Liste des cavités naturelles les plus longues des Bouches-du-Rhône

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Département des Bouches-du-Rhône.

La liste des cavités naturelles les plus longues du département des Bouches-du-Rhône recense sous la forme d'un tableau, les cavités souterraines naturelles connues, dont le développement est supérieur ou égal à cent mètres.

La communauté spéléologique considère qu'une cavité souterraine naturelle n'existe vraiment qu'à partir du moment où elle est « inventée » c'est-à-dire découverte (ou redécouverte), inventoriée, topographiée et publiée. Bien sûr, la réalité physique d'une cavité naturelle est la plupart du temps bien antérieure à sa découverte par l'homme ; cependant tant qu'elle n'est pas explorée, mesurée et révélée, la cavité naturelle n'appartient pas au domaine de la connaissance partagée.

La liste spéléo-métrique des plus longues cavités naturelles des Bouches-du-Rhône (≥ 100 m) est actualisée fin 2018. La plus longue cavité répertoriée dans le département des Bouches-du-Rhône est l'émergence de Bestouan à Cassis (cf. ligne 1 du tableau ci-dessous).

Bouches-du-Rhône (France)[modifier | modifier le code]

Cavités de développement supérieur ou égal à 100 m[modifier | modifier le code]

32 cavités sont recensées au 31-12-2018.

