Principauté d'Orange

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Principauté d'Orange

11811713

Blason
Armoiries des princes d’Orange aux siècles suivants : D'or, au cor d'azur, lié, enguiché et virolé de gueules.
Description de cette image, également commentée ci-après
La principauté d'Orange enclavée dans le Comtat venaissin
Informations générales
Statut Monarchie, état vassal du Drapeau du Saint-Empire Saint-Empire romain germanique
Capitale Orange
Langue Français
Histoire et événements
1181 Érection en principauté
1713 Traités d'Utrecht
Princes d'Orange
1181 Bertrand Ier des Baux
1650-1702 Guillaume III d'Orange-Nassau

Entités précédentes :

Entités suivantes :

La principauté d'Orange est une ancienne principauté souveraine créée en [1],[2], date à laquelle Bertrand Ier des Baux (-1181) fait reconnaître son titre de prince par l'empereur Frédéric Ier Barberousse[2]. Elle est presque entièrement enclavée dans le Comtat Venaissin et a sa capitale dans la ville d'Orange, dans l'actuel département de Vaucluse, en France.

Le titre de princesse d'Orange est actuellement porté par la princesse héritière Catharina-Amalia des Pays-Bas, de la maison d'Orange-Nassau. Le nom de Guillaume d'Orange est rendu célèbre par le Roman de Guillaume d'Orange, chansons de geste du XIIe siècle qui met en scène, lors de la prise d'Orange au IXe siècle, Guillaume Corb Noz ou le Pieux (752-812), duc d'Aquitaine.

Le plus fameux des princes d'Orange est Guillaume Ier de Nassau, dit le Taciturne. Au XVIe siècle, lors des guerres de religion, il s'allie avec les protestants français lorsqu'il prend la tête du soulèvement des Grands Pays-Bas (qui englobaient la Hollande, la Belgique et une partie du Nord de la France, dont l'Artois et la Flandre romane) contre Philippe II d'Espagne, qui veut restreindre les droits acquis par les vieilles chartes pour mieux combattre le protestantisme. Il épouse Louise de Coligny, la fille de l'amiral assassiné à la Saint Barthélemy.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le comté d'Orange, situé dans la partie nord de l'actuel département de Vaucluse, aurait été fondé par Charlemagne. Le comté d'Orange, devenu principauté d'Orange en 1181[3], était un fief du Saint-Empire romain germanique, car il faisait, avant son érection en principauté, partie du Royaume d'Arles. Le comté puis la principauté bénéficiaient donc des droits féodaux et de la souveraineté propres aux terres d'Empire.

Le comté est passé en 1173 à la maison des Baux, puis la principauté est elle-même passée en 1388 à la maison de Chalon, et en 1544 à la maison de Nassau. Le dernier descendant de la maison de Chalon, René de Nassau-Chalon, marié à Anne de Lorraine (fille du duc Antoine de Lorraine), laissa la principauté à son cousin Guillaume Ier d'Orange-Nassau, dit le Taciturne, qui n'était pas un descendant des princes originels. La principauté d´Orange est rattachée unilatéralement au Dauphiné par le roi de France Henri II en 1551, qui doit cependant la restituer à Guillaume Ier en 1559.

Louis XIV occupe plusieurs fois le territoire de la principauté dans le cadre des guerres menées contre le stadhouder Guillaume III d'Orange (qui devient plus tard le roi Guillaume III d’Angleterre et d’Écosse) : en 1673, 1679, 1690 et 1697.

À la mort de Guillaume III, profitant des démêlés concernant sa succession, Louis XIV a occupé la principauté à partir de 1702[4],[5]. Il revendique la Principauté d'Orange devant le Parlement de Paris. Celui-ci lui reconnaît le domaine éminent et attribue le domaine utile à François-Louis de Bourbon-Conti, héritier des Chalon qui ont été supplantés au XVIe siècle par les Nassau. L’acquisition est reconnue au traité d'Utrecht, en 1713. La principauté d'Orange sera réunie au Dauphiné en 1734, mais la maison d'Orange-Nassau avait renoncé à ses droits sur le territoire dès 1713. Enfin, en 1793, la principauté sera comprise dans le département de Vaucluse.

