Liste des cavités naturelles les plus longues de Saône-et-Loire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Département de Saône-et-Loire.

La liste des cavités naturelles les plus longues de Saône-et-Loire recense sous la forme de tableaux, les cavités souterraines naturelles connues dans ce département de la région Bourgogne-Franche-Comté, dont le développement est supérieur ou égal à cinquante mètres.

La communauté spéléologique considère qu'une cavité souterraine naturelle n'existe vraiment qu'à partir du moment où elle est « inventée » c'est-à-dire découverte (ou redécouverte), inventoriée, topographiée et publiée. Bien sûr, la réalité physique d'une cavité naturelle est la plupart du temps bien antérieure à sa découverte par l'homme ; cependant tant qu'elle n'est pas explorée, mesurée et révélée, la cavité naturelle n'appartient pas au domaine de la connaissance partagée.

Cette liste spéléométrique des plus longues cavités naturelles de Saône-et-Loire (≥ 50 m) est actualisée fin 2018.

La plus longue cavité répertoriée dans le département de Saône-et-Loire est la grotte de Mazenay (cf. ligne 1 du premier tableau ci-dessous).

Liste de cavités de Saône-et-Loire (France)[modifier | modifier le code]

Cavités de développement supérieur ou égal à 50 mètres[modifier | modifier le code]

41 cavités sont recensées au 31-12-2018.

