Liste des cavités naturelles les plus longues de l'Ariège

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Département de l'Ariège.

La liste des cavités naturelles les plus longues du département de l'Ariège recense sous la forme d'un tableau, les cavités souterraines naturelles connues, dont le développement est supérieur ou égal à mille mètres.

La communauté spéléologique considère qu'une cavité souterraine naturelle n'existe vraiment qu'à partir du moment où elle est « inventée » c'est-à-dire découverte (ou redécouverte), inventoriée, topographiée et publiée. Bien sûr, la réalité physique d'une cavité naturelle est la plupart du temps bien antérieure à sa découverte par l'homme ; cependant tant qu'elle n'est pas explorée, mesurée et révélée, la cavité naturelle n'appartient pas au domaine de la connaissance partagée.

La liste spéléométrique des plus longues cavités naturelles de l'Ariège (≥ 1 000 m) est actualisée fin 2018.

La plus longue cavité répertoriée dans le département de l'Ariège est le réseau de Paloumé à Balaguères (cf. ligne 1 du tableau ci-dessous).

Ariège (France)[modifier | modifier le code]

Cavités de développement supérieur ou égal à 1 000 m[modifier | modifier le code]

47 cavités sont recensées au 31-12-2018.

Attention, certains éléments des grottes peuvent bénéficier d'une protection réglementaire : - Les chauves souris (Protection nationale : destruction, manipulation, dérangement interdits) - Les sites archéologiques (Classement ou inscription au titre de la protection des sites). Certaines cavités bénéficient par ailleurs d’une protection réglementaire : Des règles s’imposent alors au propriétaire comme au visiteur, si la cavité n’est pas interdite d’accès. En France, sur près de 40 000 cavernes, seule une infime minorité sont interdites ou avec accès réglementé pour des raisons de protection du patrimoine naturel : Arrêté préfectoral de protection de biotope (APPB), classement ou inscription au titre de la protection des sites, situation dans un Parc national ou une réserve naturelle, point de captage public des eaux.[1]