Délimitation[modifier | modifier le code]

Carte détaillée de la principauté dans la première moitié du XVIIe siècle reproduite du célèbre Atlas de 1627 de Willem Blaeu[6]. Le Nord est en bas.
Agrandissement et coloriage d'une partie de la section 121 de la carte de Cassini, mettant en évidence (en jaune) les enclaves d la Principauté d'Orange dans le bas-Dauphiné (ainsi que, en bleu, les enclaves provençales, et, en rouge, celles du Comtat Venaissin).

D'une superficie d'environ 180 km2, la principauté occupait un territoire de forme allongée d'environ 19 km de long sur 15 km de large, orienté d'ouest en est du Rhône aux Dentelles de Montmirail. Elle comportait aussi des enclaves en Dauphiné.

Elle comprenait les communautés d'habitants suivantes :

Postérité[modifier | modifier le code]

La descendance des princes d'Orange est innombrable :

Revendication du titre de prince d'Orange[modifier | modifier le code]

Guillaume III désigna dans son testament comme héritier Jean Guillaume Friso de Nassau, descendant de lignée mâle du frère du Taciturne et par les femmes du Taciturne lui-même. Celui-ci fut désigné héritier des princes d'Orange aux Pays-Bas, et plusieurs de ses descendants furent stadhouders. Cette prétention se fondait sur la loi salique et sur le testament de Guillaume III. La France ne leur permit jamais d'obtenir quoi que ce soit de la principauté elle-même, mais ils en portèrent le titre chez eux. C'est ainsi que ce titre fit, comme titre souverain, partie de la titulature des derniers stadhouders des Provinces-Unies et de la famille royale néerlandaise actuelle, la maison d'Orange-Nassau.

Après l'annexion par la France en 1673, Louis XIV autorisa en 1706 Louis de Mailly-Nesle, marquis de Nesle (1689-1764), héritier de la maison de Coligny, à porter le titre de prince d'Orange[20]. Ce dernier n'eut que des filles, mais cela n'était pas un obstacle empêchant une éventuelle succession (par trois fois les femmes avaient transmis le titre : Tiburge d'Orange, Marie des Baux, Claude de Chalon), et Charles de Vintimille (bâtard de Louis XV mais officiellement fils légitime de Pauline-Félicité de Mailly-Nesle et de Jean-Baptiste (1720-1777) comte de Vintimille du Luc) était sans doute apte à recueillir l'héritage. Cependant, une branche cadette de la famille de Mailly, non issue du bénéficiaire, prit ensuite le titre de courtoisie de « prince d'Orange » avec Adrien-Joseph-Augustin-Amalric (1792-1878) et son fils Ferry-Alexandre de Mailly d'Haucourt (1821-1872)[21],[22].

  • Maison de Bourbon-Conti

Louis XIV réunit Orange à la Couronne et donna cette principauté en 1712 à Louis Armand II de Bourbon-Conti (1695-1727 ; descendant de Marie de Luxembourg ci-dessus), fils de François-Louis, le Grand Conti (1664-1709), lui-même l'héritier de Jean-Louis d'Orléans dernier duc de Longueville, à la mort de ce dernier en 1694.

Liste des princes d'Orange[modifier | modifier le code]

Première maison[modifier | modifier le code]

Maison des Baux[modifier | modifier le code]

