Liste des cavités naturelles les plus longues des Alpes-Maritimes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Département des Alpes-Maritimes.

La liste des cavités naturelles les plus longues des Alpes-Maritimes recense, sous forme de tableaux, les cavités souterraines naturelles connues dans ce département français, dont le développement est supérieur ou égal à mille mètres.

La communauté spéléologique considère qu'une cavité souterraine naturelle n'existe vraiment qu'à partir du moment où elle est « inventée » c'est-à-dire découverte (ou redécouverte), inventoriée, topographiée et publiée. Bien sûr, la réalité physique d'une cavité naturelle est la plupart du temps bien antérieure à sa découverte par l'homme ; cependant tant qu'elle n'est pas explorée, mesurée et révélée, la cavité naturelle n'appartient pas au domaine de la connaissance partagée.

La liste spéléométrique des 31 plus longues cavités naturelles des Alpes-Maritimes (≥ mille mètres) est actualisée mi 2019.

La plus longue cavité souterraine naturelle répertoriée dans le département des Alpes-Maritimes est « l'aven des Baoudillouns », sur la commune de Cipières (cf. ligne 1 du tableau ci-dessous).


Histogramme de la répartition des plus longues cavités naturelles des Alpes-Maritimes par classe de développement

-- Les 31 cavités citées mi 2019 sont réparties en 4 classes de développement --

  classe I
>= 5 000 m
 
6 cavités
classe II
>= 3 000 m et < 5 000 m
 
6 cavités
classe III
>= 2 000 m et < 3 000 m
 
5 cavités
classe IV
>= 1 000 m et < 2 000 m
 
14 cavités
 


Cavités des Alpes-Maritimes (France) dont le développement est supérieur ou égal à 5 000 mètres[modifier | modifier le code]

6 cavités sont recensées dans cette « classe I » au 31-12-2018.

Tableau : Liste des plus longues cavités souterraines des Alpes-Maritimes (France), de développement supérieur ou égal à 5 000 m
La valeur « NC » (non connu) pour la dénivelée signifie que cette donnée n'est pas disponible.
Les plus récentes mises à jour sont sur fond jaune.
Réf. Cavité
(autres noms)
Commune Massif ou zone Coordonnées
(WGS 84)
Développe.
(mètres)
Dénivel.
(mètres)
Sources ou références Mise à jour
1 Aven des Baoudillouns[N 1] Cipières Plateau de Calern 43° 45′ 28″ N, 6° 55′ 49″ E +011 416, m +0475, m Fiche CDS 06[1] 2017-11
2 Aven Calernaüm Cipières Calern 43° 45′ 14″ N, 6° 56′ 13″ E +009 384, m +0481, m Fiche CDS 06[2] 2017-11
3 Grotte de Pâques Saint-Cézaire-sur-Siagne Plateau de Saint-Cézaire 43° 40′ 12″ N, 6° 45′ 45″ E +007 676, m +0141, m Fiche CDS 06[3] 2017-11
4 Aven de l'Air Chaud Saint-Vallier-de-Thiey 43° 40′ 14″ N, 6° 50′ 49″ E +006 758, m +0287, m Fiche CDS 06[4] 2017-11
5 Aven Fourchu Gourdon Plateau de Caussols 43° 44′ 02″ N, 6° 57′ 12″ E +005 650, m +0172, m Spelunca n°83[5] 2017-11
6 Aven Saint-Joseph Saint-Vallier-de-Thiey 43° 40′ 46″ N, 6° 50′ 46″ E +005 124, m +0240, m Fiche CDS 06[6] 2017-11

Cavités des Alpes-Maritimes (France) dont le développement est compris entre 3 000 mètres et 5 000 mètres[modifier | modifier le code]

6 cavités sont recensées dans cette « classe II » au 31-12-2018.

Tableau : Liste des plus longues cavités souterraines des Alpes-Maritimes (France), de développement supérieur ou égal à 3 000 m et inférieur ou égal à 5 000 m
La valeur « NC » (non connu) pour la dénivelée signifie que cette donnée n'est pas disponible.
Les plus récentes mises à jour sont sur fond jaune.
Réf. Cavité
(autres noms)
Commune Massif ou zone Coordonnées
(WGS 84)
Développe.
(mètres)
Dénivel.
(mètres)
Sources ou références Mise à jour
7 Aven des Ténèbres Andon Audibergue 43° 45′ 18″ N, 6° 48′ 08″ E +004 700, m +0446, m Fiche CDS 06[7] 2017-11
8 Système Revest - Caranques Gourdon 43° 44′ 44″ N, 6° 59′ 20″ E +003 998, m +0246, m Fiche CDS 06[8] 2017-11
9 Aven Cappuccino Gourdon Plateau de Cavillore 43° 44′ 21″ N, 6° 57′ 39″ E +003 720, m +0400, m Spéléométrie de la France[9] 2017-11
10 Grotte de la Mescla Malaussène 43° 54′ 47″ N, 7° 10′ 45″ E +003 269, m +0200, m Plongeesout[10] 2017-11
11 Aven de l'Ail La Brigue Marguareis 44° 10′ 22″ N, 7° 40′ 40″ E +003 229, m +0563, m Eric Madelaine[11] 2017-11
12 Baume Robert Le Rouret 43° 40′ 43″ N, 7° 00′ 04″ E +003 063, m +0065, m Spelunca n°76[12] 2017-01

