Liste des cavités naturelles les plus profondes du Lot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Département du Lot.

La liste des cavités naturelles les plus profondes du département du Lot recense sous la forme d'un tableau, les cavités souterraines naturelles connues, dont la dénivellation est supérieure ou égale à quatre vingt dix mètres.

La communauté spéléologique considère qu'une cavité souterraine naturelle n'existe vraiment qu'à partir du moment où elle est « inventée » c'est-à-dire découverte (ou redécouverte), inventoriée, topographiée et publiée. Bien sûr, la réalité physique d'une cavité naturelle est la plupart du temps bien antérieure à sa découverte par l'homme ; cependant tant qu'elle n'est pas explorée, mesurée et révélée, la cavité naturelle n'appartient pas au domaine de la connaissance partagée.

La liste spéléométrique des plus profondes cavités naturelles du Lot (≥ 90 m) est actualisée fin 2017.

La plus profonde cavité répertoriée dans le département du Lot est le système de Padirac drainé par la source de la Finou et la fontaine Saint-Georges (cf. ligne 1 du tableau ci-dessous).

Lot (France)[modifier | modifier le code]

Cavités de dénivellation supérieure ou égale à 90 m[modifier | modifier le code]

25 cavités sont recensées au 31-12-2017.

Tableau : Liste des plus profondes cavités souterraines du Lot (France), de dénivellation supérieure ou égale à 90 m
La valeur « 0 » pour la dénivelée signifie que cette donnée n'est pas disponible.
Les plus récentes mises à jour sont sur fond jaune.
Réf. Cavités
(autres noms)
Communes Massifs ou zones géographiques Dénivellation (en mètres) Développement (en mètres) Sources ou références Mises à jour
1 Réseau Padirac - Finou - fontaine Saint-Georges [N 1],[N 2]. Padirac et Montvalent +000315, m +41 000, m Spéléométrie de la France[1] & plongeesout.com[2] & Spéléo Spit Club St Maixentais[3]. 2010-06
2 Igue de Planagrèze Caniac-du-Causse La Braunhie +000274, m +1 592, m Spéléométrie de la France[1] & Spélunca n°109[4]. 2008-00
3 Igue de Viazac Caniac-du-Causse La Braunhie +000258, m +9 000, m Spéléométrie de la France[1] 2000-00
4 Igue de l'Aussure Caniac-du-Causse La Braunhie +000176, m +0000, m Spéléométrie de la France[1] & plongeesout.com[5]. 2007-10
5 Grotte de Saint-Cirq Saint-Cirq-Lapopie +000166, m +0000, m Spéléométrie de la France[1] 2000-00
6 Gouffre du Saut de la Pucelle Rocamadour +000160, m +2 816, m Spéléométrie de la France[1] 2000-00
7 Gouffre des Vitarelles Gramat +000143, m +14 200, m Spéléométrie de la France[1] 2000-00
8 Fontaine des Chartreux Cahors +000138, m +0355, m Spéléométrie de la France[1] & plongeesout.com[6]. 2000-00
9 Igue de Saint-Martin Le Bastit +000127, m +0000, m Spéléométrie de la France[1] 2000-00
10 Fontaine Saint-Georges[N 3]. Montvalent +000125, m +2 490, m Spéléométrie de la France[1] 2000-00
11 Igues de Goudou - Lacarrière Labastide-Murat et Montfaucon +000126, m +18 285, m Spéléométrie de la France[1] & plongeesout.com[7] & lecrad.free.fr [8]. 2000-12
12 Émergence de l'Iffernet Esclauzels +000125, m +1 110, m Spéléométrie de la France[1] 2000-00
13 Igue de Pech Long Montbrun +000119, m +1 000, m spéléo N°59[9]. 2007-00
14 Igue de Roche Percée Caniac-du-Causse La Braunhie +000113, m +0000, m Spéléométrie de la France[1] 2000-00
15 Igue de l'Anzélio Reilhac +000110, m +0000, m Spéléométrie de la France[1] 2000-00
16 Gouffre des Besaces Gramat +000110, m +0000, m Spéléométrie de la France[1] 2000-00
17 Gouffre de Réveillon Alvignac +000110, m +2 600, m Spéléométrie de la France[1] 2000-00
18 Igue des Adrets Le Bastit +000107, m +0000, m Spéléométrie de la France[1] 2000-00
19 Grotte des Bugadoux Reilhac +000105, m +0000, m Spéléométrie de la France[1] 2000-00
20 Gouffre de Lamouroux Saint-Jean-Lespinasse +0 00098, m +0000, m Spéléométrie de la France[1] 2000-00
21 Gouffre de Roque de Corn Montvalent +0 00095, m +2 000, m Spéléométrie de la France[1] 2000-00
22 Igue de Cantecor Alvignac +0 00094, m +0000, m Spéléométrie de la France[1] 2000-00
23 Igue de la Crousate Gramat La Braunhie +0 00092, m +0000, m Spéléométrie de la France[1] 2000-00
24 Igue de Picastelle Caniac-du-Causse La Braunhie +0 00090, m +0000, m Spéléométrie de la France[1] 2000-00
25 Igue des Combettes Carlucet +0 00090, m +0000, m Spéléométrie de la France[1] 2000-00

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le puits de Padirac, cavité touristique du causse de Gramat, est le principal accès au système qui comprend plusieurs branches distinctes.
  2. Padirac(alt 344m), Saint-Georges(alt 104m), point bas du siphon2(-75) (topo 2014)
  3. Reliée au gouffre de Padirac en 2003

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t, u, v, w et x Bigot Jean-Yves, « Spéléométrie de la France. Cavités classées par département, par dénivellation et développement. », Spelunca Mémoires n° 27,‎ , p. 160 (ISSN 0249-0544)
  2. « Saint Georges Montvalent », sur plongeesout.com (consulté le 18 février 2018).
  3. « Plongée souterraine St Georges / Padirac – Août 2014 », sur Spéléo Spit Club St Maixentais (consulté le 19 février 2018).
  4. Frank Vasseur, « échos des profondeurs France Lot-Igue de Planagrèze », , p. 8.
  5. « Igue de l'Aussure », sur plongeesout.com (consulté le 18 février 2018).
  6. « Fontaine des Chartreux ».
  7. « Igue de Goudou », sur plongeesout.com (consulté le 18 février 2018).
  8. « Topo de Lacarrière », sur lecrad.free.fr (consulté le 25 février 2018).
  9. Bernard Faure, « L'acharnement paye à l'igue de Pech Long », spéléo, no 59,‎ , p. 6-9.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Bigot Jean-Yves (2004) - Spéléométrie de la France. Cavités classées par département, par dénivellation et développement. Spelunca Mémoires, FFS édit., no 27, 160 pages Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Taisne Jean & Laureau Pierre (1981) – Lot. in Claude Chabert « Les grandes cavités françaises – Inventaire raisonné », FFS édit., p. 85-89.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]