Duché de Saxe-Altenbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Duché de Saxe-Altenbourg
(de) Herzogtum Sachsen-Altenburg

16031672
18261918

Drapeau Blason
Description de cette image, également commentée ci-après
Le duché de Saxe-Altenbourg au sein de l'Empire allemand (1871-1918).
Informations générales
Capitale Altenbourg
Démographie
Population 207 000 hab. (est. 1905)
Superficie
Superficie 1 323 km2 (1905)

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le duché de Saxe-Altenbourg (en orange) en 1905.

Le duché de Saxe-Altenbourg est un ancien État d'Allemagne centrale qui a connu deux existences : la première au XVIIe siècle et la seconde au XIXe siècle. Il était dirigé par la branche ernestine de la Maison de Wettin.

Histoire[modifier | modifier le code]

Première période : 1603-1672[modifier | modifier le code]

Le duc Frédéric-Guillaume Ier de Saxe-Weimar meurt en 1602 et laisse quatre fils en bas âge : Jean-Philippe (né en 1597), Frédéric (né en 1599), Jean-Guillaume (né en 1600) et Frédéric-Guillaume (né posthume en 1603). Le frère du duc, Jean II lui succède à la tête du duché de Saxe-Weimar, et en compensation, les fils de Frédéric-Guillaume Ier reçoivent un nouveau duché, celui de Saxe-Altenbourg.

Les quatre frères règnent conjointement sur la Saxe-Altenbourg, d'abord sous la régence de l'électeur Christian II de Saxe, puis de son frère Jean-Georges. En 1618, Jean-Philippe est déclaré majeur et devient le véritable souverain du duché. À sa mort, son seul frère survivant, Frédéric-Guillaume, lui succède.

La lignée de Saxe-Altenbourg s'éteint en 1672 avec le troisième duc, Frédéric-Guillaume III, mort de la variole à 14 ans. Le duché revient alors au duc Ernest Ier le Pieux de Saxe-Gotha, qui a épousé en 1636 l'héritière de la lignée, Élisabeth-Sophie, la fille unique de Jean-Philippe. Jusqu'en 1825, Saxe-Gotha et Saxe-Altenbourg sont unies au sein du duché de Saxe-Gotha-Altenbourg.

Seconde période : 1825-1918[modifier | modifier le code]

Le duc de Saxe-Gotha-Altenbourg Frédéric IV meurt sans descendance en 1825, et les autres ducs saxons procèdent à une réorganisation de leurs biens. Le duc de Saxe-Hildburghausen abandonne ses états à Bernard IV de Saxe-Meiningen pour devenir le premier duc d'un duché de Saxe-Altenbourg refondé pour l'occasion.

Le duché de Saxe-Altenbourg forme dès lors un des États immédiats de la Confédération germanique, et reçoit une constitution en 1831. Les ducs comptent parmi les alliés les plus fidèles de la Prusse dès 1862.

Le , l'abdication d'Ernest II met un terme à l'existence du duché, érigé en État libre de Saxe-Altenbourg. Cet État fédéré au Reich est incorporé en 1920 au land de Thuringe.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte des duchés ernestins en 1825 ; la Saxe-Altenbourg est en orange.

Le duché de Saxe-Altenbourg se compose de trois territoires non contigus :

Après 1825, il se compose de deux parties séparées par la principauté de Reuss branche aînée, et qui ont pour voisins :

Liste des ducs de Saxe-Altenbourg[modifier | modifier le code]

Première maison de Saxe-Altenbourg[modifier | modifier le code]

Deuxième maison de Saxe-Altenbourg[modifier | modifier le code]

Chefs de la lignée de Saxe-Altenbourg après 1918[modifier | modifier le code]

La lignée de Saxe-Altenbourg est éteinte en 1991.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :