Duché de Münsterberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Duché de Münsterberg
Księstwo ziębickie (pl)

1321 – 1791

Blason
Informations générales
Statut Duché
Capitale Ziębice
Histoire et événements
1321 Partition du Duché de Javor
1336 Vassal du Royaume de Bohême
1456 Acquisition par la maison de Poděbrady et rattachement au Royaume de Bohême
1654 Acquisition par la Maison d'Auersperg
1791 Acquisition par la Maison de Hohenzollern et rattachement au Royaume de Prusse
Duc de Münsterberg
1321-1341 Bolko II de Ziębice
1456-1462 Georges de Bohême
1547–1552 Ferdinand Ier de Habsbourg
1783–1791 Charles Joseph d'Auersperg

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Duché de Münsterberg (en polonais Księstwo ziębickie, en tchèque Minstrberské knížectví, en latin Ducatus Monsterbergensis, en allemand Herzogtum Münsterberg) est un ancien duché dont la capitale était Münsterberg (en polonais Ziębice) qui a existé de 1321 à 1742, dans la basse Silésie et qui est dorénavant situé en Pologne.

Historique[modifier | modifier le code]

Duché Piast[modifier | modifier le code]

Après la mort du duc Henri IV Probus en 1290, pendant la période de fragmentation du royaume de Pologne, Bolko Ier le Sévère, second fils de Boleslas II le Chauve hérite vers 1300 des cités de Ziębice en allemand Münsterberg et de Ząbkowice Śląskie en allemand Frankenstein, il termine la construction de château de Münsterberg. À sa mort en 1301 ses possessions sont divisées entre ses trois fils. le plus jeune Bolko II de Ziębice, reçoit Münsterberg (c'est-à-dire Ziębice) en 1321 et il est le premier à se proclamer « Duc de Münsterberg  » (ou duc de Ziębice). Il réside dans le château de la cité. À la suite de sa volonté d'y établir un diocèse une longue querelle éclate avec l'évêque de Breslau, et l'évêque interdit plusieurs fois le duché et lance un anathème sur le duc. Après le siège de Frankenstein par le margrave de Moravie et futur roi de Bohême et empereur Charles de Luxembourg, Bolko II reconnait la suzeraineté de la Bohême le 29 aout 1336 lors de la signature de l'accord de Straubing. Bolko II meurt en 1341 et il est inhumé dans l'église du monastère d'Henryków qu'il avait généreusement doté au cours de sa vie.

Le fils de Bolko II, Nicolas le Petit, est duc de Münsterberg jusqu'en 1358. L'année de la mort de son père il rend l'hommage au roi de Bohême Jean de Luxembourg et à son fils Charles. Le successeur de Nicolas, Bolko III, meurt en 1410. Les ducs suivants les frères Henri († 1420) et Jean, règne conjointement jusqu'en 1420; ensuite Jan règne seul. Jan meurt le 27 décembre 1428 lors de la Bataille d'Altwilmsdorf (en polonais Stary Wielisław) contre les Hussites. Avec lui la lignée des ducs Piast de Münsterberg s'éteint.

Duché du royaume de Bohême[modifier | modifier le code]

Après la mort du duc Jan, le duché revient au roi de Bohême Sigismond Ier qui en investit en 1429 Půta III de Častolovice. Il est acquis en 1456 par le Georges de Bohême et il demeure dans sa famille jusqu'en 1569 année où il fait encore retour à la couronne de Bohême c'est-à-dire désormais aux Habsbourgs. L'empereur et roi de Bohême Ferdinand III donne le duché en 1654 à un prince du Saint-Empire le comte Johann Weikhard d'Auersperg. Après la première guerre de Silésie le Duché est incorporé en 1742 dans la Silésie prussienne bien que les Auersperg conservent leurs possessions. Le duché est vendu en 1791, par le Prince Charles Joseph Anton d'Auersperg au roi Frédéric-Guillaume II de Prusse.

Liste des ducs de Münsterberg[modifier | modifier le code]

Ducs bénéficiaires[modifier | modifier le code]

  • 1429–1434 Půta III de Častolovice († 1434)
  • 1435–1436 Euphemia de Ziębice († 1447), sœur de Jean de Ziębice, renonce à ses droits
  • 1437–1440 Anna de Koldice († 1467), veuve de Půta III de Častolovice
  • 1440–1443 Hynek Krušina de Lichtenburg († 1454), acquiert les droits d'Anna, qu'il épouse trois semaines plus tard

Ducs héréditaires[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Duchy of Münsterberg » (voir la liste des auteurs), édition du 24 juin 2014.
  • (de) Hugo Weczerka: Handbuch der historischen Stätten Schlesien, Second Édition, Stuttgart 2003, (ISBN 3-520-31601-3), S. 95–99 und 320–324
  • (de) Historische Kommission für Schlesien (Hg.): Geschichte Schlesiens, Bd. 1, Sigmaringen 1988, (ISBN 3-7995-6341-5)
  • (cs) Jan Urban: Lichtenburkové. Praha 2003, (ISBN 80-7106-579-X), S. 290–320
  • (cs) Rudolf ŽÁČEK, Dějiny Slezska v datech. Praha : Libri, 2003. (ISBN 80-7277-172-8).
  • Anthony Stokvis, Manuel d'histoire, de généalogie et de chronologie de tous les États du globe, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, préf. H. F. Wijnman, éditions Brill Leyde 1893, réédition, 1966, Chapitre VIII « Maison de Poděbrad  » et tableau généalogique no 17.
  • (en) & (de) Peter Truhart, Regents of Nations, K. G Saur Münich, 1984-1988 (ISBN 359810491X), Art. « Münsterberg » p. 2452-2453.