Liste des cavités naturelles les plus longues de l'Orne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Département de l'Orne.

La liste des cavités naturelles les plus longues du département de l'Orne recense les cavités souterraines naturelles connues dont le développement est supérieur à cinquante mètres.

La communauté spéléologique considère qu'une cavité souterraine naturelle n'existe vraiment qu'à partir du moment où elle est « inventée » c'est-à-dire découverte (ou redécouverte), inventoriée, topographiée et publiée. Bien sûr, la réalité physique d'une cavité naturelle est la plupart du temps bien antérieure à sa découverte par l'homme ; cependant tant qu'elle n'est pas explorée, mesurée et révélée, la cavité naturelle n'appartient pas au domaine de la connaissance partagée.

La liste spéléométrique des plus longues cavités naturelles de l'Orne (> 50 m) est actualisée fin 2018.

La plus longue cavité répertoriée dans le département de l'Orne se situe dans les carrières souterraines de la Mansonnière à Rémalard (cf. ligne 1 du tableau ci-dessous).

Cavités de développement supérieur à 50 m[modifier | modifier le code]

3 cavités sont recensées au 31-12-2018.

Liste des plus longues cavités souterraines de l'Orne (France), de développement supérieur à 50 m
La valeur « 0 » pour la dénivelée signifie que cette donnée n'est pas disponible.
Les plus récentes mises à jour sont sur fond jaune.
Réf. Cavités
(autres noms)
Communes Massifs ou zones géographiques Coordonnées
(WGS 84)
Développement (en mètres) Dénivelée (en mètres) Sources ou références Mises à jour
1 Grotte de la Mansonnière[N 1] Rémalard-en-Perche Perche 48° 25′ 02″ N, 0° 45′ 36″ E +000730, m +0000, m Joël Rodet[1] & Spelunca n°108[2] 2000-00
2 Grotte de la Petite Mansonnière Rémalard-en-Perche Perche +000106, m +0000, m Spéléométrie de la France[3] 2000-00
3 Réseau Grasteau-Hivert Rémalard-en-Perche Perche +0 00067, m +0000, m Spéléométrie de la France[3] 2000-00

Notes et références[modifier | modifier le code]

Geographylogo.svg

Les coordonnées de Liste des cavités naturelles les plus longues de l'Orne :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les grottes sont toutes situées dans les carrières souterraines de l'ancienne commune de Bellou-sur-Huisne.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Les grandes grottes de la craie », sur Centre normand d'étude du karst (consulté le 21 février 2018).
  2. Joël Rodet, « Les fantômes de la Mansonnière », Spelunca, Paris, Fédération française de spéléologie, no 108,‎ , p. 23-32 (ISSN 0249-0544, lire en ligne, consulté le 28 novembre 2017).
  3. a et b Bigot Jean-Yves, « Spéléométrie de la France. Cavités classées par département, par dénivellation et développement. », Spelunca Mémoires n° 27,‎ , p. 160 (ISSN 0249-0544)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Bigot Jean-Yves (2004) - Spéléométrie de la France. Cavités classées par département, par dénivellation et développement. Spelunca Mémoires, FFS édit., no 27, 160 pages Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Rodet Joël (1981) – Orne. in Claude Chabert « Les grandes cavités françaises – Inventaire raisonné », FFS édit., p. 103.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]