Liste des cavités naturelles les plus longues de la Seine-Maritime

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Département de la Seine-Maritime.

La liste des cavités naturelles les plus longues du département de la Seine-Maritime recense sous la forme d'un tableau, les cavités souterraines naturelles connues, dont le développement est supérieur à cinquante mètres.

La communauté spéléologique considère qu'une cavité souterraine naturelle n'existe vraiment qu'à partir du moment où elle est « inventée » c'est-à-dire découverte (ou redécouverte), inventoriée, topographiée et publiée. Bien sûr, la réalité physique d'une cavité naturelle est la plupart du temps bien antérieure à sa découverte par l'homme ; cependant tant qu'elle n'est pas explorée, mesurée et révélée, la cavité naturelle n'appartient pas au domaine de la connaissance partagée.

La liste spéléométrique des plus longues cavités naturelles de la Seine-Maritime (> 50 m) est actualisée fin 2018.

La plus longue cavité répertoriée dans le département de la Seine-Maritime est la grotte des Petites-Dalles à Saint-Martin-aux-Buneaux (cf. ligne 1 du tableau ci-dessous).

Liste des cavités[modifier | modifier le code]

Cavités de développement supérieur ou égal à 50 mètres[modifier | modifier le code]

25 cavités sont recensées au 31-12-2018.

Tableau : Liste des plus longues cavités souterraines de la Seine-Maritime (France), de développement supérieur ou égal à 50 m
La valeur « 0 » pour la dénivelée signifie que cette donnée n'est pas disponible.
Les plus récentes mises à jour sont sur fond jaune.
Réf. Cavités
(autres noms)
Communes Massifs ou zones géographiques Coordonnées
(WGS 84)
Développement (en mètres) Dénivelée (en mètres) Sources ou références Mises à jour
1 Grotte des Petites-Dalles Saint-Martin-aux-Buneaux 49° 48′ 58″ N, 0° 31′ 54″ E +000780, +0010, Spelunca n°114[1] & les-petites-dalles.org[2] 2014-10
2 Grotte des Taupes[N 1] Villequier 49° 29′ 44″ N, 0° 39′ 47″ E +000478, +0000, Spéléométrie de la France[3] 2000-00
3 Grotte du Funiculaire Le Mesnil-sous-Jumièges +000360, +0000, Karstologia n°22[4] 2000-00
4 Rivière souterraine du Heurt Senneville-sur-Fécamp 49° 46′ 26″ N, 0° 23′ 43″ E +000320, +0013, Spéléométrie de la France[3] & Grottocenter[5] 2000-00
5 Puits du Diable Canteleu 49° 27′ 28″ N, 1° 02′ 14″ E +000316, +0015, Spéléométrie de la France[3] 2000-00
6 Grottes du Cap Fagnet Fécamp 49° 46′ 06″ N, 0° 22′ 10″ E +000204, +0005, Karstologia n°1[6] 2000-00
7 Réseau de la Roche Foulon Orival +000167, +0000, Spéléométrie de la France[3] 2000-00
8 Puits du Bois de la Vierge Yport 49° 43′ 47″ N, 0° 19′ 15″ E +000138, +0015, Spéléométrie de la France[3] 2000-00
9 Réseau Orange du L.E.P. Grand-Couronne +000134, +0000, Spéléométrie de la France[3] 2000-00
10 Grotte du Scorpion Canteleu 49° 24′ 31″ N, 1° 00′ 33″ E +000127, +0000, Spéléométrie de la France[3] 2000-00
11 Trou Malin du Catelier Orival +000113, +0000, Spéléométrie de la France[3] & orival76[7] 2000-00
12 Grotte de Barre-Y-Va Saint-Arnoult 49° 31′ 25″ N, 0° 42′ 27″ E +000110, +0021, Spéléométrie de la France[3] & lafrancedesclochers[8] 2000-00
13 Grotte de Dieppedale Canteleu 49° 24′ 31″ N, 1° 00′ 36″ E +0 00093, +0000, Spéléométrie de la France[3] 2000-00
14 Trou d'Enfer Orival 49° 18′ 33″ N, 0° 59′ 38″ E +0 00087, +0000, Spéléométrie de la France[3] 2000-00
15 Grotte aux Pigeons La Poterie-Cap-d'Antifer 49° 40′ 34″ N, 0° 09′ 41″ E +0 00084, +0000, Spéléométrie de la France[3] 2000-00
16 Grotte de Pourville Hautot-sur-Mer +0 00080, +0000, Spéléométrie de la France[3] 2000-00
17 Grotte n° 2 de la Vieille Dame Freneuse +0 00075, +0000, Spéléométrie de la France[3] 2000-00
18 Grotte aux Pigeons Canteleu 49° 24′ 31″ N, 1° 00′ 28″ E +0 00063, +0000, Spéléométrie de la France[3] 2000-00
19 Grotte de la Chaise de Gargantua Saint-Pierre-de-Varengeville +0 00062, +0000, Spéléométrie de la France[3] 2000-00
20 Karst de la Cavée Canteleu +0 00057, +0000, Spéléométrie de la France[3] 2000-00
21 Trou du Marin La Poterie-Cap-d'Antifer +0 00056, +0000, Spéléométrie de la France[3] 2000-00
22 Trou du Galet La Poterie-Cap-d'Antifer +0 00054, +0000, Spéléométrie de la France[3] 2000-00
23 Grotte des Six Frères Orival +0 00052, +0000, Spéléométrie de la France[3] 2000-00
24 Trou du Navire La Poterie-Cap-d'Antifer +0 00052, +0000, Spéléométrie de la France[3] 2000-00
25 Trou à l'Homme Étretat 49° 42′ 23″ N, 0° 11′ 45″ E +0 00052, +0000, Spéléométrie de la France[3] 2000-00

