Liste des cavités naturelles les plus profondes des Pyrénées-Orientales

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Département des Pyrénées-Orientales.

La liste des cavités naturelles les plus profondes des Pyrénées-Orientales recense, sous forme de tableau(x), les cavités souterraines naturelles connues dans ce département français, dont le dénivelé est supérieur ou égal à soixante mètres.

La communauté spéléologique considère qu'une cavité souterraine naturelle n'existe vraiment qu'à partir du moment où elle est « inventée » c'est-à-dire découverte (ou redécouverte), inventoriée, topographiée et publiée. Bien sûr, la réalité physique d'une cavité naturelle est la plupart du temps bien antérieure à sa découverte par l'homme ; cependant tant qu'elle n'est pas explorée, mesurée et révélée, la cavité naturelle n'appartient pas au domaine de la connaissance partagée.

La liste spéléométrique des 58 plus profondes cavités naturelles des Pyrénées-Orientales (≥ soixante mètres) est actualisée à fin décembre 2019.

La plus profonde cavité souterraine naturelle répertoriée dans le département des Pyrénées-Orientales est « le Trou Qui Aspire (TQA) », sur la commune de Fontrabiouse (cf. ligne 1 du tableau ci-dessous).


Histogramme de la répartition des plus profondes cavités naturelles des Pyrénées-Orientales
par classe de dénivelé

-- Les 58 cavités citées fin 2019 sont réparties en 4 classes de dénivelé --

  classe I
>= 500 m
 
0 cavité[s]
classe II
>= 200 m et < 500 m
 
6 cavités
classe III
>= 150 m et < 200 m
 
6 cavités
classe IV
>= 60 m et < 150 m
 
46 cavités
 


Cavités des Pyrénées-Orientales (France) dont la dénivellation est supérieure ou égale à 500 m[modifier | modifier le code]

Aucune cavité n'est recensée dans cette « classe I » au 31-12-2019.

Cavités des Pyrénées-Orientales (France) dont la dénivellation est comprise entre 200 mètres et 499 mètres[modifier | modifier le code]

6 cavités sont recensées dans cette « classe II » au 31-12-2019

Tableau : Liste des plus longues cavités souterraines des Pyrénées-Orientales (France),
de dénivellation supérieure ou égale à 200 m et inférieure à 500 m
La valeur « NC » (non connu) pour le développement signifie que cette donnée n'est pas disponible.
Les plus récentes mises à jour sont sur fond jaune.
Réf. Cavité
(autres noms)
Commune Massif ou zone Coordonnées
(WGS 84)
Dénivelée
(mètres)
Développe.
(mètres)
Sources ou références Mise à jour
1 Trou qui Aspire[N 1] Fontrabiouse Capcir 42° 38′ 24″ N, 2° 03′ 04″ E +000310, m +2 326, m QPST 1997[1] 2019-01
2 Réseau Fanges - Paradet[N 2] Caudiès-de-Fenouillèdes Fenouillèdes 42° 49′ 41″ N, 2° 20′ 39″ E +000302, m +19 633, m Spéléométrie de la France[2] & Spéléoc n°24[3] 2000-00
3 Puits de l'Ours Caudiès-de-Fenouillèdes Fenouillèdes +000289, m +0714, m Karstologia n°40[4] 2000-00
4 Font Estramar Salses-le-Château Corbières 42° 51′ 32″ N, 2° 57′ 30″ E +000286, m +2 900, m Madeinperpignan.com[5] 2020-01
5 Aven de la Vache Caudiès-de-Fenouillèdes Fenouillèdes 42° 50′ 24″ N, 2° 22′ 16″ E +000275, m +0935, m speleo-caf-2017.org[6] 2000-00
6 L'Antre est Supérieure - Quarante Caudiès-de-Fenouillèdes Fenouillèdes +000229, m +0150, m Donnée ARKHAM 2019-07

Cavités des Pyrénées-Orientales (France) dont la dénivellation est comprise entre 150 mètres et 199 mètres[modifier | modifier le code]

6 cavités sont recensées dans cette « classe II » au 31-12-2019.

