Royaume de Germanie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Royaume teutonique
Regnum Teutonicum (la)

919 – 1806

Description de cette image, également commentée ci-après
Le Royaume de Germanie en 1004.
Informations générales
Statut Royaume
Capitale Ratisbonne et Francfort-sur-le-Main (de facto)
Religion Catholicisme
Histoire et événements
843 Henri Ier sacré Roi des Romains
962 Sacre de Otton Ier en tant qu'empereur des Romains
Rois
(1er) 919-936 Henri Ier
936-973 Otton Ier

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le royaume de Germanie est un État médiéval, constitué à partir de la Francie orientale au Xe siècle. La partie orientale du partage de Verdun de 843 ne fut jamais entièrement franque et regroupait des Saxons, des Bavarii, des Thuringes et des Alamans. Lorsque la couronne passa à une dynastie non-franque, les Ottoniens, le terme royaume des Teutons ou royaume teutonique (en latin : regnum Teutonicorum ou regnum Teutonicum), compris dans le Saint-Empire romain, fut utilisé.

Carte du Saint-Empire vers l'an 1000, avec les duchés de l'ancienne Francie orientale en vert

Le terme « Royaume de Germanie » (au sens institutionnel du terme) n'est cependant jamais mentionné dans les textes. Cette titulature n'a jamais existé dans l'Europe médiévale, elle est venue plus tardivement. Il s'agit d'une interprétation postérieure de l'historiographie allemande, au XIXe siècle notamment, pour légitimer un empire allemand dont l'identité nationale était récente. La titulature d'Otton Ier était rex Francorum orientalium[1] puis c'est son fils, Otton II qui prit le titre supplémentaire de Romanorum imperator augustus. La Bulle d'or de 1356 énonce comme titulature Roi des Romains (rex Romanorum) avant le couronnement (en plus du titre précédent, en l'espèce pour Charles IV, roi de Bohème puis empereur des Romains) puis après celui-ci Saint empereur romain[2].

Si des auteurs postérieurs ont voulu déceler dans la Francie orientale ottonienne un Royaume de Germanie, l'expression regnum Teutonicum, se référant à la partie de l'Empire au nord des Alpes, est par contre avérée. Le terme teutonicus (tudesque) fut utilisé tant par les partisans de l'empereur Otton Ier et de ses successeurs pour forger une identité propre distincte à la Francie précédente, que par les oppositions diverses aux empereurs pour nier leur légitimité à succéder à l'Empire franc. Plus tard, pendant la querelle des Investitures, la curie romaine, pour sa part, utilisait le terme de rex Teutonicorum pour exprimer que l'empereur est le subordonné du souverain pontife, car il n'est qu'un laïc.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]