Cavités des Alpes-Maritimes (France) dont le développement est compris entre 2 000 mètres et 3 000 mètres[modifier | modifier le code]

5 cavités sont recensées au 31-12-2018.

Tableau : Liste des plus longues cavités souterraines des Alpes-Maritimes (France), de développement supérieur ou égal à 2 000 m et inférieur ou égal à 3 000 m
La valeur « NC » (non connu) pour la dénivelée signifie que cette donnée n'est pas disponible.
Les plus récentes mises à jour sont sur fond jaune.
Réf. Cavité
(autres noms)
Commune Massif ou zone Coordonnées
(WGS 84)
Développe.
(mètres)
Dénivel.
(mètres)
Sources ou références Mise à jour
13 Gouffre Salamandraum Gourdon Plateau de Caussols +002 750, m +0379, m Spelunca n°130[13] & Mag 48[14] 2017-06
14 Gouffre de Sanson La Brigue 44° 02′ 19″ N, 7° 40′ 08″ E +002 690, m +0501, m Spéléométrie de la France[9] 2017-11
15 Aven Beaulieu Caille Audibergue 43° 45′ 14″ N, 6° 45′ 34″ E +002 630, m +0452, m Spéléométrie de la France[9] 2017-11
16 Aven Joël La Brigue Marguareis 44° 09′ 42″ N, 7° 40′ 21″ E +002 600, m +0440, m Spéléométrie de la France[9] 2017-11
17 Aven Abel Saint-Vallier-de-Thiey 43° 40′ 48″ N, 6° 48′ 41″ E +002 399, m +0332, m Fiche CDS 06[15] 2017-11

Cavités des Alpes-Maritimes (France) dont le développement est compris entre 1 000 mètres et 2 000 mètres[modifier | modifier le code]

14 cavités sont recensées dans cette « classe IV » au 31-12-2018.

Tableau : Liste des plus longues cavités souterraines des Alpes-Maritimes (France), de développement supérieur ou égal à 1 000 m et inférieur ou égal à 2 000 m
La valeur « NC » (non connu) pour la dénivelée signifie que cette donnée n'est pas disponible.
Les plus récentes mises à jour sont sur fond jaune.
Réf. Cavité
(autres noms)
Commune Massif ou zone Coordonnées
(WGS 84)
Développe.
(mètres)
Dénivel.
(mètres)
Sources ou références Mise à jour
18 Système Reich - Audides Saint-Vallier-de-Thiey 43° 40′ 07″ N, 6° 53′ 44″ E +001 968, m +0186, m Spelunca n°71[16] 2017-11
19 Embut de la Pinée Andon Calern 43° 46′ 28″ N, 6° 51′ 26″ E +001 753, m +0208, m Fiche CDS 06[17] & Spelunca 139[18] 2017-11
20 Aven de la Glacière Caille Audibergue 43° 45′ 21″ N, 6° 45′ 43″ E +001 559, m +0236, m Fiche Failleclub[19] 2017-11
21 Trou des Parisiens La Brigue Marguareis 44° 10′ 20″ N, 7° 40′ 20″ E +001 500, m +0413, m Spéléométrie de la France[9] 2017-11
22 Aven Penthotal La Brigue Marguareis 44° 10′ 04″ N, 7° 39′ 47″ E +001 500, m +0500, m Spéléométrie de la France[9] 2017-11
23 Aven du Bois de la Malle Le Bar-sur-Loup Plateau de la Malle 43° 42′ 10″ N, 6° 55′ 03″ E +001 500, m +0275, m Spéléométrie de la France[9] 2017-11
24 Aven des Primevères - aven Ollivier Caille Audibergue 43° 45′ 27″ N, 6° 45′ 42″ E +001 405, m +0317, m Fiche CDS 06[20] 2017-11
25 Aven du Plan de Scovola La Brigue Marguareis 44° 09′ 29″ N, 7° 39′ 50″ E +001 400, m +0355, m Spéléométrie de la France[9] 2017-11
26 Grotte du Noce La Brigue 44° 03′ 00″ N, 7° 39′ 53″ E +001 300, m +0143, m Spéléométrie de la France[9] 2017-11
27 Baume Obscure n° 2 Saint-Vallier-de-Thiey Plateau de Saint-Vallier 43° 41′ 38″ N, 6° 48′ 45″ E +001 150, m +0052, m Spéléométrie de la France[9] 2017-11
28 Aven du Clos Douort Saint-Vallier-de-Thiey Plateau de Saint-Vallier +001 010, m NC m Spéléométrie de la France[9] 2017-11
29 Aven du Lotissement Saint-Vallier-de-Thiey Plateau de Saint-Vallier +001 000, m NC m Spéléométrie de la France[9] 2017-11
30 Aven Cresp Caussols Plateau de Caussols 43° 44′ 26″ N, 6° 56′ 33″ E +001 000, m +0080, m Fiche CDS 06[21] 2017-11
31 Grotte du Scout Grasse 43° 39′ 50″ N, 6° 54′ 34″ E +001 000, m +0023, m Spéléométrie de la France[9] 2017-11

