Schwäbisch Hall

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hall.
Schwäbisch Hall
Image illustrative de l'article Schwäbisch Hall
Blason de Schwäbisch Hall
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Bade-Wurtemberg
District
(Regierungsbezirk)
Stuttgart
Arrondissement
(Landkreis)
Schwäbisch Hall
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
9
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Hermann-Josef Pelgrim
Partis au pouvoir SPD
Code postal 74501-74523
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
08 1 27 076
Indicatif téléphonique 0791
Immatriculation SHA
Démographie
Population 38 183 hab. (2014[1])
Densité 366 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 06′ 45″ N 9° 44′ 15″ E / 49.1124, 9.737549° 06′ 45″ Nord 9° 44′ 15″ Est / 49.1124, 9.7375
Altitude 301 m
Superficie 10 424 ha = 104,24 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Schwäbisch Hall

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Schwäbisch Hall
Liens
Site web www.schwaebischhall.de
Centre ville de Schwaebisch Hall

Située au bord de la rivière Kocher, Schwäbisch Hall est une ville du land de Bade-Wurtemberg en Allemagne. Avec ses 38 183 habitants, elle est la préfecture et la plus grande ville de l'arrondissement de Schwäbisch Hall (188 694 habitants au 31 décembre 2009[2]), qui fait partie de la région Heilbronn-Franconie. L'arrondissement actuel est issu du regroupement des anciens arrondissements Crailsheim, Gaildorf, Gerabronn et Schwäbisch Hall entré en vigueur depuis le 1er janvier 1973[3]. Il est situé au sud de la plaine de Hohenlohe et à l'est ou nord-est du parc de la forêt de Souabe-Franconie, petit massif du keuper[3] dont une partie appartient à l'arrondissement de Schwäbisch Hall jusque la commune de Mainhardt. L'arrondissement de Schwäbisch Hall fait partie des régions à faible densité de population en Allemagne[3],[2].

Des événements historiques issus de la désintégration du saint Empire romain germanique en 1806 ont conduit au rattachement de cette région franconienne, dite du sud-est, au royaume du Wurtemberg. Linguistiquement et culturellement néanmoins, les populations de Hall et du pays de Hohenlohe ne sont pas considérés comme des locuteurs souabes contrairement à ce que l'on pourrait penser avec le terme "Schwäbisch" (Souabe).

Ses habitants sont appelés les Haller en allemand et leur langue régionale est le Hällisch-Fränkisch, sous-groupe local du francique oriental, aire de Hohenlohe, servant de zone de transition dans le continuum dialectal entre le souabe et le franconien[4] au sein de la famille de l'allemand supérieur. La Franconie historique a sa frontière au milieu du massif de la forêt de Souabe-Franconie avec le petit cours d'eau de la Rot, affluent du Kocher qui traverse la ville de Schwäbisch Hall.

Histoire[modifier | modifier le code]

Schwäbisch Hall devait, dans des siècles passés, sa prospérité à une source salée, exploitée dès 600 avant l'ère chrétienne, et à laquelle elle doit son nom d'origine « Haal in Schwaben » (Hall en Souabe). De 1280 à 1803, elle eut le statut de ville libre d'empire. C'est probablement sous l'empereur Frédéric Ier (Barberousse) qu'on commença à y frapper des monnaies appelées Heller (Pfennigs de Hall). Ces pièces de tôle d'argent peu épaisse étaient de faible valeur et connaissaient une grande diffusion par tout l'Empire et au-delà.

En 1803, avec l'Acte de Médiation octroyé à l'Empire par Napoléon Bonaparte, Schwäbisch Hall perd sa relative indépendance et passe au nouveau royaume de Wurtemberg. Depuis lors et jusqu'en 1936, la ville s'appelle simplement "Hall".

Cité historique (maisons à colombage, ponts en bois couverts), elle est aussi connue pour les représentations données sur les marches de l'église St-Michaël (théâtre classique, musicals), les "Freilichtspiele Schwäbisch Hall"[5].

Aujourd'hui, Schwäbisch Hall abrite le siège social de la caisse d'épargne-logement la plus importante d'Allemagne et d'Europe (Bausparkasse Schwäbisch Hall), rendue célèbre par sa mascotte dans la publicité, un renard. De ce fait, de nombreux Allemands ont déjà entendu le nom de Schwäbisch Hall sans pouvoir identifier la ville qui a donné son nom à la marque. Tout le monde connaît aussi le slogan devenu célèbre sur tout le territoire « Auf diese Steine können Sie bauen » (Vous pouvez bâtir sur ces pierres)[6].

Monuments et lieux touristiques[modifier | modifier le code]

Ne présentant aucun intérêt stratégique, la ville n'a pas été bombardée durant la Seconde Guerre mondiale et a conservé la plupart de ses monuments et maisons anciennes.

Les lieux touristiques les plus importants[modifier | modifier le code]

Chœur gothique de l'Église protestante Saint Michael à Schwaebisch Hall
  • Place du marché
  • Église Saint Michael (1140/1427-1527), précédée d'un fameux escalier de 54 marches (1507) ; elle est aujourd'hui consacrée au culte protestant.
  • Abbaye de Comburg : Abbaye sur une colline devant les portes de la ville (depuis 1100)
  • Neubau (théâtre, 1540)
  • Église Sainte Katharina
  • Église Sainte Maria suburbaine (nommée <<Urbanskirche>>)
  • Hospital zum Heiligen Geist (Institut Goethe)
  • Fortifications et tourelles
  • plusieurs châteaux des Comtes de Hohenlohe près de la ville

Musées[modifier | modifier le code]

Vue du musée de plein air "Hohenloher Freilandmuseum" à Schwaebisch Hall-Wackershofen

Personnalités[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Site officiel de la ville de Schwäbisch Hall.
  2. a et b (de) « Der Landkreis Schwäbisch Hall », sur Site officiel de la Communauté de régions Heilbronn-Franconie (consulté le 9 janvier 2016).
  3. a, b et c (de) Die Reihe Archivbilder, Gastlichkeit und Brautradition im Kreis Schwäbisch Hall [« Hospitalité et tradition brassicole dans l'arrondissement de Schwäbisch Hall »], Sutton Verlag GmbH,‎ , 95 p. (ISBN 386680847X et 9783866808478, lire en ligne), p. 7-9.
  4. (de) Hermann Fischer et Hermann Taigel, Schwäbisches Handwörterbuch [« Dictionnaire abrégé de souabe »], Tübingen, Laupp'sche Buchhandlung et J.C.B. Mohr,‎ , 428 p. (ISBN 3164450923), carte dos de couverture.
  5. Site officiel : http://www.freilichtspiele-hall.de/de/
  6. http://www.presseanzeiger.de/pa_bilder/247768-2_org.jpg Le renard de la Bausparkasse sur le site de Presseanzeiger.de
Vue panoramique du centre-ville depuis le musée Kunsthalle Würth
Enceinte fortifiée de la ville vue de l'îlot sur le Kocher, Grasbödele

Sur les autres projets Wikimedia :