Tableau : Liste des plus longues cavités souterraines de l'Ariège (France), de développement supérieur ou égal à 1 000 m
La valeur « NC » (non connu) pour la dénivelée signifie que cette donnée n'est pas disponible.
Les plus récentes mises à jour sont sur fond jaune.
Réf. Cavités
(autres noms)
Communes Massifs ou zones géographiques Coordonnées
(WGS 84)
Développement (en mètres) Dénivelée (en mètres) Sources ou références Mises à jour
1 Grotte de la Cigalère Sentein Haut-Lez 42° 49′ 37″ N, 0° 54′ 26″ E +011 126, m +0228, m Spéléo magazine n°45[1] 2003-00
2 Réseau de Paloumé[N 1] Balaguères 42° 58′ 25″ N, 0° 59′ 02″ E +010 000, m +0795, m Spéléoc n°82[2] 2000-00
3 Réseau Belle - Cassagnous[N 2] Urau et Cazavet Massif de l'Estélas 43° 00′ 05″ N, 1° 00′ 38″ E +010 000, m +0610, m Spelunca n°133[3] & Sesame n°18[4] & Grottocenter[5] 2014-00
4 Réseau Niaux-Lombrives Niaux et Ornolac-Ussat-les-Bains 42° 49′ 09″ N, 1° 35′ 39″ E +008 000, m +0417, m - 2000-00
5 Gouffres des Œillets et de la Grande Rassègue[N 3] Bélesta 42° 52′ 20″ N, 1° 56′ 57″ E +007 500, m +0238, m Grottocenter[6] 2000-00
6 Réseau de Sourroque Eycheil et Saint-Girons Massif du Sourroque, Couserans 42° 57′ 00″ N, 1° 08′ 23″ E +006 342, m +0310, m Grottocenter[7] 2000-00
7 Grotte de Sakany Quié Vallée de Vicdessos 42° 50′ 09″ N, 1° 35′ 45″ E +006 296, m +0138, m Jean-Yves Bigot[8] & Grottocenter[9] 2000-00
8 Grotte de la mine du Pouech d'Unjat La Bastide-de-Sérou Massif du Pouech d'Unjat 43° 01′ 21″ N, 1° 29′ 07″ E +006 027, m +0117, m Spéléométrie de la France[10] 2000-00
9 Gouffre du Papillon Buzan Massif de l'Estélas 42° 57′ 08″ N, 0° 52′ 49″ E +005 000, m +0606, m Spéléoc n°125[11] 2010-00
10 Grotte de Peillot Cazavet 43° 00′ 36″ N, 1° 02′ 30″ E +004 381, m +0115, m Spéléométrie de la France[10] 2000-00
11 Gouffre Martel Sentein Haut-Lez 42° 49′ 14″ N, 0° 53′ 15″ E +004 044, m +0271, m Spéléo magazine n°45[1] & Spelunca n°61[12] 2000-00
12 Tuto Heredo Mérigon Petites Pyrénées +004 000, m NC m Spéléométrie de la France[10] 2000-00
13 Grotte de Labouiche Vernajoul 43° 00′ 13″ N, 1° 34′ 22″ E +003 850, m NC m - 2000-00
14 Grotte de Siech Saurat 42° 52′ 58″ N, 1° 32′ 44″ E +003 500, m NC m Florence Guillot, Grottocenter[13] & cds Ariège[14] 2018-07
15 Gouffre du Mont-Béas[N 4] Le Port Mont Béas 42° 48′ 16″ N, 1° 22′ 06″ E +003 490, m +0721, m Spéléoc n°106[15] & Grottocenter[16] 2000-00
16 Grotte de Fontanet Ornolac-Ussat-les-Bains 42° 48′ 39″ N, 1° 38′ 42″ E +002 900, m NC m Spéléométrie de la France[10] 2000-00
17 Grotte de Sabart Tarascon-sur-Ariège Cap de la Lesse 42° 49′ 55″ N, 1° 36′ 00″ E +002 800, m +0136, m - 2000-00
18 Grotte d'Aliou Cazavet 42° 59′ 25″ N, 1° 02′ 56″ E +002 500, m NC m plongeesout.com[17] 2000-00
19 Grotte de Bédeilhac Bédeilhac-et-Aynat 42° 52′ 19″ N, 1° 34′ 15″ E +002 240, m NC m - 2000-00
20 Grotte de Bordes de Crues Seix 42° 48′ 52″ N, 1° 08′ 17″ E +002 200, m +0243, m Spelunca n°98[18] & Florence Guillot[19] & Spelunca n°98[20] 2018-07
21 Grotte du Mas-d'Azil[N 5] Le Mas-d'Azil 43° 04′ 16″ N, 1° 21′ 17″ E +002 100, m NC m - 2000-00
