Duché de Savoie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Savoie (homonymie).
Duché de Savoie

14161713

Drapeau Blason

Devise : FERT

Description de cette image, également commentée ci-après

Le duché de Savoie en 1494 (en rouge)

Informations générales
Statut duché
Capitale Chambéry (1416-1563), Turin (1563-1713)
Langue français
arpitan (savoyard)
piémontais
ligure
Religion catholicisme
Histoire et événements
19 février 1416 Élévation du comté en duché par l'empereur Sigismond Ier du Saint-Empire
1600 - 1601 Guerre franco-Savoyarde
1703-1713 Guerre de Succession d'Espagne (occupation)
1713 Traité d'Utrecht
Duc de Savoie
(1er) 1416-1440 Amédée VIII
(Der) 1849-1860 Victor-Emmanuel II

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le duché de Savoie est un ancien fief féodal du Saint-Empire romain germanique entre les XVe et XIXe siècles avec pour capitales Chambéry (1416-1563), puis Turin (1563-1713). En 1416, le comte de Savoie Amédée VIII obtient de l'empereur l'érection en duché (1416). Il correspond à l'ensemble des territoires obtenus par la maison de Savoie depuis le XIe siècle, appelés également les États de Savoie. Le duc obtient le titre et le royaume de Sicile en 1713, puis doit l'échanger contre le royaume de Sardaigne en 1720. En 1860, le duché de Savoie est obtenu par le Second Empire, les territoires le composant sont partagés entre la France et l'Italie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le duché de Savoie comprend plusieurs territoires, nommés provinces au XVIIIe siècle, subdivisés en mandements et communes :

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire de la Savoie.

Le , l'empereur Sigismond Ier érige le comté de Savoie en duché de Savoie, lui offrant une autonomie politique sans précédent. Les successeurs d'Amédée VIII de Savoie (cf les comtes et ducs de Savoie) portent désormais le titre de duc jusqu'à ce qu'ils deviennent rois de Sicile, puis de Sardaigne au début du XVIIIe siècle. La date de l'événement, 19 février, est retenu par les mouvements identitaires comme la fête « nationale » savoyarde[1],[2]

Lors de la guerre de Succession d'Espagne, le duc de Savoie, Victor-Amédée II soutient le roi d'Espagne Philippe V, puis fait volte face[3]. Le duché ainsi que le comté de Nice sont occupés de 1703 à 1713[3]. Les traités d'Utrecht, en 1713, mettent fin à l'occupation et le duc de Savoie retrouve ses terres occupées par le roi de France. Il obtient en échange de son soutien aux autres puissances le titre et le royaume Sicile de 1713 à 1720, qu'il doit échanger sous la pression des grandes puissances européennes, contre le royaume de Sardaigne en 1720[4].

Les différents États, duchés ou royaumes de la péninsule italienne n'ont été réunis qu'à partir de 1860 par la maison de Savoie.

En 1860, la révolution italienne (Risorgimento) et les plébiscites pour l'unification en Italie fédèrent les différents États d'Italie et installent le roi de Sardaigne Victor-Emmanuel II de Savoie sur le trône d'une monarchie constitutionnelle avec l'appui de l'empereur des Français Napoléon III.

Le 22 avril de la même année, lors de la ratification du traité de Turin, à la suite d'un plébiscite censitaire (130 533 « Oui » / « Oui et zone » contre 235 « Non »), le duché de Savoie est cédé - ainsi que le comté de Nice - conditionnellement à la France, formant les départements de la Savoie et de la Haute-Savoie (et celui Alpes Maritimes).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Xavier Crettiez, Isabelle Sommier, La France rebelle, Éditions Michalon,‎ , 569 p. (ISBN 978-2-84186-178-1), p. 81
  2. Lucien Bajulaz, Fillinges et son passé, vol. 1, Académie salésienne,‎ , 1080 p. (ISBN 978-2-9111-0220-2), p. 53.
  3. a et b Frédéric Meyer, « La Savoie morderne » (consulté le 14 juillet 2015), p. 10 pages de lecture, en annexe une bibliographie, une chronologie et des cartes- in Dossier « Histoire de Savoie ». Site des Archives départementales de la Savoie et de la Haute-Savoie - Sabaudia.org.
  4. André Palluel-Guillard, « Victor-Amédée II », www.sabaudia.org (consulté le 14 juillet 2015) - in Dossier « La Maison de Savoie ». Site des Archives départementales de la Savoie et de la Haute-Savoie - Sabaudia.org.