Liste des cavités naturelles les plus longues de la Lozère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Département de la Lozère.

La liste des cavités naturelles les plus longues du département de la Lozère recense sous la forme d'un tableau, les cavités souterraines naturelles connues, dont le développement est supérieur à mille mètres.

La communauté spéléologique considère qu'une cavité souterraine naturelle n'existe vraiment qu'à partir du moment où elle est « inventée » c'est-à-dire découverte (ou redécouverte), inventoriée, topographiée et publiée. Bien sûr, la réalité physique d'une cavité naturelle est la plupart du temps bien antérieure à sa découverte par l'homme ; cependant tant qu'elle n'est pas explorée, mesurée et révélée, la cavité naturelle n'appartient pas au domaine de la connaissance partagée.

La liste spéléométrique des plus longues cavités naturelles de la Lozère (> 1 000 m) est actualisée fin 2018.

La plus longue cavité répertoriée dans le département de la Lozère est la grotte de Malaval aux Bondons (cf. ligne 1 du tableau ci-dessous).

Lozère (France)[modifier | modifier le code]

Cavités de développement supérieur à 1 000 m[modifier | modifier le code]

22 cavités sont recensées au 31-12-2018.

Tableau : Liste des plus longues cavités souterraines de la Lozère (France), de développement supérieur à 1 000 m
La valeur « 0 » pour la dénivelée signifie que cette donnée n'est pas disponible.
Les plus récentes mises à jour sont sur fond jaune.
Réf. Cavités
(autres noms)
Communes Massifs ou zones géographiques Coordonnées
(WGS 84)
Développement (en mètres) Dénivelée (en mètres) Sources ou références Mises à jour
1 Grotte de Malaval[N 1] Les Bondons Cham des Bondons 44° 24′ 21″ N, 3° 36′ 20″ E +012 000, m +0237, m associationmalaval.fr[1] 2000-00
2 Grotte du Coutal Les Vignes Causse de Sauveterre 44° 16′ 38″ N, 3° 13′ 28″ E +007 600, m +0100, m CDS 12[2] 2000-00
3 Aven de la Cheminée Les Vignes Causse Méjean 44° 16′ 20″ N, 3° 16′ 34″ E +007 288, m +0401, m CDS 12[3] & Speleoc 100[4] 2017-00
4 Grotte du Pré de Mazel Mont Lozère et Goulet Le Bleymard 44° 31′ 56″ N, 3° 49′ 26″ E +005 915, m +0000, m Spéléométrie de la France[5] 2008-00
5 Grotte de la Clujade Saint-Chély-du-Tarn Causse de Sauveterre 44° 19′ 30″ N, 3° 20′ 45″ E +004 423, m +0127, m Spéléométrie de la France[5] 2007-06
6 Grotte de Roquaïzou Banassac-Canilhac Causse de Sauveterre 44° 24′ 13″ N, 3° 10′ 15″ E +003 407, m +0000, m Spéléoc n°23[6] 2000-00
7 Grotte du Château de la Caze Laval-du-Tarn Causse de Sauveterre 44° 20′ 07″ N, 3° 21′ 19″ E +002 730, m +0000, m Spéléométrie de la France[5] 2000-00
8 Grotte des Hérans Hures-la-Parade Causse Méjean 44° 12′ 06″ N, 3° 20′ 37″ E +002 725, m +0030, m Spéléométrie de la France[5] 2000-00
9 Grotte-évent de Tartabisac n° 1 Le Pompidou Can de l'Hospitalet 44° 12′ 21″ N, 3° 38′ 31″ E +002 700, m +0000, m Spéléométrie de la France[5] 2000-00
10 Grotte du Bramont Saint-Étienne-du-Valdonnez et Les Bondons Cham des Bondons 44° 25′ 10″ N, 3° 35′ 50″ E +002 460, m +0000, m lyceepeytavin[7] 2000-00
11 Grotte du Truc-de-Marion Saint-Étienne-du-Valdonnez Cham des Bondons 44° 28′ 01″ N, 3° 34′ 27″ E +002 450, m +0145, m Spéléométrie de la France[5] 2000-00
12 Aven de Hures Hures-la-Parade Causse Méjean 44° 14′ 59″ N, 3° 25′ 38″ E +002 200, m +0346, m Spéléométrie de la France[5],[8] 2000-00
13 Grotte de Dargilan Meyrueis Causse Noir 44° 11′ 48″ N, 3° 22′ 40″ E +002 108, m +0107, m Spéléométrie de la France[5] 2000-00
14 Grotte de la Duganelle Saint-Chély-du-Tarn - Gorges du Tarn Causses Causse Méjean 44° 20′ 02″ N, 3° 22′ 57″ E +002 023, m +0026, m Baumas 2017-00
15 Grotte du Pré de Neyrac Cubières Le Bleymard 44° 28′ 24″ N, 3° 45′ 27″ E +001 972, m +0034, m Spelunca n°126[9] 2007-00
16 Aven de Saint-Étienne Saint-Étienne-du-Valdonnez Cham des Bondons +001 600, m +0100, m Spéléométrie de la France[5] 2000-00
17 Exsurgence de la Caze Laval-du-Tarn - Gorges du Tarn Causses Causse de Sauveterre 44° 20′ 08″ N, 3° 21′ 30″ E +001 500, m +0050, m Grottocenter[10] 2000-00
18 Grotte de Castelbouc n° 1 Sainte-Énimie - Gorges du Tarn Causses Causse Méjean 44° 20′ 18″ N, 3° 28′ 05″ E +001 440, m +0051, m Spelunca n°94[11] 2000-00
19 Grotte du Ron de Gotti Montbrun Causse Méjean +001 285, m +0000, m Spéléométrie de la France[5] 2000-00
20 Aven des Cabanelles Hures-la-Parade Causse Méjean 44° 15′ 21″ N, 3° 24′ 04″ E +001 200, m +0330, m Grottocenter[12] 2000-00
21 Grotte de la Piboulède Sainte-Énimie - Gorges du Tarn Causses Causse de Sauveterre 44° 21′ 34″ N, 3° 26′ 35″ E +001 130, m +0049, m Spéléométrie de la France[5] 2000-00
22 Aven Cassan Saint-Georges-de-Lévéjac Causse de Sauveterre 44° 20′ 57″ N, 3° 12′ 10″ E +001 070, m +0185, m Spéléométrie de la France[5] 2000-00