Tableau : Liste des plus longues cavités souterraines de Saône-et-Loire (France), de développement supérieur à 50 m
La valeur « 0 » pour la dénivelée signifie que cette donnée n'est pas disponible.
Les plus récentes mises à jour sont sur fond jaune.
Réf. Cavités
(autres noms)
Communes Massifs ou zones géographiques Coordonnées
(WGS 84)
Développement (en mètres) Dénivelée (en mètres) Sources ou références Mises à jour
1 Grotte de Mazenay Saint-Sernin-du-Plain, Créot & Change Couchois 46° 54′ 16″ N, 4° 35′ 45″ E +008 615, m +0075, m Clan des tritons[1] & Jean-Philippe Grancolas[2] & LSB Info n°40[3] 2011-12
2 Source de la Goutteuse Saint-Boil Côte chalonnaise 46° 38′ 47″ N, 4° 41′ 30″ E +001 520, m +0015, m bourgogne-nature.fr[4] & Spelunca n°94[5] 2017-01
3 Source de la Balme de Rizerolles Azé Mâconnais 46° 26′ 22″ N, 4° 45′ 36″ E +001 256, m +0017, m Spelunca n°123[6] 2012-03
4 Grotte de Tranquiou n° 1 Cruzille Mâconnais 46° 30′ 33″ N, 4° 47′ 15″ E +001 131, m +0034, m Spéléométrie de la France[7] 2015-06
5 Grottes de Blanot Blanot Mâconnais 46° 29′ 07″ N, 4° 44′ 43″ E +000700, m +0057, m Spéléométrie de la France[7] 2011-04
6 Puits de la Gare de Saint-Julien Changy Charolais 46° 23′ 22″ N, 4° 14′ 58″ E +000673, m +0013, m Spéléométrie de la France[7] 2012-03
7 Source de Chadzeau Oudry Charolais 46° 35′ 12″ N, 4° 11′ 35″ E +000630, m +0006, m CDS 71 2015-06
8 Rivière souterraine de Créot[N 1] Créot Couchois 46° 54′ 28″ N, 4° 36′ 52″ E +000470, m +0005, m Spéléométrie de la France[7] 2015-06
9 Grotte de la balme de Rochebin Azé Mâconnais 46° 26′ 22″ N, 4° 45′ 34″ E +000436, m +0022, m Lionel Barriquand[8] 2015-06
10 Gueule du Loup Bissy-la-Mâconnaise Mâconnais 46° 28′ 57″ N, 4° 47′ 09″ E +000403, m +0013, m Spéléométrie de la France[7] 2003-05
11 Fontaine de Cortevaix Cortevaix Clunisois 46° 32′ 17″ N, 4° 38′ 16″ E +000320, m +0011, m Spéléométrie de la France[7] 2012-03
12 Grotte du Rabot Chassey-le-Camp Côte chalonnaise 46° 53′ 38″ N, 4° 42′ 40″ E +000305, m +0018, m Spéléométrie de la France[7] 2010-01
13 Puits des Miracles Curtil-sous-Burnand Côte chalonnaise 46° 34′ 55″ N, 4° 37′ 13″ E +000240, m +0002, m Spéléométrie de la France[7] 2010-01
14 Grotte du Tranquiou n° 2 Cruzille Mâconnais 46° 30′ 37″ N, 4° 47′ 12″ E +000235, m +0016, m Spéléométrie de la France[7] 2012-03
15 Grotte des Furtins Berzé-la-Ville Mâconnais 46° 22′ 03″ N, 4° 41′ 43″ E +000200, m +0017, m Spéléométrie de la France[7] 2015-06
16 Grotte d'En Charmille Ozenay Mâconnais 46° 31′ 22″ N, 4° 51′ 23″ E +000200, m +0040, m CDS 71 2012-03
17 Gouffre d’Uriane Péronne Mâconnais 46° 25′ 59″ N, 4° 49′ 11″ E +000183, m +0050, m CDS 71 2018-01
18 Source de l’Useroble Oyé Charolais 46° 19′ 33″ N, 4° 11′ 13″ E +000150, m +0004, m Spéléométrie de la France[7] 2011-04
19 Grotte du Tunnel de Saint-Gengoux Saint-Gengoux-de-Scissé Mâconnais 46° 27′ 39″ N, 4° 45′ 55″ E +000150, m +0019, m Lionel Barriquand[9] & CDS 71 2015-06
20 Grotte du Verdeau Mancey Mâconnais 46° 34′ 02″ N, 4° 49′ 32″ E +000141, m +0009, m Spéléométrie de la France[7] 2015-06
21 Grotte de Tilly Saint-Aubin-en-Charollais Charolais 46° 29′ 24″ N, 4° 11′ 56″ E +000134, m +0005, m Spéléométrie de la France[7] 2015-06
22 Grotte de la Croix Blanche n° 4 Milly-Lamartine Mâconnais 46° 21′ 27″ N, 4° 41′ 48″ E +000125, m +0006, m Spéléométrie de la France[7] 2012-03
23 Source de la Doue Vers Mâconnais 46° 35′ 01″ N, 4° 50′ 47″ E +000110, m +0014, m Spéléométrie de la France[7] 2015-06
24 Beurne aux Griffures Martailly-lès-Brancion Mâconnais 46° 33′ 00″ N, 4° 47′ 54″ E +000108, m +0006, m Spéléométrie de la France[7] 2015-06
25 Grotte de la Croix Blanche n° 2 Milly-Lamartine Mâconnais 46° 21′ 28″ N, 4° 41′ 47″ E +000106, m +0018, m Spéléométrie de la France[7] 2015-06
26 Grotte des Chiens Pierreclos 46° 20′ 46″ N, 4° 40′ 58″ E +0 00094, m +0000, m Spéléométrie de la France[7] 2000-00
27 Source du Bonnetin Mâcon Mâconnais 46° 21′ 31″ N, 4° 49′ 37″ E +0 00090, m +0000, m Spéléométrie de la France[7] 2000-00
28 Grotte de la Montagne de Cras Milly-Lamartine Mâconnais 46° 20′ 51″ N, 4° 41′ 07″ E +0 00090, m +0000, m Spéléométrie de la France[7] 2000-00
29 Grotte des Neveux Oyé Charolais 46° 20′ 08″ N, 4° 11′ 00″ E +0 00088, m +0000, m Spéléométrie de la France[7] 2000-00
30 Grotte de Culles-les-Roches Culles-les-Roches 46° 39′ 15″ N, 4° 39′ 19″ E +0 00085, m +0000, m Spéléométrie de la France[7] 2000-00
31 Grotte du Bois de la Roche n° 2 Prissé 46° 19′ 44″ N, 4° 43′ 30″ E +0 00070, m +0000, m Spéléométrie de la France[7] 2000-00
32 Grotte du Mont Rome-Château n° 1 Saint-Sernin-du-Plain Couchois 46° 54′ 05″ N, 4° 36′ 37″ E +0 00068, m +0000, m Spéléométrie de la France[7] 2000-00
33 Four du Mont du Tartre Bissy-sur-Fley +0 00066, m +0000, m Spéléométrie de la France[7] 2000-00
34 Grotte des Tasnières Vergisson 46° 18′ 32″ N, 4° 43′ 36″ E +0 00065, m +0000, m Spéléométrie de la France[7] 2000-00
35 Source de Corcelle Charolles Charolais 46° 27′ 07″ N, 4° 17′ 08″ E +0 00060, m +0000, m Spéléométrie de la France[7] 2000-00
36 Gouffre de la Beutte Chaude Vergisson 46° 18′ 50″ N, 4° 42′ 54″ E +0 00060, m +0000, m Spéléométrie de la France[7] 2000-00
37 Source de Chaponnière Sennecey-le-Grand 46° 37′ 02″ N, 4° 52′ 07″ E +0 00060, m +0000, m Spéléométrie de la France[7] 2000-00
38 Fissure de Roche-Coche Berzé-la-Ville Mâconnais 46° 21′ 51″ N, 4° 42′ 18″ E +0 00052, m +0000, m Spéléométrie de la France[7] 2000-00
39 Grotte de la Roche d'Aujoux Étrigny 46° 34′ 47″ N, 4° 49′ 03″ E +0 00051, m +0000, m Spéléométrie de la France[7] 2000-00
40 Perte de la Nicaise Champlecy 46° 28′ 03″ N, 4° 13′ 22″ E +0 00050, m +0000, m Spéléométrie de la France[7] 2000-00
41 Grotte de la Cave Azé Mâconnais 46° 26′ 21″ N, 4° 45′ 44″ E +0 00050, m +0000, m Spéléométrie de la France[7] 2000-00