Tableau : Liste des plus longues cavités souterraines des Pyrénées-Orientales (France),
de dénivellation supérieure ou égale à 200 m et inférieure à 500 m
La valeur « NC » (non connu) pour le développement signifie que cette donnée n'est pas disponible.
Les plus récentes mises à jour sont sur fond jaune.
Réf. Cavité
(autres noms)
Commune Massif ou zone Coordonnées
(WGS 84)
Dénivelée
(mètres)
Développe.
(mètres)
Sources ou références Mise à jour
7 Aven Laure et Aven Tura Caudiès-de-Fenouillèdes Fenouillèdes 42° 50′ 00″ N, 2° 21′ 27″ E +000198, m +0697, m Donnée ESR & speleo-caf-2017.org[7] 2000-00
8 Aven Vidal Prugnanes Fenouillèdes 42° 50′ 06″ N, 2° 26′ 14″ E +000195, m +0225, m Donnée TES & speleo-caf-2017.org[8] 2019-07
9 Aven de l'Ancêtre Opoul-Périllos Corbières 42° 54′ 11″ N, 2° 50′ 44″ E +000178, m +0200, m Speleo-club-roussillon[9] 2000-00
10 Aven du Sapin Caudiès-de-Fenouillèdes Fenouillèdes 42° 50′ 28″ N, 2° 21′ 17″ E +000175, m +0180, m Donnée ESR 2000-00
11 Réseau des Anarchistes Saint-Paul-de-Fenouillet Fenouillèdes 42° 50′ 04″ N, 2° 28′ 39″ E +000163, m +0571, m Donnée TES 2000-00
12 Aven de la Chapelle Ste-Barbe Opoul-Périllos Corbières 42° 54′ 10″ N, 2° 50′ 46″ E +000155, m +0300, m Donnée TES & Speleo-club-roussillon[10] 2019-07

Cavités des Pyrénées-Orientales (France) dont la dénivellation est comprise entre 60 mètres et 149 mètres[modifier | modifier le code]

46 cavités sont recensées dans cette « classe II » au 31-12-2019.