Notes et références[modifier | modifier le code]

Geographylogo.svg

Les coordonnées de Liste des cavités naturelles les plus longues de la Seine-Maritime :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ou grotte de Villequier.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Joël Rodet et Jean-Pierre Viard, « La Grotte des Petites Dales, un patrimoine normal? Non! Normand! », Spelunca, Paris, Fédération française de spéléologie, no 114,‎ , p. 28-34 (ISSN 0249-0544, lire en ligne [PDF], consulté le 7 juillet 2018).
  2. « La grotte des Petites-Dalles », sur les-petites-dalles.org.
  3. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u et v Bigot Jean-Yves, « Spéléométrie de la France. Cavités classées par département, par dénivellation et développement. », Spelunca Mémoires n° 27,‎ , p. 160 (ISSN 0249-0544)
  4. Gérard Coquerl, Dominique Lefebvre, Joêl Rodet et Jean-Claude Staigre, « La grotte du Funiculaire (Le Mesnil sous Jumièges, Seine-Maritime) Spéléogenèse et étude d'un remplissage ferro-manganique », revue Karstologia, vol. 22,‎ , p. 35-42 (ISSN 0751-7688, lire en ligne, consulté le 7 juillet 2018).
  5. « Rivière souterraine du Heurt », sur grottocenter.org.
  6. Joêl Rodet, « Karst et littoral du Bec de Caux », Karstologia, vol. 1,‎ , p. 23-32 (ISSN 0751-7688, lire en ligne, consulté le 7 juillet 2018).
  7. « La spéléologie à Orival », sur orival76.free.
  8. « Le site des clochers de la France », sur lafrancedesclochers.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Jean-Yves Bigot, « Spéléométrie de la France. Cavités classées par département, par dénivellation et développement. », Spelunca Mémoires, La Ravoire, no 27,‎ , p. 63 (ISBN 2-7417-0291-8, OCLC 123511827, lire en ligne, consulté le 18 août 2018). Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Philippe Audra-Responsable d'édition et Joël Rodet, Association française de karstologie, « Grottes et karsts de France - Les karsts des calcaires mésozoïques du bassin de Paris », Karstologia Mémoires, Paris, Association française de karstologie, no 19,‎ , p. 148-153 (ISBN 978-2-95-042225-5, lire en ligne).
  • Joël Rodet, Stéphane Chédeville, Laurent Magne, Jean-Claude Staigre et Jean-Pierre Viard, « La grotte des Petites Dales, une aventure exceptionnelle (Saint-Martin-aux-Buneaux, Seine-Maritime, France) », Spéléo-Tract, Centre Normand d'Etude du Karst et des Cavités du Sous-sol, no 10,‎ (ISSN 0290-1412, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]