Liste des États du Saint-Empire romain germanique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Représentation des blasons des différentes entités constituant le Saint-Empire romain, sous les ailes de l'aigle bicéphale impériale.
Augsbourg : David de Negker, ca 1510.
Quaterionenadler David de Negker.svg

Cet article recense les États ayant fait partie du Saint-Empire romain à un moment quelconque de son histoire entre 962 et 1806.

Vue d'ensemble[modifier | modifier le code]

Le Saint-Empire romain était un regroupement politique de territoires situés en Europe occidentale et centrale et dirigé par un empereur. La structure politique précise de l'Empire, ainsi que les territoires qui le composaient, ont évolué au cours de son existence. En conséquence, il serait difficile d'établir une liste définitive de tous les territoires ayant fait partie du Saint-Empire à un moment ou à autre. La liste ci-dessous se limite aux 533 États ayant possédé l'immédiateté impériale, c'est-à-dire sous l'autorité directe de l'Empereur. En plus de ces États, le Saint Empire comprenait d'autres seigneuries, sous-fiefs, etc. La liste reste impressionnante : au cours du XVIIIe siècle, par exemple, le Saint-Empire romain comprenait plus de 1 800 territoires immédiats gouvernés par des autorités distinctes.

Liste alphabétique[modifier | modifier le code]

A[modifier | modifier le code]

B[modifier | modifier le code]

C[modifier | modifier le code]

D[modifier | modifier le code]

E[modifier | modifier le code]

F[modifier | modifier le code]

G[modifier | modifier le code]

H[modifier | modifier le code]

I[modifier | modifier le code]

J[modifier | modifier le code]

K[modifier | modifier le code]

L[modifier | modifier le code]

M[modifier | modifier le code]

N[modifier | modifier le code]

O[modifier | modifier le code]

P[modifier | modifier le code]

Q[modifier | modifier le code]

R[modifier | modifier le code]

S[modifier | modifier le code]

T[modifier | modifier le code]

U[modifier | modifier le code]

V[modifier | modifier le code]

W[modifier | modifier le code]

Blason Nom Type Cercle Banc Notes
CoA Waldburg County.svg Waldbourg comté Souabe Souabe
CoA Waldeck Family.svg Waldeck comté Haut-Rhin
CoA Waldsassen Abbey, Bavaria.svg Waldsassen abbaye Bavière Souabe Abbaye impériale en 1147, sécularisée en 1571, restaurée en 1661 (à la Bavière).
CoA Walkenried Abbey, Lower Saxony.svg Walkenried abbaye Haute-Saxe Rhénan Abbaye impériale en 1542, sécularisée en 1648 (au Brunswick-Wolfenbüttel).
CoA Wangen im Allgäu, BW.svg Wangen ville libre Souabe Souabe Ville libre en 1286, médiatisée en 1802 (à la Bavière).
CoA Kolb von Wartenberg Family.svg Wartenberg comté Haut-Rhin
CoA Weil der Stadt, BW.svg Weil ville libre Souabe Souabe Ville libre vers 1275, médiatisée en 1803 (au Wurtemberg).
Wappen Weingarten.svg Weingarten abbaye Souabe Souabe Abbaye impériale en 1274, sécularisée en 1803 (à Nassau-Orange-Fulda).
CoA Weissenau Abbey, BW.svg Weissenau abbaye Souabe Souabe Abbaye impériale à la fin du XIIIe siècle, sécularisée en 1802 (au Sternberg-Manderscheid).
Reichsabtei Werden-Helmstedt.svg Werden abbaye Bas-Rhin-Westphalie Rhénan Abbaye impériale en 877, sécularisée en 1803 (à la Prusse).
Armoiries Mecklembourg.svg Werle seigneurie Lignée éteinte en 1436 (au Mecklembourg).
CoA Wernigerode County.svg Wernigerode comté Haute-Saxe Première mention en 1121, fief du Brandebourg en 1268, lignée éteinte en 1429 (au Stolberg).
CoA Westerburg Lordship.svg Westerbourg seigneurie
CoA Wettenhausen Abbey. Bavaria.svg Wettenhausen abbaye Médiatisée en 1803 (à la Bavière).
CoA Wetzlar, BW.svg Wetzlar ville libre Ville libre en 1180, médiatisée en 1803 (à Ratisbonne).
CoA Hochstaden County.svg Wickrath seigneurie
CoA Wied County.svg Wied comté
CoA Helfenstein County.svg Wiesensteig seigneurie
CoA Schönborn Family.svg Wiesentheid seigneurie
CoA Bad Wimpfen, BW.svg Wimpfen ville libre Ville libre vers 1300, médiatisée en 1803 (au Bade).
CoA Windisch-Graetz Family.svg Windisch-Graetz seigneurie
CoA Bad Windsheim, Bavaria.svg Windsheim ville libre
CoA Winneburg Lordship.svg Winnebourg seigneurie
CoA Wissembourg Abbey, Bas-Rhin.svg Wissembourg abbaye
Blason Wissembourg 67.svg Wissembourg ville libre
CoA Wolfstein Family.svg Wolfstein seigneurie Bavière
Armoiries Eveche de Worms.svg Worms évêché Haut-Rhin Ecclésiastique Principauté épiscopale en 861, sécularisée en 1802 (à la Hesse-Darmstadt).
DEU Worms COA.svg Worms ville libre Haut-Rhin Rhénan Ville libre à partir de 1184.
Armoiries Wurtemberg.svg Wurtemberg comté Souabe Laïque Duché en 1495, électorat en 1803, royaume en 1805.
CoA Würzburg Diocese.svg Wurtzbourg évêché Franconie Ecclésiastique Principauté épiscopale en 1168, sécularisée en 1803 (à la Bavière).
CoA Würzburg Diocese.svg Wurtzbourg grand-duché Franconie Collège électoral Formé en 1805.

