Bregenz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bregenz (homonymie).
Brégence (Bregenz)
Blason de Brégence (Bregenz)
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Autriche Autriche
Land Drapeau du Vorarlberg Vorarlberg
District
(Bezirk)
Brégence (Bezirk)
Maire DI Markus Linhart (ÖVP)
Code postal A-6900
Immatriculation B
Indicatif +43 (0)5574
Code Commune 8 02 07
Démographie
Population 28 412 hab. (2014)
Densité 963 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 30′ 18″ N 9° 44′ 57″ E / 47.504881, 9.74924747° 30′ 18″ Nord 9° 44′ 57″ Est / 47.504881, 9.749247
Altitude 427 m
Superficie 2 951 ha = 29,51 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Vorarlberg

Voir sur la carte administrative de la zone Vorarlberg
City locator 14.svg
Brégence (Bregenz)

Géolocalisation sur la carte : Autriche

Voir la carte administrative d'Autriche
City locator 14.svg
Brégence (Bregenz)

Géolocalisation sur la carte : Autriche

Voir la carte topographique d'Autriche
City locator 14.svg
Brégence (Bregenz)
Liens
Site web www.bregenz.at

Brégence (en allemand Bregenz ; parfois également traduit jadis en français par Brigance) est le chef-lieu du Vorarlberg, province la plus à l'ouest de l'Autriche. Sa superficie est de 29,50 km2 et elle abrite 28 952 habitants. Elle se situe sur la rive droite du lac de Constance, au pied de la montagne Pfänder (1 062 m).

Elle est parcourue par la Bregenzer Ach. Brégence se trouve sur la route et la voie fluviale de la vallée du Rhin, au pied des Alpes allemandes. La Suisse se trouve à 5 km et l’Allemagne est encore plus proche.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premières colonies sont fondées en vers -1500. Les Brigantiers, peuple celtique, sont arrivés à partir de -400 au Vorarlberg.

En 15 av. J.-C., les romains envahissent cette région et y fondent la ville Brigantium. Il subsiste encore beaucoup de vestiges de cette période. Brigantium a vite grandi avant de recevoir le droit de ville de Rome.

La ville est détruite pendant la migration des peuples germains en 259 puis reconstruite par une population composée de Brigantiers et de romains.

La principauté de Habsbourg achète le comté de Brégence en 1451. Lorsque la famille noble des comtes de Montfort de la région du lac de Constance s’éteint, Brégence est rattachée au duché autrichien.

De 1805 à 1841, Brégence appartient au royaume de Bavière. En 1815, au Congrès de Vienne, la Bavière renonce à la région du Vorderösterreich, dont Brégence fait partie. Le Vorarlberg fait de nouveau partie du royaume d’Autriche. En 1861, Vorarlberg reçoit son propre parlement d’un Land, qui siège à Brégence.

Jusqu’au début de la Première Guerre mondiale, Brégence est une garnison de l’armée impériale et royale d'Autriche-Hongrie.

Jusqu'en 1918, la ville fait partie de la monarchie autrichienne (empire d'Autriche), puis Autriche-Hongrie (Cisleithanie après le compromis de 1867), chef-lieu du district de Brégence, l'un des trois Bezirkshauptmannschaften dans la province du Vorarlberg[1].

En 1918, l’administration du Tyrol et celle du Vorarlberg se séparent[2]. Le Vorarlberg devient un Land indépendant ayant pour chef-lieu Brégence.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1971 1981 1991 2001 2011
23 179 24 561 27 097 26 752 27 831

Culture[modifier | modifier le code]

La ville est surtout réputée pour les Bregenzer Festspiele, un festival d’été de musique. Sa grande attraction est la pièce jouée sur une scène flottante en juillet et en août. En 2007, on a donné la Tosca de Giacomo Puccini.

Les autres lieux touristiques sont : la Tour Saint-Martin, l’église Saint-Gall, la Maison de l’art, le bâtiment de la Poste et la promenade le long du lac.
Brégence accueille aussi la bibliothèque régionale (Landesbibliothek) qui contient dans ses collections des livres en français et offre également à la lecture des échantillons de la presse française (journal Le Monde, magazines L’Express et Paris Match) et la revue francophone écoute.

Galerie[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

(de) Quelle: Bevölkerungsentwicklung 1869 - 2001 der Statistik Austria

Références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Die postalischen Abstempelungen auf den österreichischen Postwertzeichen-Ausgaben 1867, 1883 und 1890, Wilhelm Klein, 1967
  2. Ceci peut-il être précisé?

Sur les autres projets Wikimedia :