Comté de Dabo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Comté de Dabo
Grafschaft Dagsburg (de)

? – 1793

Blason
Informations générales
Statut comté
Capitale Dabo
Langue allemand standard, francique rhénan, alémanique, vosgien

Entités suivantes :

Le comté de Dabo (anciennement appelé comté de Dagsbourg[1], en allemand Grafschaft Dagsburg) est un ancien comté du Saint-Empire romain germanique.

Composition[modifier | modifier le code]

Les hameaux et villages qui ont dépendu du bailliage seigneurial de Dabo étaient[2] : Hoube, Schæfferhoff, Hommert, Harreberg, Walscheid, Abreschwiller, Voyer, ainsi que diverses métairies et usines.
Le village d'Engenthal et le monastère d'Obersteigen (Bas-Rhin), en ont également fait partie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Vers l'an 1100, la lignée des premiers comtes de Dabo s'éteignit et leur terres furent partagées entre les ducs de Lorraine et les évêques de Strasbourg[1].

Blason des Linange-Dabo

En 1227, une partie du comté fut partagée entre les évêques de Metz, le duc de Lorraine, le margrave de Bade et l'évêque de Strasbourg. Les princes de Linange possédèrent le reste[3].

Le comté fut possession des comtes de Linange du XIIIe siècle jusqu'en 1680, par la suite le château et le comté furent réunis à l'Alsace[3].
Le traité de Ryswick de 1697 rendit le comté aux Linange-Dabo. Ceux-ci le gardèrent jusqu'en 1793.

En 1789, les comtes de Linange qui possédaient Dabo n'avaient de commun avec l'Alsace que le fait d'y être seigneurs des villages de Hohengott et Weyersheim[4].

En 1801, le traité de Lunéville en assura la possession à la France et il fut rattaché au département de la Meurthe.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Louis Dufour de Longuerue - Description historique et géographique de la France ancienne et moderne (1722)
  2. Henri Lepage - Dictionnaire topographique du département de la Meurthe (1862)
  3. a et b E. Grosse - Dictionnaire statistique du Département de la Meurthe (1836)
  4. Revue d'Alsace année 1925, page 207

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]