22 Grotte-laboratoire de Moulis Moulis 42° 57′ 32″ N, 1° 05′ 27″ E +002 000, m +0160, m CNRS[21] & Grottocenter[22] 2000-00
23 Réseau de la Pique[N 6] Le Port Mont Béas 42° 48′ 36″ N, 1° 21′ 56″ E +001 900, m +0621, m Spéléoc n°125[23] & Explos[24] & Florence Guillot 2018-07
24 Gouffres de la Vallée Morte n ° 9 & 11 Le Port Mont Béas 42° 48′ 45″ N, 1° 21′ 53″ E +001 900, m +0434, m Florence Guillot 2018-07
25 Grotte Papy Tourtouse Petites Pyrénées 43° 05′ 01″ N, 1° 07′ 25″ E +001 770, m NC m Spéléométrie de la France[10] 2000-00
26 Grotte de l'Arse Saurat 42° 53′ 02″ N, 1° 31′ 56″ E +001 600, m NC m Spéléométrie de la France[10] 2000-00
27 Grotte de Vicdessos Vicdessos Vallée de Vicdessos 42° 45′ 47″ N, 1° 29′ 37″ E +001 400, m +0110, m Fiche PDF Cds Ariège[25] & Florence Guillot[26] 2018-07
28 Trou Marc[N 7] Suc-et-Sentenac 42° 47′ 57″ N, 1° 24′ 56″ E +001 400, m +0297, m Florence Guillot 2018-07
29 Gouffre du Sauvajou Eycheil 42° 56′ 36″ N, 1° 08′ 40″ E +001 360, m +0215, m Comité spéléo Midi-Pyrénées[27] 2000-00
30 Grotte du Portel Loubens Massif du Plantaurel 43° 01′ 35″ N, 1° 41′ 44″ E +001 320, m NC m Spéléométrie de la France[10] 2000-00
31 Caunhà de las Goffias Bélesta Piémont pyrénéen 42° 53′ 17″ N, 1° 55′ 51″ E +001 300, m +0100, m Fiche PDF Cds Ariège[28] & Grottocenter[29] 2000-00
32 Gouffre Degaudez Saint-Girons 42° 57′ 02″ N, 1° 08′ 05″ E +001 260, m +0206, m Fiche PDF cds Ariège[30] 2000-00
33 Gouffre de Cadarcet Cadarcet Massif du Pouech d'Unjat 43° 00′ 50″ N, 1° 29′ 29″ E +001 260, m NC m Spéléométrie de la France[10] 2000-00
34 Réseau d'Enlène - Trois Frères Montesquieu-Avantès 43° 01′ 56″ N, 1° 12′ 42″ E +001 250, m NC m Bégouën[31] 2000-00
35 Puits d'Ajéou Ercé 42° 48′ 48″ N, 1° 17′ 06″ E +001 215, m +0230, m Spéléométrie de la France[10] 2000-00
36 Grotte du Portillou Moulis 42° 56′ 37″ N, 1° 06′ 40″ E +001 200, m +0130, m Spéléométrie de la France[10] 2000-00
37 Gouffre du Capitaine[N 8] Le Port Mont Béas +001 200, m +0184, m Florence Guillot 2018-07
38 Grotte des Églises Ornolac-Ussat-les-Bains 42° 49′ 38″ N, 1° 37′ 15″ E +001 200, m NC m Spéléométrie de la France[10] 2000-00
39 Grotte de Tourtouse Tourtouse 43° 05′ 27″ N, 1° 07′ 34″ E +001 136, m NC m Spéléométrie de la France[10] 2000-00
40 Grotte de la Cassagne Appy 42° 46′ 54″ N, 1° 44′ 28″ E +001 100, m NC m Spéléométrie de la France[10] 2000-00
41 Grotte du Chien Cazavet 42° 59′ 22″ N, 1° 03′ 24″ E +001 100, m +0080, m Spéléoc n°103[32] 2000-00
42 Grotte de l'Ermite Ornolac-Ussat-les-Bains 42° 49′ 25″ N, 1° 37′ 21″ E +001 100, m NC m cds Ariège[33] 2000-00
43 Grotte de l'Herm L'Herm 42° 58′ 15″ N, 1° 39′ 48″ E +001 088, m NC m Spéléométrie de la France[10] 2000-00
44 Grotte de Ferrobach Nescus Massif de l'Arize 42° 59′ 18″ N, 1° 26′ 43″ E +001 070, m NC m cds Ariège[34] 2000-00
45 Gouffre de Candeberet Ercé 42° 48′ 40″ N, 1° 18′ 02″ E +001 046, m +0228, m Spéléométrie de la France[10] 2000-00
46 Grotte de la Peyregade Montferrier 42° 52′ 14″ N, 1° 45′ 20″ E +001 000, m NC m Spéléométrie de la France[10] 2000-00
47 Traouc des Coumettes Suc-et-Sentenac 42° 47′ 59″ N, 1° 24′ 47″ E +001 000, m +0100, m Grottocenter[35] & lecrad.free[36] 2018-07