Tableau : Liste des plus longues cavités souterraines des Pyrénées-Orientales (France),
de dénivellation supérieure ou égale à 200 m et inférieure à 500 m
La valeur « NC » (non connu) pour le développement signifie que cette donnée n'est pas disponible.
Les plus récentes mises à jour sont sur fond jaune.
Réf. Cavité
(autres noms)
Commune Massif ou zone Coordonnées
(WGS 84)
Dénivelée
(mètres)
Développe.
(mètres)
Sources ou références Mise à jour
13 Aven Fermé de Latour-de-France Latour-de-France Fenouillèdes 42° 46′ 33″ N, 2° 39′ 22″ E +000130, m +0200, m Speleo-club-roussillon[11] 2000-00
14 Aven d'Escoutou Olette Conflent 42° 37′ 01″ N, 2° 14′ 05″ E +000116, m +0200, m Donnée TES 2019-07
15 Aven du Bifidus Actif Fontrabiouse Capcir 42° 38′ 24″ N, 2° 02′ 51″ E +000115, m +0100, m Donnée ESR 2020-01
16 Barrenc de Caune ou aven P17 Opoul-Périllos Corbières 42° 54′ 04″ N, 2° 51′ 47″ E +000114, m +0000, m Donnée SIE & Speleo-club-roussillon[12] 2000-00
17 Aven des Noeuds Caudiès-de-Fenouillèdes Fenouillèdes 42° 50′ 34″ N, 2° 21′ 30″ E +000110, m +0200, m Donnée ESR 2020-01
18 Aven Silfine Caudiès-de-Fenouillèdes Fenouillèdes 42° 50′ 13″ N, 2° 21′ 27″ E +000110, m +0000, m Donnée ESR 2000-00
19 Barrenc de la Pipe Prugnanes Fenouillèdes 42° 49′ 39″ N, 2° 25′ 14″ E +000110, m +0200, m Spéléométrie de la France[2] 2000-00
20 Aven des Nymphomanes Caudiès-de-Fenouillèdes Fenouillèdes 42° 50′ 32″ N, 2° 22′ 15″ E +000110, m +0600, m Donnée ESR 2000-00
21 Barrenc de la Boue Opoul-Périllos Corbières +000105, m +0000, m Spéléométrie de la France[2] 2000-00
22 Aven du Roboul ou Grand barrenc de Périllos Opoul-Périllos Corbières 42° 53′ 43″ N, 2° 51′ 33″ E +000101, m +0200, m Speleo-club-roussillon[13] 2000-00
23 Barrenc de la Bergerie Opoul-Périllos Corbières 42° 53′ 42″ N, 2° 51′ 47″ E +000100, m +0300, m Donnée SIE & speleo-caf-2017.org[14] 2000-00
24 Aven de la Baleine Caudiès-de-Fenouillèdes Fenouillèdes 42° 50′ 23″ N, 2° 22′ 52″ E +0 00098, m +0000, m Donnée ESR 2000-00
25 Aven de la Flippante Caudiès-de-Fenouillèdes Fenouillèdes 42° 50′ 25″ N, 2° 20′ 56″ E +0 00095, m +0000, m Donnée ESR 2000-00
26 Aven Jean Opoul-Périllos Corbières 42° 53′ 41″ N, 2° 51′ 31″ E +0 00095, m +0120, m Donnée TES & speleo-club-roussillon[15] 2000-00
27 Barrenc de Boucheville Sournia Fenouillèdes 42° 45′ 51″ N, 2° 21′ 21″ E +0 00090, m +0000, m Spéléométrie de la France[2] 2000-00
28 Grotte-Aven Perez Ria Conflent +0 00090, m +1 200, m Cova d'En Gorner, la gran cova activa 2020-01
29 Grotte des Jeunes Caudiès-de-Fenouillèdes Fenouillèdes 42° 50′ 35″ N, 2° 21′ 16″ E +0 00089, m +0600, m Donnée TES 2000-00
30 Grotte-Aven des Inquentades Nohèdes Conflent 42° 36′ 58″ N, 2° 18′ 13″ E +0 00086, m +0100,m Donnée TES 2020-01
31 Aven du conduit d'Éole Caudiès-de-Fenouillèdes Fenouillèdes 42° 50′ 25″ N, 2° 20′ 56″ E +0 00085, m +0000, m Donnée ESR 2000-00
32 Aven de Pentecôte Opoul-Périllos Corbières 42° 53′ 50″ N, 2° 51′ 53″ E +0 00082, m +0200, m Donnée ESR 2020-01
33 Aven-grotte du Col Saint-Louis Caudiès-de-Fenouillèdes Fenouillèdes +0 00082, m +0265, m Spéléométrie de la France[2] 2000-00
34 Barrenc de Taichac Saint-Martin-de-Fenouillet Fenouillèdes +0 00080, m +0000, m Spéléométrie de la France[2] 2000-00