X[modifier | modifier le code]

Y[modifier | modifier le code]

Z[modifier | modifier le code]

Blason Nom Type Cercle Banc Notes
CoA Zähringen Family.svg Zähringen duché Lignée éteinte en 1218.
CoA Zeeland Province.svg Zélande comté Bourgogne
CoA Imperial Free City Arms.svg Zell am Harmersbach ville libre Souabe Souabe
CoA Zutphen County.svg Zutphen comté Bourgogne En union personnelle avec la Gueldre à partir de 1138.
Zwiefhalten abbaye Souabe Souabe Fondée en 1089, devient abbaye impériale en 1750.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad et ae Siège à la Diète d'Empire, au sein du Collège des Villes Libres (Banc souabe).
  2. a b c d e f g h i j k et l Siège à la Diète d'Empire, au sein du Collège des Villes Libres (Banc rhénan).
  3. Voir Comté de Vienne
  4. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u et v Siège à la Diète d'Empire, au sein du Collège des Princes, au Banc laïque (voix curiale - Banc des comtes de Souabe).
  5. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af ag ah ai aj ak al am an ao ap aq ar as at au av aw ax ay az ba bb bc bd be bf bg bh bi bj bk bl bm bn bo bp bq br bs bt bu bv bw bx by et bz Siège au Cercle de Souabe.
  6. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af ag ah ai aj ak al am an ao ap aq ar as at au av aw ax ay az ba bb bc bd be bf bg bh et bi Siège à la Diète d'Empire, au sein du Collège des Princes, au Banc laïque (voix virile).
  7. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z et aa Siège à la Diète d'Empire, au sein du Collège des Princes, au Banc laïque (voix curiale - Banc des comtes de Westphalie).
  8. a b c d e f g h i j k l m n o p q r et s Siège au Cercle de Bourgogne.
  9. Voir Grafschaft Reckheim.
  10. a b c d e f g h i et j Siège à la Diète d'Empire, au sein du Collège des Princes, au Banc ecclésiastique (voix curiale - Banc des prélats rhénan).
  11. a b c d e f g h i j k l m et n Siège au Cercle d'Autriche.
  12. a b c d e f g h i j k l m n o p q r et s Siège à la Diète d'Empire, au sein du Collège des Princes, au Banc ecclésiastique (voix curiale - Banc des prélats souabe).
  13. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab et ac Siège à la Diète d'Empire, au sein du Collège des Princes, au Banc ecclésiastique (voix virile).
  14. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af ag ah ai aj ak al am an ao ap aq ar as et at Siège au Cercle du Haut-Rhin.
  15. a b c d e f g h et i Siège à la Diète d'Empire, au sein du Collège Électoral.
  16. Le duché de Bourgogne, revendiqué par les Habsbourg à partir de 1477 mais toujours apanage royal français, n'a jamais fait partie du Saint Empire.
  17. a b c d e f g h i j k et l Siège à la Diète d'Empire, au sein du Collège des Princes, au Banc laïque (voix curiale - Banc des comtes de Franconie).
  18. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u et v Siège à la Diète d'Empire, au sein du Collège des Princes, au Banc laïque (voix curiale - Banc des comtes de Wettéravie).
  19. Par des lettres patentes datées du 17 janvier 1154 à Spire, l'empereur Frédéric Barberousse investit l'évêque de Genève Ardutius de Faucigny (1135-1185) des droits régaliens de la cité et confirme à lui et à ses successeurs tous les biens actuels de la dite Église et tous ceux qu'elle pourra acquérir. Ces lettres établissent définitivement l'indépendance des évêques désormais reconnus comme princes immédiats de l'Empire.