Notes et références[modifier | modifier le code]

Geographylogo.svg

Les coordonnées de Liste des cavités naturelles les plus longues des Alpes-Maritimes :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le système compte trois entrées : l'aven des Baudillouns (41-B), l'aven des Moustiques (41-A1) et le "neva de Nrehlac" (41-Q4).

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Système Baoudillouns - Moustiques », sur comité départemental de spéléologie des Alpes-Maritimes.
  2. « Aven Calernaüm », sur comité départemental de spéléologie des Alpes-Maritimes.
  3. « la grotte de Pâques et de la Foux » (consulté le 9 mai 2018).
  4. « Aven de l'Air Chaud » (consulté le 9 mai 2018).
  5. Pierre Millo, Yvan Robin et Francis Schira, « Un prolongement aval dans l'aven Fourchu », Spelunca, no 94,‎ , p. 39-49 (lire en ligne).
  6. « Aven Saint Joseph » (consulté le 9 mai 2018).
  7. « Aven des Tenebres » (consulté le 9 mai 2018).
  8. « Systeme Revest - Caranques » (consulté le 9 mai 2018).
  9. a b c d e f g h i j k l et m Bigot Jean-Yves, « Spéléométrie de la France. Cavités classées par département, par dénivellation et développement (Situation au 31 décembre 2000). », Spelunca Mémoires n° 27,‎ 2004, 160 pages, p. 18-19 (ISSN 0249-0544, lire en ligne)
  10. « La grotte de la Mescla », sur plongeesout.com (consulté le 9 mai 2018).
  11. « Aven de l'Ail, massif du Marguareis », sur sop.inria.fr.
  12. Christian Verduci, « La Baume Robert », Spelunca, no 76,‎ , p. 15-36 (lire en ligne).
  13. Anaïs Carlin et René Carlin, « Le Salamandraum », Spelunca, no 130,‎ , p. 5-6 (lire en ligne).
  14. René Carlin, « 2007-2017 dix ans d'exploration dans le gouffre Salamandraum », ASBT Magazine, no 48,‎ 2ème semestre 2017, p. 15 (lire en ligne).
  15. « Aven Abel ou de la Leque » (consulté le 9 mai 2018).
  16. Alain Franco, « L'aven Reich à Saint-Vallier-de-Thiey », Spelunca, no 71,‎ , p. 46-48 (lire en ligne).
  17. « Embut de la Pinée », sur comité départemental de spéléologie des Alpes-Maritimes.
  18. Gilbert Fernandes, « Études et mesures scientifiques dans l’embut de la Pinée », Spelunca, no 119,‎ , p. 17-26 (ISSN 0249-0544, lire en ligne).
  19. « Aven de la Glacière », sur failleclub.fr.
  20. « Aven des Primevères-aven Ollivier » (consulté le 9 mai 2018).
  21. « Aven Cresp » (consulté le 9 mai 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Jean-Yves Bigot, « Spéléométrie de la France. Cavités classées par département, par dénivellation et développement (Situation au 31 décembre 2000). », Spelunca Mémoires, La Ravoire, no 27,‎ 2004, 160 pages, p. 18-19 (ISBN 2-7417-0291-8, OCLC 123511827, lire en ligne, consulté le 18 août 2018). Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Paul Courbon et René Parein, Atlas souterrain de la Provence et des Alpes de Lumière. Cavités supérieures à 100 m de profondeur ou 1000 m de développement des départements suivants : Alpes-de-Haute-Provence, Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Var, Vaucluse (3e édition), La Ravoire, GAP, , 253 p., A4 (ISBN 2-7417-0007-9).
  • « Liste des grandes cavités des Alpes-Maritimes ».Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Pierre Baïssas, « Hydrogéologie karstique des Alpes-Maritimes », Karstologia : revue de karstologie et de spéléologie physique de la Fédération française de spéléologie et de l'Association française de karstologie, vol. 3,‎ , p. 70-75 (lire en ligne, consulté le 10 mai 2018).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Autres liens[modifier | modifier le code]