Liste des cavités naturelles les plus profondes de Tarn-et-Garonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Département de Tarn-et-Garonne.

La liste des cavités naturelles les plus profondes du département de Tarn-et-Garonne recense sous la forme d'un tableau, les cavités souterraines naturelles connues, dont la dénivellation est supérieure à vingt mètres.

La communauté spéléologique considère qu'une cavité souterraine naturelle n'existe vraiment qu'à partir du moment où elle est « inventée » c'est-à-dire découverte (ou redécouverte), inventoriée, topographiée et publiée. Bien sûr, la réalité physique d'une cavité naturelle est la plupart du temps bien antérieure à sa découverte par l'homme ; cependant tant qu'elle n'est pas explorée, mesurée et révélée, la cavité naturelle n'appartient pas au domaine de la connaissance partagée.

La liste spéléométrique des plus profondes cavités naturelles de Tarn-et-Garonne (> 20 m) est actualisée fin 2018.

La plus profonde cavité répertoriée dans le département de Tarn-et-Garonne est l'aven Toura à Saint-Antonin (cf. ligne 1 du tableau ci-dessous).

Tarn-et-Garonne (France)[modifier | modifier le code]

Cavités de dénivellation supérieure à 20 m[modifier | modifier le code]

14 cavités sont recensées au 31-12-2018.

Les cavités sont situées en propriétés privées et doivent faire l'objet de l'autorisation des propriétaires avant d'y accéder.

Tableau : Liste des plus profondes cavités souterraines de Tarn-et-Garonne (France), de dénivellation supérieure à 20 m
La valeur « 0 » pour la dénivelée signifie que cette donnée n'est pas disponible.
Les plus récentes mises à jour sont sur fond jaune.
Réf. Cavités
(autres noms)
Communes Massifs ou zones géographiques Coordonnées
(WGS 84)
Dénivelée (en mètres) Développement (en mètres) Sources ou références Mises à jour
1 Aven Toura Saint-Antonin-Noble-Val Causse de Caylus 44° 08′ 56″ N, 1° 41′ 06″ E +000159, m +5 971, m Spéléométrie de la France[1] 2000-00
2 Igue de Penayrols Saint-Antonin-Noble-Val Causse de Caylus 44° 08′ 26″ N, 1° 39′ 28″ E +000112, m +0000, m Spelunca n°120[2] 2001-00
3 Igue des Rameaux - grotte de la Dame Blanche Saint-Antonin-Noble-Val Causse de Caylus 44° 08′ 51″ N, 1° 42′ 27″ E +000105, m +6 000, m Spéléométrie de la France[1]Spéléoc n°83[3] 2000-00
4 Igue de Millefonds Verfeil Terrefort 44° 12′ 12″ N, 1° 53′ 18″ E +0 00090, m +0000, m Spéléométrie de la France[1] 2000-00
5 Source de Touryès[N 1] Cazals Causse de Caylus 44° 07′ 46″ N, 1° 42′ 24″ E +0 00087, m +2 465, m plongeesout.org[4] 2000-00
6 Grotte du Capucin Saint-Antonin-Noble-Val Causse de Caylus 44° 09′ 02″ N, 1° 43′ 05″ E +0 00060, m +1 100, m Spéléométrie de la France[1] 2000-00
7 Igue de Poussou Caylus Causse de Caylus 44° 14′ 26″ N, 1° 43′ 54″ E +0 00055, m +0000, m Spéléométrie de la France[1] 2000-00
8 Avens de Ric Saint-Antonin-Noble-Val 44° 07′ 28″ N, 1° 43′ 35″ E +0 00053, m +0000, m Spéléométrie de la France[1] 2000-00
9 Igue Julian Saint-Antonin-Noble-Val Causse de Caylus 44° 08′ 31″ N, 1° 42′ 11″ E +0 00050, m +0000, m Spéléométrie de la France[1] 2000-00
10 Igue de la Bouriasse Saint-Antonin-Noble-Val 44° 07′ 43″ N, 1° 45′ 17″ E +0 00035, m +0000, m Spéléométrie de la France[1] 2000-00
11 Igue de Roane Saint-Antonin-Noble-Val Causse de Caylus 44° 09′ 10″ N, 1° 41′ 45″ E +0 00035, m +0000, m Spéléométrie de la France[1] 2000-00
12 Gourp de Féneyrols Féneyrols 44° 07′ 43″ N, 1° 49′ 18″ E +0 00031, m +1 400, m Spéléométrie de la France[1] 2000-00
13 Igue de Ganiole Puylaroque Causse de Caylus 44° 15′ 11″ N, 1° 40′ 31″ E +0 00025, m +0000, m Spéléométrie de la France[1] 2000-00
14 Igue de Naoudounas Cazals Causse de Caylus 44° 08′ 12″ N, 1° 41′ 43″ E +0 00025, m +0000, m Spéléométrie de la France[1] 2000-00

Notes et références[modifier | modifier le code]

Geographylogo.svg

Les coordonnées de Liste des cavités naturelles les plus profondes de Tarn-et-Garonne :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ou grotte de Touriès.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j k et l Bigot Jean-Yves, « Spéléométrie de la France. Cavités classées par département, par dénivellation et développement. », Spelunca Mémoires n° 27,‎ , p. 160 (ISSN 0249-0544)
  2. Michel Soulier, « La ventilation artificielle des cavités », Spelunca, no 120,‎ , p. 37-40 (lire en ligne).
  3. Michel Soulier, « Une traversée pour le Quercy. Jonction Igue des Rameaux/grotte de la Dame Blanche », Spéléoc, no 83,‎ , p. 8-9 (lire en ligne).
  4. « Source de Touryès », sur plongeesout.org (consulté le 3 mars 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Bigot Jean-Yves (2004) – Spéléométrie de la France. Cavités classées par département, par dénivellation et développement. Spelunca Mémoires, FFS édit., no 27, 160 pages Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Chabert Claude (1981) – Tarn-et-Garonne. in Claude Chabert « Les grandes cavités françaises – Inventaire raisonné », FFS édit., p. 140-141.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]