Principauté épiscopale de Wurtzbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour le diocèse moderne, voir Diocèse de Wurtzbourg.
Principauté épiscopale de Wurtzbourg
Hochstift Würzburg (de)

1168 – 1803

Drapeau Blason
Description de cette image, également commentée ci-après
La Franconie orientale vers l'an 1400, les évéchés de Wurtzbourg et de Bamberg en violet.
Informations générales
Statut Principauté ecclésiastique
Capitale Wurtzbourg
Langue allemand
Religion Église catholique romaine
Histoire et événements
1168 Obtenu l'immédiateté impériale
1500 Rejoint le Cercle de Franconie
1803 Sécularisation

Entités précédentes :

Entités suivantes :

La principauté épiscopale de Wurtzbourg (en allemand : Hochstift Würzburg) fut un État du Saint-Empire romain germanique. Les évêques de Wurtzbourg, qui relevaient du duché de Franconie, obtinrent l'immédiateté impériale comme seigneurs temporels de la principauté épiscopale (Hochstift) en 1168. Le siège de la principauté et du diocèse était à Wurtzbourg.

Les frontières de la principauté et du diocèse de Wurtzbourg ne coïncidaient pas. Dans le périmètre du diocèse fondé par Saint Boniface et Saint Burchard de Wurtzbourg vers 742, l'autorité spirituelle de l’évêque s’étendait sur une grande partie de la Franconie orientale ; il lui-même devient, à partir de 782, suffragant de l'archidiocèse et la province ecclésiastique de Mayence.

Les évêques de Wurtzbourg faisaient partie du collège des princes ecclésiastiques à la Diète d'Empire. Lors de la diète à Augsbourg en 1500, la principauté épiscopale rejoint le Cercle de Franconie. Le recès d'Empire de 1803 mit un terme à leur pouvoir temporel et fit du prince-évêché une grand-duché. Après le Congrès de Vienne en 1815, le territoire échut au royaume de Bavière.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au Xe et XIe siècle, les évêques de Wurtzbourg ont acquis de nombreux comtés en Franconie. Au Diète d'Empire de 1168 à Wurtzbourg, l'empereur Frédéric Barberousse a confirmé pour l'évêque Herold von Höchheim et ses successeurs l'immédiateté impériale par l'acte de la Güldene Freiheit (sur le modèle du Privilegium Minus autrichien). Plus tard, les évêques de Wurtzbourg adoptaient le titre de « duc de Franconie ».

Les évêques sont entrées en conflits avec les citoyens de leur ville capitale, en particulier sous le règne de Hermann von Lobdeburg (1225–1254) et de Gerhard von Schwarzburg (1372–1400). En 1354 l'évêque Albrecht von Hohenlohe fit l'acquisition du burgraviat de Wurtzbourg, ancienne propriété des comtes de Henneberg.

Au XVIe siècle, le prince-évêque Jules Echter von Mespelbrunn, pour servir la Contre-Réforme, procède à l'expulsion des protestants, des juifs et à de meurtrières chasses aux sorcières. Par ailleurs, il fonde en 1579 le Juliusspital et l'université de Wurtzbourg en 1582. L'évêque Philipp Adolf von Ehrenberg mène des procès en sorcellerie de 1626 à 1630 : sur 900 accusations, il fait brûler 200 personnes. Au cours de la guerre de Trente Ans, les domaines de l'évêché, un membre de la Ligue catholique ont été ravagés plusieurs fois. En 1633, le chancelier de Suède, Axel Oxenstierna, a confié à Bernard de Saxe-Weimar les évêchés de Wurtzbourg et de Bamberg en tant que « duc de Franconie » ; toutefois, le général perd la bataille décisive de Nördlingen contre les Impériaux.

Au XVIIIe siècle, le prince-évêque de Wurtzbourg est aussi évêque de Bamberg. En 1803, l’évêché est médiatisé et annexé à l'Électorat de Bavière. Après la défaite de l’Autriche en 1805, la Bavière donne Wurtzbourg à l’ancien grand-duc de Toscane, Ferdinand III, qui devient grand-duc de Wurtzbourg.

Ce nouvel État, qui porte d'abord le nom d’Électorat de Wurtzbourg (Kurfürstentum Würzburg) jusqu'en 1806, puis celui de grand-duché de Wurtzbourg (Großherzogtum Würzburg) après la dissolution du Saint-Empire, rejoint la Confédération du Rhin le 30 septembre 1806, et acquiert Schweinfurt en 1810. Par un traité austro-bavarois du 3 juin 1814, il est dissous et retourne à la Bavière. Ferdinand III retrouve le grand-duché de Toscane après le congrès de Vienne.

Le diocèse catholique de Wurtzbourg est rétabli en 1821 sans pouvoir temporel.

La résidence des princes-évêques de Wurtzbourg est aujourd'hui classée au patrimoine mondial de l'UNESCO, et demeure l'un des plus beaux exemples de l'architecture baroque allemande.

Évêques de Wurtzbourg, 743–1808[modifier | modifier le code]

Grand-duché de Wurtzbourg 1805-1814[modifier | modifier le code]