35 Aven du Mas Sarda Opoul-Périllos Corbières 42° 50′ 59″ N, 2° 51′ 25″ E +0 00080, m +0300, m Speleo-club-roussillon[16] 2000-00
36 Réseau de Fuilla - Canalettes Fuilla & Corneilla-de-Conflent Conflent 42° 34′ 58″ N, 2° 22′ 17″ E +0 00079, m +26 500, m Cova Fullà-Canaletes, la cova més gran de catalunya[17] & Spelunca n°114[18] 2019-01
37 Grotte-Aven des Marmottes Fontrabiouse Capcir 42° 38′ 26″ N, 2° 02′ 38″ E +0 00078, m +0200, m Donnée ESR 2020-01
38 Le Faiseur de Rêves Caudiès-de-Fenouillèdes Fenouillèdes +0 00078, m +0000, m Donnée ARKHAM 2020-01
39 Aven Michel Caudiès-de-Fenouillèdes Fenouillèdes +0 00075, m +0000, m Spéléométrie de la France[2] 2000-00
40 Barrenc du Pont de Rajolles Caudiès-de-Fenouillèdes Fenouillèdes 42° 49′ 48″ N, 2° 20′ 52″ E +0 00074, m +0000, m Donnée ARKHAM & ESR 2000-00
41 Réseau Lachambre Ria-Sirach Conflent 42° 36′ 00″ N, 2° 22′ 57″ E +0 00074, m +26 815, m Spéléométrie de la France[2] 2000-00
42 Aven du Colom de la Truie Caudiès-de-Fenouillèdes Fenouillèdes 42° 50′ 12″ N, 2° 21′ 28″ E +0 00070, m +0000, m Donnée ESR 2000-00
43 Aven du Pylône n° 2 (AO58) Opoul-Périllos Corbières 42° 54′ 12″ N, 2° 51′ 52″ E +0 00070, m +0080, m Speleo-club-roussillon[19] 2000-00
44 Grotte-Aven Victor Opoul-Périllos Corbières 42° 53′ 46″ N, 2° 51′ 39″ E +0 00067, m +0130, m Donnée ESR 2000-00
45 Aven de la Bousigue ou Bouzigue Opoul-Périllos Corbières 42° 53′ 47″ N, 2° 51′ 23″ E +0 00066, m +0075, m speleo-club-roussillon[20] 2000-00
46 Grotte du Paradet n° 2 Prugnanes Fenouillèdes 42° 50′ 24″ N, 2° 25′ 12″ E +0 00066, m +0450, m Spéléométrie de la France[2] 2019-07
47 Gouffre PM 5 Caudiès-de-Fenouillèdes Fenouillèdes 42° 49′ 01″ N, 2° 22′ 45″ E +0 00066, m +0000, m Spéléométrie de la France[2] 2000-00
48 Aven du P45 Caudiès-de-Fenouillèdes Fenouillèdes 42° 50′ 27″ N, 2° 21′ 48″ E +0 00065, m +0000, m Donnée ESR 2020-01
49 Barrenc de la Cloche Caudiès-de-Fenouillèdes Fenouillèdes 42° 50′ 10″ N, 2° 20′ 14″ E +0 00065, m +0000, m Spéléométrie de la France[2] 2000-00
50 Barrenc de l'Aigle n° 3 Caudiès-de-Fenouillèdes Fenouillèdes 42° 50′ 16″ N, 2° 21′ 29″ E +0 00065, m +0000, m Donnée ESR 2000-00
51 Aven Bernard Montferrer Vallespir 42° 26′ 28″ N, 2° 34′ 39″ E +0 00065, m +0165, m Spéléométrie de la France[2] 2000-00
52 Aven Doudou n° 1 Caudiès-de-Fenouillèdes Fenouillèdes 42° 49′ 01″ N, 2° 22′ 45″ E +0 00060, m +0072, m Donnée TES 2019-07
53 Grotte de l'Ours Caudiès-de-Fenouillèdes Fenouillèdes 42° 47′ 58″ N, 2° 22′ 58″ E +0 00060, m +0150, m Donnée TES 2020-01
54 Puits des Monts de l'Aube Caudiès-de-Fenouillèdes Fenouillèdes 42° 49′ 33″ N, 2° 20′ 00″ E +0 00060, m +0000, m Spéléométrie de la France[2] 2000-00
55 Aven Réal Caudiès-de-Fenouillèdes Fenouillèdes 42° 50′ 28″ N, 2° 23′ 31″ E +0 00060, m +0000, m Donnée ESR 2000-00
56 Grotte de Fontrabiouse Fontrabiouse Capcir 42° 38′ 02″ N, 2° 05′ 51″ E +0 00060, m +12 000, m Spéléométrie de la France[2] 2000-00
57 Aven de la Mine de Batère Corsavy Vallespir 42° 30′ 00″ N, 2° 33′ 01″ E +0 00060, m +0000, m Spéléométrie de la France[2] 2000-00
58 Aven du Roc Rodoun Opoul-Périllos Corbières 42° 55′ 08″ N, 2° 52′ 23″ E +0 00060, m +0075, m Speleo-club-roussillon[21] 2000-00

