Bregenz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bregenz (homonymie).

Bregenz
Blason de Bregenz
Héraldique
Bregenz
Panorama hivernal de Bregenz en bord du lac de Constance.
Administration
Pays Drapeau de l'Autriche Autriche
Land Drapeau du Vorarlberg Vorarlberg
District
(Bezirk)
Bregenz
Maire Markus Linhart (ÖVP)
Code postal A-6900
Immatriculation B
Indicatif +43(0)5574
Code Commune 8 02 07
Démographie
Population 29 153 hab. ()
Densité 979 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 30′ 18″ nord, 9° 44′ 57″ est
Altitude 427 m
Superficie 2 978 ha = 29,78 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Vorarlberg

Voir sur la carte administrative de la zone Vorarlberg
City locator 14.svg
Bregenz

Géolocalisation sur la carte : Autriche

Voir la carte administrative d'Autriche
City locator 14.svg
Bregenz

Géolocalisation sur la carte : Autriche

Voir la carte topographique d'Autriche
City locator 14.svg
Bregenz
Liens
Site web www.bregenz.at

Bregenz ou Brégence (anc. Brigance) est le chef-lieu du Vorarlberg, province la plus à l'ouest de l'Autriche. Sa superficie est de 29,50 km2, elle abrite 28 952 habitants et est la 3e plus grosse ville du Vorarlberg après Dornbirn et Feldkirch. Elle se situe sur la rive droite du lac de Constance, au pied de la montagne Pfänder (1 062 m).

Elle est parcourue par la Bregenzer Ach. Bregenz se trouve sur la route et la voie fluviale de la vallée du Rhin, au pied des Alpes allemandes. La Suisse se trouve à 5 km et l’Allemagne est encore plus proche.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premières colonies sont fondées vers 1500 av. J.-C.. Les Brigantiers, peuple celtique, sont arrivés à partir de 400 av. J.-C. au Vorarlberg.

En 15 av. J.-C., les romains envahissent cette région et y fondent la ville Brigantium. Il subsiste encore beaucoup de vestiges de cette période. Brigantium a vite grandi avant de recevoir le droit de ville de Rome.

La ville est détruite pendant la migration des peuples germains en 259 puis reconstruite par une population composée de Brigantiers et de romains.

La principauté de Habsbourg achète le comté de Bregenz en 1451. Lorsque la famille noble des comtes de Montfort de la région du lac de Constance s’éteint, Bregenz est rattachée au duché autrichien.

De 1805 à 1841, Bregenz appartient au royaume de Bavière. En 1815, au Congrès de Vienne, la Bavière renonce à la région du Vorderösterreich, dont Bregenz fait partie. Le Vorarlberg fait de nouveau partie du royaume d’Autriche. En 1861, Vorarlberg reçoit son propre parlement d’un Land, qui siège à Bregenz.

Jusqu’au début de la Première Guerre mondiale, Bregenz est une garnison de l’armée impériale et royale d'Autriche-Hongrie.

Jusqu'en 1918, la ville fait partie de la monarchie autrichienne (empire d'Autriche), puis Autriche-Hongrie (Cisleithanie après le compromis de 1867), chef-lieu du district de Bregenz, l'un des trois Bezirkshauptmannschaften dans la province du Vorarlberg[1].

En 1918, l’administration du Tyrol et celle du Vorarlberg se séparent. Le Vorarlberg devient un Land indépendant ayant pour chef-lieu Bregenz.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1971 1981 1991 2001 2011
23 17924 56127 09726 75227 831

Culture[modifier | modifier le code]

Festivals de musique[modifier | modifier le code]

Bregenz propose une riche offre culturelle.

La ville est surtout réputée pour les Bregenzer Festspiele, un festival d’été de musique qui a lieu en juillet et août. Chaque année, ce festival attire plus de 100 000 visiteurs (166 453 en 2011), avec une recette de l’ordre de 20 millions €[2],[3].

Sa grande attraction est la pièce jouée sur une scène flottante sur le lac de Constance. Avec une capacité de 7000 spectateurs, c’est la plus grande scène en plein air du monde. Au jeu scénique s’ajoute le cadre naturel du lac, les décors gigantesques et une acoustique particulière reposant sur la technique de l’effet psychoacoustique de priorité (appelé effet Haas).