Notes et références[modifier | modifier le code]

Geographylogo.svg

Les coordonnées de Liste des cavités naturelles les plus longues de l'Ariège :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le réseau Paloumé est constitué des gouffres d'Uchau et du Bagagès, un court siphon jonctionne avec le gouffre de la Coume Ferrat.
  2. Le système comprend deux entrées : le gouffre Belle et la grotte de Cassagnous. Le système se développe sous deux départements : l'Ariège et la Haute-Garonne.
  3. Le système comprend deux entrées : le gouffre des Œillets et le gouffre de la Grande Rassègue.
  4. Ou gouffre Georges. Le système comprend trois entrées : le gouffre Georges, entrée historique, le gouffre des Feuilles mortes et l'entrée dite "le Tube".
  5. Traversée routière et cavité touristique.
  6. Le système comprend deux entrées, les gouffres P6, P7 et P20.
  7. Ou gouffre du Si Bémol.
  8. Ou gouffre VM 34.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Daniel Chailloux, « Réseau Martel/Cigalère: un patrimoine "privatisé" », Spéléo magazine, no 45,‎ , p. 14-24.
  2. A A, « Explos », Spéléoc, no 82,‎ , p. 9-11 (lire en ligne).
  3. SC EPIA, « Le Spéléo-club EPIA : un club de la balle atomique! », Spelunca, Paris, Fédération française de spéléologie, no 133,‎ , p. 41-44 (ISSN 0249-0544, lire en ligne, consulté le 14 avril 2018).
  4. « La jonction, la jonction », Sesame n° 18, , p. 7-8.
  5. « Grotte de Cassagnous », sur Grottocenter.org.
  6. « Gouffre de la Grande Rassègue », sur Grottocenter.org.
  7. « Gouffre du Grand Plagnol », sur Grottocenter.org.
  8. Jean-Yves Bigot et Jean-Pierre Cassou, « Le labyrinthe de la grotte de Sakany » (consulté le 3 avril 2018).
  9. « Grotte des Amoureux », sur Grottocenter.org.
  10. a b c d e f g h i j k l m n o et p Bigot Jean-Yves, « Spéléométrie de la France. Cavités classées par département, par dénivellation et développement. », Spelunca Mémoires n° 27,‎ , p. 160 (ISSN 0249-0544)
  11. Olivier Guérard, « Le gouffre des Papillons Un nouveau - 600 sur l’Estelas », Spéléoc, no 125,‎ , p. 17-20 (lire en ligne).
  12. Daniel Chailloux, « Echos des profondeurs-Ariège- », Spelunca, Paris, Fédération française de spéléologie, no 61,‎ , p. 2-4 (ISSN 0249-0544, lire en ligne, consulté le 3 avril 2018).
  13. « Grotte de Siech », sur Grottocenter.org.
  14. « Topographie de la grotte de Siech », sur cds09.
  15. S.C.H.S, « Gouffre Georges Entrée du Tube, jusqu’au siphon terminal », Spéléoc, no 106,‎ , p. 9-11 (lire en ligne).
  16. « Gouffre des Feuilles Mortes », sur Grottocenter.org.
  17. « Grotte d'Aliou », sur plongeesout.com (consulté le 3 avril 2018).
  18. Laurent Apel, Philippe Bence, Flo Guillot et Philippe Jarlan, « La grotte-résurgence de Bordes de Crues », Spelunca, Paris, Fédération française de spéléologie, no 98,‎ , p. 19-24 (ISSN 0249-0544, lire en ligne, consulté le 3 avril 2018).
  19. « Grotte de Bordes de Crues », sur Grottocenter.org.
  20. Laurent Apel, Philippe Bence, Florence Guillot et Philippe Jarlan, « La grotte résurgence de Bordes de Crues », Spelunca, no 98,‎ , p. 19-24 (ISSN 0249-0544, lire en ligne).
  21. « Station d’Ecologie Théorique et Expérimentale UMR5321 ».
  22. « Grotte de Moulis », sur Grottocenter.org.
  23. Philippe Bence, « Réseau P6-P7-P20 Reprise des explorations », Spéléoc, no 125,‎ , p. 11-13 (lire en ligne).
  24. Philippe Bence, « Réseau de la Pique » (consulté le 3 avril 2018).
  25. « Rivière souterraine de Vicdessos », sur comité départemental de spéléologie de l'Ariège.
  26. « Grotte de Vicdessos », sur Grottocenter.org.
  27. « Topos du massif de Sourroque », sur comite-speleo-midipy.com (consulté le 3 avril 2018).
  28. « Gouffre du trou du vent de la las Goffias », sur comité départemental de spéléologie de l'Ariège.
  29. « Trou du Vent de las Goffias », sur Grottocenter.org.
  30. « Gouffre Degaudez », sur comité départemental de spéléologie de l'Ariège.
  31. [Bégouën (R.) et al. 2014] Robert Bégouën, Jean Clottes, Valérie Feruglio, Andreas Pastoors, Sébastien Lacombe (coop.), Jörg Hansen (coop.), Hubert Berke (coop.), Henry de Lumley (préface) et al., La caverne des Trois-frères : anthologie d'un exceptionnel sanctuaire préhistorique, Association Louis Bégouën, , 248 p. (lire en ligne). (Plan annoté des trois grottes d'Enlève, des Trois-Frères et du Tuc d'Audoubert : p. 48-49.).
  32. Philippe Lavabre Bidouillé, Repris et corrigé par Tigrou SC EPIA, « La grotte du Chien dite aussi grotte du chien mort », Spéléoc, no 103,‎ , p. 5-7 (lire en ligne).
  33. « Topographie de la grotte de l'Ermite », sur cds09.
  34. « Topographie de la grotte de Ferrobach », sur cds09.
  35. « Traouc des Coumettes », sur Grottocenter.org.
  36. « Topographie de Traouc des Coumettes ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Bigot Jean-Yves (2004) – Spéléométrie de la France. Cavités classées par département, par dénivellation et développement. Spelunca Mémoires[2], FFS édit., no 27, 160 pages Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Mouriès Michel, Clavet J.-P., Jauzion G., Mangin A., Palosse R., Sorriaux P. & Wahl L. (1981) – Ariège. in Claude Chabert « Les grandes cavités françaises – Inventaire raisonné », FFS édit., p. 18-23.
  • Calvet Jean-Paul et Michel Mouriès, Inventaire spéléologique du séronais, Musée spéléologique du grand sud-ouest, (lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]