Notes et références[modifier | modifier le code]

Geographylogo.svg

Les coordonnées de Liste des cavités naturelles les plus longues de la Lozère :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Cavité accessible par un puits artificiel.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « La rivière souterraine de Malaval et ses réseaux », sur associationmalaval.fr (consulté le 1er mars 2018).
  2. Fiche PDF Grotte du Coutal sur site du CDS 12 [1].
  3. Fiche PDF Aven de la Cheminée sur site du CDS 12 [2] .
  4. Eric Boyer, « Nouvelles découvertes dans l’aven de la Cheminée », Spéléoc, no 100,‎ , p. 8 (lire en ligne, consulté le 3 mars 2018).
  5. a b c d e f g h i j k et l Bigot Jean-Yves, « Spéléométrie de la France. Cavités classées par département, par dénivellation et développement. », Spelunca Mémoires n° 27,‎ , p. 160 (ISSN 0249-0544)
  6. A.A, « Description de deux cavités principales: Grotte de Roquaïzou et Aven du Villaret », spéléoc, no 23,‎ , p. 21-23 (ISSN 0241-4104, lire en ligne).
  7. « Captures et pertes du Bramont ».
  8. Fiche PDF Aven de Hures sur site du CDS 12 [3].
  9. Jean-Philippe Grancolas, « La grotte du Pré de Neyrac », Spelunca, no 126,‎ , p. 7-14 (lire en ligne).
  10. Exsurgence de la Caze[4].
  11. CDS Lozère, « Les pompages de l'exsurgence n°1 de Castelbouc », Spelunca, no 94,‎ , p. 17-25 (lire en ligne).
  12. Aven des Cabanelles[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Jean-Yves Bigot, « Spéléométrie de la France. Cavités classées par département, par dénivellation et développement. », Spelunca Mémoires, La Ravoire, no 27,‎ , p. 160 (ISBN 2-7417-0291-8, OCLC 123511827, lire en ligne, consulté le 18 août 2018). Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • André Daniel & Boyer Éric (1981) – Lozère. in Claude Chabert « Les grandes cavités françaises – Inventaire raisonné », FFS édit., p. 90-93.
  • A.A, Grands Causses, , 80 p. (ISSN 0241-4104, lire en ligne), chap. 13

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]