Tableau : Liste des plus longues cavités souterraines des Bouches-du-Rhône (France), de développement supérieur ou égal à 100 m
La valeur « 0 » pour la dénivelée signifie que cette donnée n'est pas disponible.
Les plus récentes mises à jour sont sur fond jaune.
Réf. Cavités
(autres noms)
Communes Massifs ou zones géographiques Coordonnées
(WGS 84)
Développement (en mètres) Dénivelée (en mètres) Sources ou références Mises à jour
1 Émergence de Bestouan Cassis Massif des Calanques 43° 12′ 49″ N, 5° 31′ 59″ E +003 750, m +0068, m Karsteau 4.0[1] & rivieresmysterieuses.org[2] 2017-11
2 Exsurgence de Port-Miou Cassis Massif des Calanques 43° 12′ 22″ N, 5° 30′ 55″ E +002 350, m +0245, m Karsteau 4.0[3] 2017-11
3 Gouffre des Encanaux Auriol Massif de la Sainte-Baume 43° 20′ 12″ N, 5° 40′ 27″ E +001 800, m +0130, m Karsteau 4.0[4] & Spelunca n°137[5] 2017-11
4 Grotte du Grand Draioun La Ciotat Bassin du Beausset 43° 10′ 54″ N, 5° 33′ 56″ E +001 600, m +0172, m Karsteau 4.0 [6] 2013-12
5 Résurgence des Brailles[N 1] Auriol Massif de la Sainte-Baume 43° 21′ 09″ N, 5° 39′ 41″ E +001 135, m +0044, m Karsteau 4.0[7] 2017-10
6 Grotte de l'Adaouste[N 2] Jouques Concors-Vautubière 43° 40′ 55″ N, 5° 39′ 46″ E +000850, m +0190, m Karsteau 4.0[8] & Actes de la 17e RO - Orgnac 2007[9] 2018-01
7 Tourne de Saint-Pons Gémenos Massif de la Sainte-Baume 43° 18′ 16″ N, 5° 40′ 22″ E +000420, m +0070, m Karsteau 4.0[10] 2017-11
8 Source du Platane n°1 Auriol Massif de la Sainte-Baume 43° 20′ 47″ N, 5° 38′ 52″ E +000420, m +0029, m Karsteau 4.0[11] 2018-01
9 Sources des Infernets Vitrolles 43° 25′ 55″ N, 5° 17′ 48″ E +000420, m +0000, m Karsteau 4.0[12] 2018-01
10 Grottes Monnard[N 3] Marseille Massif de l'Etoile 43° 18′ 47″ N, 5° 27′ 52″ E +000400, m +0055, m Karsteau 4.0[13] 2018-01
11 Baume Loubière Marseille Massif de l'Etoile 43° 21′ 54″ N, 5° 25′ 07″ E +000250, m +0026, m Karsteau 4.0[14] 2018-01
12 Grotte aux Champignons Puyloubier Montagne Sainte Victoire +000230, m +0000, m Spéléométrie de la France[15] 2000-00
13 Petit garagaï de la Sainte Victoire Saint-Antonin-sur-Bayon Montagne Sainte Victoire 43° 31′ 49″ N, 5° 34′ 56″ E +000200, m +0127, m Karsteau 4.0[16] & Paul Courbon[17] 2018-01
14 Grotte du Pendule La Ciotat Bassin du Beausset 43° 10′ 36″ N, 5° 34′ 16″ E +000200, m +0030, m Karsteau 4.0 [18] 2013-12
15 Grotte Cosquer Marseille Massif des Calanques 43° 12′ 09″ N, 5° 26′ 59″ E +000175, m +0065, m Karsteau 4.0[19] 2015-04
16 Grotte des Janots[N 4] Cassis Bassin du Beausset 43° 13′ 50″ N, 5° 33′ 55″ E +000175, m +0005, m Karsteau 4.0[20] 2015-04
17 Aven des Quatre Trous Marseille Massif des Calanques 43° 13′ 06″ N, 5° 29′ 16″ E +000173, m +0173, m Karsteau 4.0[21] 2018-01
18 Grotte des Charbonniers Auriol Massif de la Sainte-Baume 43° 20′ 37″ N, 5° 39′ 37″ E +000172, m +0016, m Karsteau 4.0[22] 2018-01
19 Garagaï de Bataille Puyloubier Montagne Sainte Victoire 43° 32′ 19″ N, 5° 39′ 25″ E +000160, m +0160, m Karsteau 4.0 [23] 2017-06
20 Aven de Trione n° 1 Roquefort-la-Bédoule Massif des Calanques 43° 14′ 44″ N, 5° 33′ 35″ E +000152, m +0152, m Karsteau 4.0[24] 2015-04
21 Grotte du Gendarme n° 1 Ceyreste Bassin du Beausset 43° 13′ 41″ N, 5° 37′ 07″ E +000150, m +0053, m Karsteau 4.0[25] 2015-04
22 Trou des Encanaux Auriol Massif de la Sainte-Baume 43° 20′ 33″ N, 5° 40′ 12″ E +000150, m +0011, m Karsteau 4.0[26] & Spelunca n°137[27] 2017-11
23 Grotte du Quatorze Juillet La Ciotat Bassin du Beausset 43° 10′ 40″ N, 5° 34′ 13″ E +000137, m +0023, m Karsteau 4.0 [28] 2013-12
24 Aven de la Gorguette Cassis Massif des Calanques 43° 14′ 29″ N, 5° 32′ 35″ E +000130, m +0130, m Karsteau 4.0[29] 2016-12
25 Grotte Rolland Marseille Massif des Calanques 43° 13′ 38″ N, 5° 22′ 16″ E +000130, m +0040, m Karsteau 4.0[30] 2015-04
26 Grotte de Saint-Michel-d’Eau-Douce Marseille Massif des Calanques 43° 13′ 04″ N, 5° 21′ 51″ E +000125, m +0065, m Karsteau 4.0[31] 2015-04
27 Garagaï de la Boîte à Lettres[N 5] Puyloubier Montagne Sainte Victoire 43° 32′ 04″ N, 5° 38′ 12″ E +000117, m +0117, m Karsteau 4.0[32] 2015-04
28 Source du Platane n° 2 Auriol Massif de la Sainte-Baume 43° 20′ 48″ N, 5° 38′ 56″ E +000110, m +0009, m Karsteau 4.0[33] 2018-01
29 Grotte des Escaouprés Allauch Garlaban 43° 20′ 16″ N, 5° 31′ 00″ E +000105, m +0000, m Karsteau 4.0[34] 2018-01
30 Grotte de l'Espérance Auriol Massif de la Sainte-Baume 43° 20′ 13″ N, 5° 40′ 05″ E +000105, m +0105, m Karsteau 4.0[35] 2018-01
31 Grotte Lumière La Ciotat Bassin du Beausset 43° 10′ 26″ N, 5° 36′ 15″ E +000100, m +0014, m Karsteau 4.0[36] 2018-01
32 Aven du Logisson n° 1 Marseille Massif des Calanques 43° 14′ 23″ N, 5° 29′ 49″ E +000100, m +0100, m Karsteau 4.0[37] 2005-05

Notes et références[modifier | modifier le code]

