Liste des cavités naturelles les plus longues d'Eure-et-Loir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Article général Pour un article plus général, voir géographie d'Eure-et-Loir.
Département d'Eure-et-Loir.

La liste des cavités naturelles les plus longues d'Eure-et-Loir recense sous la forme d'un tableau, les cavités souterraines naturelles connues, dont le développement est supérieur ou égal à cent mètres.

La communauté spéléologique considère qu'une cavité souterraine naturelle n'existe vraiment qu'à partir du moment où elle est « inventée » c'est-à-dire découverte (ou redécouverte), inventoriée, topographiée et publiée. Bien sûr, la réalité physique d'une cavité naturelle est la plupart du temps bien antérieure à sa découverte par l'homme ; cependant tant qu'elle n'est pas explorée, mesurée et révélée, la cavité naturelle n'appartient pas au domaine de la connaissance partagée.

La liste spéléométrique des plus longues (≥ 100 mètres) cavités naturelles du département d'Eure-et-Loir est actualisée mi 2018.

La plus longue cavité répertoriée dans le département d'Eure-et-Loir est la grotte de Bois de Feugères à Bouville (cf. ligne 1 du tableau ci-dessous).

Cavités d'Eure-et-Loir dont le développement est supérieur ou égal à 100 mètres[modifier | modifier le code]

Six cavités naturelles souterraines de développement supérieur ou égal à cent mètres sont recensées début 2019 dans le département français d'Eure-et-Loir, en région Centre-Val de Loire.

Tableau : Liste des plus longues cavités souterraines d'Eure-et-Loir (France), de développement supérieur ou égal à 100 mètres
L'éventuelle mention « NC » (non connu) signifie que la donnée concernée n'est pas disponible dans les sources utilisées.
Les plus récentes mises à jour sont sur fond jaune.
Réf. Cavité
(Autres noms)
Commune Zone
géographique
Coordonnées
(WGS 84)
Dévelop.
(mètres)
Dénivelée
(mètres)
Sources ou références Mise à jour
1 Grotte de Bois de Feugères Bouville 48° 15′ 38″ N, 1° 24′ 47″ E [GC 1] +0943, m +0021, m
[N 1]
Spéléométrie de la France[1] & Groupe de recherches spéléologiques d'Eure-et-Loir[grs 1] 2000-??
2 Grottes du Foulon Châteaudun 48° 04′ 21″ N, 1° 19′ 46″ E [GC 2] +0500, m NC Spéléométrie de la France[1] 2019-02
3 Grotte du Journet Châteaudun 48° 04′ 50″ N, 1° 17′ 48″ E [GC 3] +0200, m +0046, m
[N 1]
Spéléométrie de la France[1] & Groupe de recherches spéléologiques d'Eure-et-Loir[grs 2] 2000-??
4 Grotte des Béquilles Marboué 48° 06′ 12″ N, 1° 18′ 59″ E [GC 4] +0155, m +0006, m Spéléométrie de la France[1] & Groupe de recherches spéléologiques d'Eure-et-Loir[grs 3] 2000-??
5 Grotte de la Petite Audrière Cloyes-sur-le-Loir 48° 00′ 04″ N, 1° 12′ 42″ E [GC 5] +0116, m +0030, m
[N 1]
Spéléométrie de la France[1] & Cavernes en Saintonge[2] & Groupe de recherches spéléologiques d'Eure-et-Loir[grs 4] 2000-??
6 Grotte de Saint-Jean
(Grotte Dominique)
Saint-Denis-les-Ponts NC +0100, m +0000, m Spéléométrie de la France[1] & Groupe de recherches spéléologiques d'Eure-et-Loir[grs 5] 2000-??

Les cavités naturelles ou plus rarement anthropiques listées dans ce tableau, font globalement partie du patrimoine collectif souterrain (patrimoine naturel, géologique, voire culturel).

Cependant, considérées individuellement, ces cavités sont des objets que la plupart des lois nationales (en particulier la loi française) assimilent à des biens immobiliers qui sont sous la responsabilité de propriétaires, occupants, gardiens ou gestionnaires des terrains où se trouvent ces cavités.

Les simples visiteurs, comme les spéléologues avertis, doivent donc en général solliciter les autorisations nécessaires pour accéder à ces espaces souterrains. Les éventuelles notes incluses dans le tableau illustrent et/ou précisent ce principe. Certaines cavités sont totalement interdites d'accès pour divers motifs (sécurité, protection de lieux ou objets sensibles,..).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Geographylogo.svg

Les coordonnées de Liste des cavités naturelles les plus longues d'Eure-et-Loir :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Cette cavité fait également partie des plus profondes du département d'Eure-et-Loir.

Références[modifier | modifier le code]

GRS 28
  1. « Grotte de Bois de Feugères », sur grs 38.
  2. « Grotte du Journet », sur grs 38.
  3. « Grotte des Béquilles », sur grs 38.
  4. « Délires Beaucerons », bulletin du Groupe de recherches spéléologiques d'Eure-et-Loir (GRS 28), no 1,‎ , p. 49-51 (ISBN 2-904533-00-1).
  5. « Grotte de Saint-Jean », sur grs 38.
Grottocenter
  1. Wikicaves, « Fiche cavité n°38147 : "Bois de Feugères (Grotte de)" », sur grottocenter.org le site Grottocenter, (consulté le 5 septembre 2018)
  2. Wikicaves, « Fiche cavité n°38146 : "Foulon (Grottes du)" », sur grottocenter.org le site Grottocenter, (consulté le 23 février 2019)
  3. Wikicaves, « Fiche cavité n°38148 : "Journet (Grotte du)" », sur grottocenter.org le site Grottocenter, (consulté le 5 septembre 2018)
  4. Wikicaves, « Fiche cavité n°38149 : "Béquilles (Grotte des)" », sur grottocenter.org le site Grottocenter, (consulté le 5 septembre 2018)
  5. Wikicaves, « Fiche cavité n°64988 : "Petite Audrière (Grotte de la)" », sur grottocenter.org le site Grottocenter, (consulté le 5 septembre 2018)
Autres sources
  1. a b c d e et f Bigot Jean-Yves, « Spéléométrie de la France. Cavités classées par département, par dénivellation et développement. », Spelunca Mémoires n° 27,‎ , p. 45 (ISSN 0249-0544, lire en ligne, consulté le 23 février 2019).
  2. « Cavernes en Saintonge-Etages fossiles de la "Nappe" », sur site "cavernes-saintonge.info" de Thierry Le Roux.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Bigot Jean-Yves, « Spéléométrie de la France. Cavités classées par département, par dénivellation et développement. », Spelunca Mémoires n° 27,‎ , p. 45 (ISSN 0249-0544, lire en ligne, consulté le 23 février 2019). Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Philippe Audra-Responsable d'édition et Joël Rodet, Association française de karstologie, « Grottes et karts de France - Les karsts des calcaires mésozoïques du bassin de Paris », Karstologia Mémoires, Paris, Association française de karstologie, no 19,‎ , p. 148-153 (ISBN 978-2-95-042225-5, lire en ligne).
  • Philippe Audra-Responsable d'édition, Michel Lepiller et Nevila Jozja, Association française de karstologie, « Grottes et karts de France - le Val d’Orléans, un aquifère Karstique alimenté par la Loire », Karstologia Mémoires, Paris, Association française de karstologie, no 19,‎ , p. 170-171 (ISBN 978-2-95-042225-5, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]