Notes et références[modifier | modifier le code]

Geographylogo.svg

Les coordonnées de Liste des cavités naturelles les plus longues de Saône-et-Loire :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Grotte murée ?

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Grotte de Mazenay », sur clan.des.tritons.free.
  2. Jean-Philippe Grancolas et Didier Accary, « Aperçu de la spéléologie en Saône-et-Loire », Spéléo dossiers, no 33,‎ , p. 63-65 (lire en ligne).
  3. « Grotte de Mazenay », , p. 11-13.
  4. Robert Lavoignat, « La spéléologie en Bourgogne », sur bourgogne-nature.fr.
  5. Ludovic Guillot et Guy Simonnot, « échos des profondeurs-France-Saône-et-Loire », Spelunca, no 94,‎ , p. 6-8 (ISSN 0991-0735, lire en ligne, consulté le 13 juin 2018).
  6. Johan Barriquand, Lionel Barriquand, Ludovic Guillot et Chantal Nykiel, « Le site des grottes d'Azé 60 ans de recherches dans le karst du massif de Rochebin (Saône-et-Loire) », Spelunca, no 123,‎ , p. 7-16 (ISSN 0991-0735, lire en ligne, consulté le 13 juin 2018).
  7. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af et ag Bigot Jean-Yves, « Spéléométrie de la France. Cavités classées par département, par dénivellation et développement. », Spelunca Mémoires n° 27,‎ , p. 160 (ISSN 0249-0544, lire en ligne)
  8. Lionel Barriquand, Simon Dautun et Ludovic Guillot, « Le site des grottes d'Azé: une succession d'évènements enregistrés pendant des millions d'années », Actes de la 26e Rencontre d'Octobre – Jalès 2016,‎ (lire en ligne).
  9. Lionel Barriquand, Simon Dautun, Samuel Da Silva et Ludovic Guillot, « Fonctionnement hydrogéologique du système karstique des Grottes d'Aze, Saone et Loire, France, mise en place d'un suivi hydrochimique et traçages colorimétriques », Actes de la 24e Rencontre d'Octobre – Azé 2014,‎ (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Bigot Jean-Yves (2004) – Spéléométrie de la France. Cavités classées par département, par dénivellation et développement. Spelunca Mémoires Lire en ligne, FFS édit., no 27, 160 pages Document utilisé pour la rédaction de l’article + compléments.
  • Jean-Henri Delance, « Le karst de Bourgogne. », revue Karstologia : revue de karstologie et de spéléologie physique de la Fédération française de spéléologie (FFS) et de l'Association française de karstologie (AFK), vol. 11-12,‎ , p. 7-16 (lire en ligne, consulté le 14 juin 2018).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]