
  8. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u et v Bigot Jean-Yves, « Spéléométrie de la France. Cavités classées par département, par dénivellation et développement. », Spelunca Mémoires n° 27,‎ , p. 160 (ISSN 0249-0544)
  9. Entente Spéléologique du Roussillon, Quelque Part Sous Terre 1997, 34 p.
  10. « Aven de la Vache », sur speleo-caf-2017.org.
  11. Entente Spéléologique du Roussillon, Quelque Part Sous Terre 1982, 42 p.
  12. « Aven Tura ».
  13. Gabriel Hez, « La grotte du Faubourg », Spelunca, Paris, Fédération française de spéléologie, no 129,‎ , p. 9-18 (ISSN 0249-0544, lire en ligne, consulté le 1er avril 2018).
  14. « aven Vidal », sur speleo-caf-2017.org.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Bigot Jean-Yves (2004) – Spéléométrie de la France. Cavités classées par département, par dénivellation et développement. Spelunca Mémoires, FFS édit., no 27, 160 pages Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Marc Calvet, Jean-Jacques Delannoy, Gabriel Hez et Stéphane Jaillet, « Un enregistreur exceptionnel de l'incision de la vallée de la Têt : le karst de Villefranche de Conflent. Pyrénées-Orientales, France. », revue Karstologia, vol. 65,‎ , p. 9-32 (lire en ligne, consulté le 10 janvier 2019).
  • Bernard Ournié, « Présentation spéléologique du massif des Fanges et du chaînon du Roc Paradet », revue Karstologia, vol. 10,‎ , p. 1-6 (lire en ligne, consulté le 31 mars 2018).
  • Salvayre Henri (1981) – Pyrénées-Orientales. in Claude Chabert « Les grandes cavités françaises – Inventaire raisonné », FFS édit., p. 115-117.
  • Salvayre Henri, « Les karsts des Pyrénées-Orientales (Caractères hydrogéologiques et spéléologiques généraux) », revue Karstologia, vol. 13,‎ , p. 1-10 (lire en ligne, consulté le 2 juin 2018).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]