Lors du premier festival de 1946, l’opéra Bastien et Bastienne de Mozart et sa Petite musique de nuit chorégraphiée en ballet furent représentés sur la scène flottante. Dans les premières années, ce furent surtout des opérettes et Singspiele qui furent proposés. Depuis les années soixante-dix, ce sont surtout des opéras du répertoire international et des comédies musicales qui sont choisis. Depuis 1985, l’œuvre représentée reste deux années au programme. En 2017-2018, l’opéra Carmen de Bizet est représentée, avec comme décors deux mains géantes. En 2019-2020, ce sera Rigoletto de Verdi.

En plus des représentations sur la scène du lac, on peut assister à des concerts ou des opéras dans le théâtre de Bregenz. Il a été érigé en relation avec la scène flottante de 1977 à 1980 et a une capacité de 1765 places. Il sert parfois de repli pour une représentation réduite en cas de mauvais temps. Pendant et avant le festival, crossculture propose un programme à destination des enfants et des jeunes.

Le Festival de Jazz de Bregenz a lieu tous les ans en juin depuis 2014. Il succède au festival de Blues New Orleans Festival qui avait lieu de 1999 à 2013.

Le Printemps de Bregenz est un festival de danse qui a lieu depuis 1987 tous les ans, entre mars et mai au théâtre de la ville. Des troupes du monde entier présentent leurs spectacles, avec entre autres, des premières en Autriche. Avec une recette de l’ordre de 500 000€ et jusqu’à 10 000 spectateurs, le Printemps de Bregenz est un des festivals de danse les plus importants d’Autriche[4].

Musées[modifier | modifier le code]

Le musée d'art de Bregenz (en allemand Kunsthaus Bregenz, abrégé en KUB) est un établissement de renommée internationale qui expose des œuvres d'art contemporain.

Le musée du Vorarlberg (en allemand Vorarlberger Landesmuseum, abrégé en VLM) présente l'histoire et l'art de la région du Vorarlberg. Fondé en 1857, ses collections regroupent les domaines de l'architecture, de l'histoire, des arts et du folklore.

La maison des artistes (en allemand Künstlerhaus Bregenz) était à l'origine appelée villa Gülich, puis palais Thurn und Taxis. Il s'agit d'un centre international pour l'art contemporain. Le palais classé monument historique a été construit en 1848 et a été rénové en 1983.

Curiosités[modifier | modifier le code]

La maison la plus étroite d'Europe, sise au 29 rue de l'église à Bregenz, seulement 57 centimètres de largeur !

Les autres lieux touristiques sont la tour Saint-Martin, l’église Saint-Gall, la Maison de l’art, le bâtiment de la Poste et la promenade le long du lac. Bregenz accueille aussi la bibliothèque régionale (Landesbibliothek) qui contient dans ses collections des livres en français et offre également à la lecture des échantillons de la presse française (Le Monde, L’Express, Paris Match, etc.) et la revue francophone Écoute.

Au n°29 de la rue de l'Église (Kirchstraße), se situe une maison qui selon la plaque qui y est apposée en façade serait la plus étroite d'Europe. Son pas de porte n'est large que de 57 cm. Elle est néanmoins un peu plus large en enjambant à l'étage son voisin sis au n°31. Cette maison atypique a été construite en 1796 et propose une surface habitable de 60 m2.

Sport[modifier | modifier le code]

En été, il est possible de pratiquer la baignade, le skate, le jogging, le vélo le long du lac et en hiver le patin à glace. On peut randonner dans la montagne Pfänder en été, et y skier ou faire de la luge en hiver.

En octobre, le marathon des 3 pays du lac de Constance a lieu tous les ans à Bregenz. L’itinéraire passe par sur les rives des trois pays : Allemagne, l’Autriche et la Suisse, pour arriver à Bregenz.

Architecture[modifier | modifier le code]

Plusieurs circuits de découverte de l'architecture du Vorarlberg passent par Bregenz. Ces « Architektouren » sillonnent les régions rurales ou citadines, en voiture ou en transports publics. Ils incluent des visites dans des musées ou autres édifices publics, des pauses culinaires ou artistiques.

Galerie[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Die postalischen Abstempelungen auf den österreichischen Postwertzeichen-Ausgaben 1867, 1883 und 1890, Wilhelm Klein, 1967.
  2. (de) « Bregenzer Festspiele “hätten gerne ein bisschen mehr Besucher gehabt”. », sur vol.at,
  3. (de) « Bregenzer Festspiele », sur pressefoyer.at
  4. (de) « Bregenzer Frühling », sur bodensee-vorarlberg.com

Sur les autres projets Wikimedia :