Liste des cavités naturelles les plus longues des Terres australes et antarctiques françaises

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
French Southern and Antarctic Lands in its region.svg

La liste des cavités naturelles les plus longues des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) recense sous la forme d'un tableau, les cavités souterraines naturelles connues, dont le développement est supérieur ou égal à cinquante mètres.

La communauté spéléologique considère qu'une cavité souterraine naturelle n'existe vraiment qu'à partir du moment où elle est « inventée » c'est-à-dire découverte (ou redécouverte), inventoriée, topographiée et publiée. Bien sûr, la réalité physique d'une cavité naturelle est la plupart du temps bien antérieure à sa découverte par l'homme ; cependant tant qu'elle n'est pas explorée, mesurée et révélée, la cavité naturelle n'appartient pas au domaine de la connaissance partagée.

La liste spéléométrique des plus longues cavités naturelles des Terres australes et antarctiques françaises (≥ 50 m) est actualisée début 2009.

La plus longue cavité répertoriée dans le Territoire d'outre-mer des Terres australes et antarctiques françaises est la grotte du Jardin malgache (cf. ligne 1 du tableau ci-dessous).

Terres australes et antarctiques françaises (France)[modifier | modifier le code]

Cavités de développement supérieur ou égal à 50 m[modifier | modifier le code]

6 cavités sont recensées au 1-01-2009.

Tableau : Liste des plus longues cavités souterraines des Terres australes et antarctiques françaises (France), de développement supérieur ou égal à 50 m
La valeur « NC » (non connu) pour la dénivelée signifie que cette donnée n'est pas disponible.
Les plus récentes mises à jour sont sur fond jaune.
Réf. Cavités
(autres noms)
Communes Massifs ou zones géographiques Développement (en mètres) Dénivelée (en mètres) Sources ou références Mises à jour
1 Grotte du Jardin malgache Îles Saint-Paul et Nouvelle-Amsterdam +000270, m +0034, m Paul Courbon[1] 2009-01
2 Grotte des Fougères Îles Saint-Paul et Nouvelle-Amsterdam +000250, m +0026, m Paul Courbon[1] 2009-01
3 Grotte de Vénus-Tronçon aval bois Îles Saint-Paul et Nouvelle-Amsterdam +000150, m +0030, m Paul Courbon[1] 2009-01
4 Grotte de Vénus-Tunnel lave tronçon 5 Îles Saint-Paul et Nouvelle-Amsterdam +0 00090, m +0022, m Paul Courbon[1] 2009-01
5 Grotte Velain Îles Saint-Paul et Nouvelle-Amsterdam +0 00056, m NC m Paul Courbon[1] 2009-01
6 Grotte du Jardin Sud Îles Saint-Paul et Nouvelle-Amsterdam +0 00050, m +0008, m Paul Courbon[1] 2009-01

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f « Les cavités françaises les plus méridionales Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) », Spelunca, Paris, Fédération Française de Spéléologie, no 111,‎ , p. 17-24 (ISSN 0249-0544, lire en ligne).


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Courbon, « Les cavités françaises les plus méridionales Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) », Spelunca, Paris, Fédération Française de Spéléologie, no 111,‎ , p. 17-24 (ISSN 0249-0544, lire en ligne).Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Philippe Audra-Responsable d'édition et Paul Courbon, Association française de karstologie, « Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) », Karstologia Mémoires, Paris, Association française de karstologie, no 19,‎ , p. 354-355 (ISBN 978-2-95-042225-5)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]