Geographylogo.svg

Les coordonnées de Liste des cavités naturelles les plus longues des Bouches-du-Rhône :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ou source de la Glacière.
  2. Cavité connue également pour son niveau moustérien :[1].
  3. Cavité noyée inaccessible.
  4. Ou grotte des Colongues.
  5. Ou garagaï de Saint-Ser.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Emergence de Bestouan », sur karsteau.org.
  2. « Bestouan », sur rivieresmysterieuses.org (consulté le 6 mai 2018).
  3. « Exsurgence de Port-Miou », sur karsteau.org.
  4. « Gouffre des Encanaux », sur karsteau.org.
  5. Alexandre Zappelli et Bruno Arfib, « Le gouffre des Encanaux ou les vases communicants provençaux », Spelunca, no 137,‎ , p. 17-23 (ISSN 0249-0544, lire en ligne).
  6. « Grotte du Grand Draioun », sur karsteau.org (consulté le 22 juillet 2018).
  7. « Résurgence des Brailles », sur karsteau.org.
  8. « Aven de l'Adaouste », sur karsteau.org.
  9. Jean-Claude d’Antoni-Nobécourt, Philippe Audra, Jean-Yves Bigot et Ludovic Mocochain, « Indices de spéléogenèse non conventionnelle dans la grotte de l'Adaouste », Actes de la 17e Rencontre d'Octobre, Paris, no 17,‎ , p. 10-18 (lire en ligne, consulté le 11 juillet 2018).
  10. « Tourne de Saint-Pons », sur karsteau.org.
  11. « Source du Platane n°1 », sur karsteau.org.
  12. « Source de l'Infernet », sur karsteau.org.
  13. « Grotte Monnard », sur karsteau.org.
  14. « Baume Loubière », sur karsteau.org.
  15. Bigot Jean-Yves, « Spéléométrie de la France. Cavités classées par département, par dénivellation et développement. », Spelunca Mémoires n° 27,‎ , p. 160 (ISSN 0249-0544)
  16. « Petit Garagaî de la Sainte Victoire », sur karsteau.org.
  17. Paul Courbon, « Les garagaîs de Sainte-Victoire », sur chroniques-souterraines.fr.
  18. « Grotte du Pendule », sur karsteau.org.
  19. « Grotte Cosquer », sur karsteau.org.
  20. « Grotte des Janots », sur karsteau.org.
  21. « Aven des Quatre Trous », sur karsteau.org.
  22. « Grotte des Charbonniers », sur karsteau.org.
  23. « Garagaî de Bataille », sur karsteau.org (consulté le 22 juillet 2018).
  24. « Aven n°1 de Trione », sur karsteau.org.
  25. « Grotte du Gendame n°1 », sur karsteau.org.
  26. « Trou des Encanaux », sur karsteau.org.
  27. Alexandre Zappelli et Bruno Arfib, « Le gouffre des Encanaux ou les vases communicants provençaux », Spelunca, no 137,‎ , p. 17-23 (ISSN 0249-0544, lire en ligne).
  28. « Grotte du Quatorze Juillet », sur karsteau.org.
  29. « Aven de la Gorguette », sur karsteau.org.
  30. « Grotte Rolland », sur karsteau.org.
  31. « Grotte de Saint-Michel-d’Eau-Douce », sur karsteau.org.
  32. « Garagaî de la Boite à Lettres », sur karsteau.org.
  33. « Source du Platane n°2 », sur karsteau.org.
  34. « Grotte des Escaouprés », sur karsteau.org.
  35. « Grotte de l'Espérance », sur karsteau.org.
  36. « Grotte Lumière », sur karsteau.org.
  37. « Aven du Logisson 1 », sur karsteau.org.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Karsteau4.0 « Bouches-du Rhône : carte du découpage en secteur du département ».Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Jean-Yves Bigot, « Spéléométrie de la France. Cavités classées par département, par dénivellation et développement. », Spelunca Mémoires, La Ravoire, no 27,‎ , p. 63 (ISBN 2-7417-0291-8, OCLC 123511827, lire en ligne, consulté le 18 août 2018). Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Paul Courbon et René Parein, Atlas souterrain de la Provence et des Alpes de Lumière. Cavités supérieures à 100 m de profondeur ou 1000 m de développement des départements suivants: Alpes de Haute-Provence, Hautes-Alpes, Alpes Maritimes, Bouches-du-Rhône, Var, Vaucluse (3e édition), La Ravoire, GAP, , 253 p., A4 (ISBN 2-7417-0007-9), p. 152.
  • Jean-Joseph Blanc et Raymond Monteau, « Le karst du massif des Calanques (Marseille -Cassis) », revue Karstologia, vol. 11-12,‎ , p. 17-24 (lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]