Notes et références[modifier | modifier le code]

wikilien alternatif2

Les coordonnées de Liste des cavités naturelles les plus profondes des Pyrénées-Orientales :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par abréviation TQA.
  2. Système également connu sous le nom de Cthulhu Démoniaque.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Entente Spéléologique du Roussillon, Quelque Part Sous Terre 1997, 34 p.
  2. a b c d e f g h i j k l m n et o Bigot Jean-Yves, « Spéléométrie de la France. Cavités classées par département, par dénivellation et développement. », Spelunca Mémoires n° 27,‎ , p. 160 (ISSN 0249-0544)
  3. Bernard Ournié, « Cthulhu Démoniaque », spéléoc, no 24,‎ , p. 17-19 (ISSN 0241-4104, lire en ligne).
  4. Bernard Ournié et Jean-Michel Ostermann, « Anomalies des teneurs en oxygène atmosphérique mesurées dans le réseau Fanges-Paradet (Aude/ Pyrénées-Orientales », Karstologia, no 40,‎ , p. 46-47 (ISSN 0751-7688, lire en ligne).
  5. « Record mondial de plongée souterraine dans les Pyrénées-Orientales – Un exploit technique et scientifique », sur https://madeinperpignan.com, Site d'information en ligne,
  6. « Aven de la Vache ».
  7. « Aven Tura ».
  8. « Aven Vidal ».
  9. « Aven de l'Ancêtre », sur speleo-club-roussillon.fr.
  10. « Aven de la Chapelle Ste-Barbe », sur speleo-club-roussillon.fr.
  11. « Aven Fermé de Latour-de-France », sur speleo-club-roussillon.fr.
  12. « aven P17 », sur speleo-club-roussillon.fr.
  13. « aven du Roboul », sur speleo-club-roussillon.fr.
  14. « Aven de la Bergerie ».
  15. « Aven Jean », sur speleo-club-roussillon.fr.
  16. « Aven du Mas Sarda », sur speleo-club-roussillon.fr.
  17. (ca) Col.lectiu Conflent Subterrani, Cova de Fulla-Canaletes, la cova mes gran de Catalunya 26,5 km, Prades, Terra Nostra, 216 p. (présentation en ligne)
  18. Henri Salvayre, Fédération française de spéléologie, « Le réseau de Fuilla – Canalettes », Spelunca, Paris, Fédération française de spéléologie, no 114,‎ , p. 13-16 (ISSN 0249-0544, lire en ligne, consulté le ).
  19. « Aven de la Bousigue », sur speleo-club-roussillon.fr.
  20. « Aven de la Bousigue », sur speleo-club-roussillon.fr.
  21. « Aven du Roc Rodoun », sur speleo-club-roussillon.fr.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Bigot Jean-Yves (2004) – Spéléométrie de la France. Cavités classées par département, par dénivellation et développement. Spelunca Mémoires, FFS édit., no 27, 160 pages Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Salvayre Henri (1981) – Pyrénées-Orientales. in Claude Chabert « Les grandes cavités françaises – Inventaire raisonné », FFS édit., p. 115-117.
  • Marc Calvet, Jean-Jacques Delannoy, Gabriel Hez et Stéphane Jaillet, « Un enregistreur exceptionnel de l'incision de la vallée de la Têt : le karst de Villefranche de Conflent. Pyrénées-Orientales, France. », revue Karstologia, vol. 65,‎ , p. 9-32 (lire en ligne, consulté le ).
  • Bernard Ournié, « Présentation spéléologique du massif des Fanges et du chaînon du Roc Paradet », revue Karstologia, vol. 10,‎ , p. 1-6 (lire en ligne, consulté le ).
  • Salvayre Henri, « Les karsts des Pyrénées-Orientales (Caractères hydrogéologiques et spéléologiques généraux) », revue Karstologia, vol. 13,‎ , p. 1-10 (lire en ligne, consulté le ).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]