Consolation-Maisonnettes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Consolation-Maisonnettes
Consolation-Maisonnettes
Ancien séminaire dans le val de Consolation à Consolation-Maisonnettes.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Pontarlier
Canton Valdahon
Intercommunalité Communauté de communes des Portes du Haut-Doubs
Maire
Mandat
Jean-Claude Joly
2014-2020
Code postal 25390
Code commune 25161
Démographie
Population
municipale
34 hab. (2016 en augmentation de 13,33 % par rapport à 2011)
Densité 7,9 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 09′ 30″ nord, 6° 36′ 23″ est
Altitude Min. 495 m
Max. 880 m
Superficie 4,31 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Consolation-Maisonnettes

Géolocalisation sur la carte : Doubs

Voir sur la carte topographique du Doubs
City locator 14.svg
Consolation-Maisonnettes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Consolation-Maisonnettes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Consolation-Maisonnettes

Consolation-Maisonnettes est une commune française située dans le département du Doubs, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Ses habitants sont les Domoconsolantains.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Notre-Dame de Consolation en 1524 ; Chapelle Notre-Dame de Consolation en 1592 ; Les Maisonnettes en 1592, 1658 ; Notre-Dame de Consolation en 1658, 1670 ; Maisonnettes en 1790 ; Consolation en 1791, 1792 ; Consolation-Maisonnettes depuis le 17 mars 1910[1].

Le parc du séminaire est devenu un haut lieu de promenades, avec ses cascades, ses grottes, ses sentiers de randonnée pédestres ou équestres. Le point de vue de la Roche du Prêtre surplombe de 350 m le val et le canyon du Dessoubre.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Guyans-Vennes Laval-le-Prieuré Rose des vents
N Mont-de-Laval
O    Consolation-Maisonnettes    E
S
Guyans-Vennes

Histoire[modifier | modifier le code]

Aussi appelé le cirque de Consolation, le val de Consolation, à la source du Dessoubre et du Lançot, l'endroit abrite un monastère, construit en 1670 par la veuve du marquis de Varambon. Le premier oratoire dédié à la Vierge Marie a été édifié à Consolation au XVe siècle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 Alain Gaiffe[2]    
mars 2014 En cours Jean-Claude Joly[2] DVD Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4].

En 2016, la commune comptait 34 habitants[Note 1], en augmentation de 13,33 % par rapport à 2011 (Doubs : +1,79 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1138293105101164264273250
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
228276294242248206206131270
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
18617885121222219245239185
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
556347362946302731
2016 - - - - - - - -
34--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Galerie photo[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Sire de Varambon : François-Ferdinand-Just de Rye, marquis de Varambon (mort en 1657), est le fondateur du couvent des Minimes et de sa chapelle. Il est enterré à cet endroit, sous un mausolée de marbre. Il était le maître du château de Chatelneuf, dont les ruines sont encore visibles sur la falaise qui surplombe la source du Dessoubre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean COURTIEU, Dictionnaire des communes du département du Doubs, t. 2, BESANÇON, CÊTRE,
  2. a et b Site officiel de la préfecture du Doubs - liste des maires (doc pdf)
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. Via ferrata "Val de Consolation" - Récits de passionnés (Impressions, conseils, topo et photos)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]