Nom Blason Naissance Créé prince d'Orange Cessé d'être
prince d'Orange
Mort Autres titres Princesse
d'Orange
1. Bertrand Ier des Baux Sceau baux-orange.jpg 1110/1115 1173
Après la mort de son frère-frère, Raimbaut, comte d'Orange, le comté d'Orange aurait été élevé au rang de principauté en 1163 par l'empereur romain germanique Frédéric Ier Barberousse.
avril/ Seigneur des Baux Thiburge II d'Orange
2. Guillaume Ier Blason Baux-Orange.svg 1155 avant le Coprince (avec ses frères); Seigneur des Baux 1. Ermengarde de Mévouillon
2. Alix
3. Guillaume II Blason Baux-Orange.svg - avant le Coprince (avec ses frères); Seigneur des Baux Précieuse
4. Raymond Ier Blason Baux-Orange.svg - avant le 1282 Seigneur des Baux Malberjone d'Aix
5. Bertrand II Blason Baux-Orange.svg - 1282 après le Seigneur des Baux Éléonore de Genève
6. Raymond II Blason Baux-Orange.svg - après le 1340, après le Seigneur des Baux et de Condorcet Anne de Viennois
7. Raymond III Blason Baux-Orange.svg - après le après le 1. Constance of Trian
2. Jeanne de Genève
8. Marie des Baux Blason Baux-Orange.svg - wikt:Dame d'Arlay, Cuiseaux et Vitteaux Jean Ier

Maison de Chalon-Arlay[modifier | modifier le code]

Les seigneurs de Chalon et d'Arlay étaient une branche cadette de la maison régnante du comté de Bourgogne, appelée Maison d'Ivrée ou Anscarides. Elle accède à la tête de la principauté par le mariage de Jean III de Chalon-Arlay avec l'héritière des Baux-Orange.

Nom Portrait Blason Naissance Créé prince d'Orange Cessé d'être
prince d'Orange
Mort Autres titres Princesse
d'Orange
9. Jean Ier de Chalon - Blason famille fr Chalon Orange.svg - Seigneur d'Arlay, Cuiseaux et Vitteaux Marie des Baux
10. Louis Ier - Blason famille fr Chalon Orange.svg 1390 Seigneur d'Arlay, Arguel, Orbe et Echelens 1. Jeanne de Montbéliard
2. Éléonore d'Armagnac
3. Blanche de Gamaches
11. Guillaume II - Blason famille fr Chalon Orange.svg - Seigneur d'Arlay et Arguel Catherine de Bretagne
12. Jean II - Blason famille fr Chalon Orange.svg 1443 Comte de Tonnerre; seigneur d'Arlay, Arguel et Montfaucon; amiral de Guyenne 1. Jeanne de Bourbon
2. Philiberte de Luxembourg
13. Philibert Philbert Prince of Orange.png Blason FR Philibert de Chalon.svg Vice-roi de Naples; prince de Melfi; duc de Gravina; comte de Tonnerre, Charny, Penthièvre; vicomte de Besançon; seigneur d'Arlay, Nozeroy, Rougemont, Orgelet et Montfaucon, lieutenant général de l'armée impériale non marié

Maison d'Orange-Nassau[modifier | modifier le code]

René de Nassau hérita de son oncle Philibert la principauté d'Orange et prit alors le nom et les armes de la maison de Chalon-Orange. Il est resté dans l'histoire sous le nom de René de Chalon plutôt que comme « René de Nassau-Breda »[23].

Guillaume Ier de Nassau (1544-1584), dit Guillaume le Taciturne, cousin du précédent, fut le premier stadthouder des Provinces-Unies. À l'origine comte d'un petit comté allemand faisant partie du duché de Nassau et héritier de son père de quelques fiefs en Hollande, il agrandit ses possessions aux Pays-Bas (seigneurie de Bréda entre autres) par l'héritage de son cousin René, prince d'Orange, alors qu'il n'avait que 11 ans.

Les princes souverains d'Orange[modifier | modifier le code]

No Nom Portrait Blason Naissance Créé prince d'Orange Cessé d'être
prince d'Orange
Mort Autres titres Princesse
d'Orange
14. René de Nassau dit René de Chalon, neveu du précédent Rene van Chalon.jpg Orange-chalon-bretagne.svg Stadhouder de Hollande, Zélande, Utrecht et Gueldre ; comte de Nassau et Vianden; vicomte d'Anvers; baron de Breda, Diest, Herstal, Warneton, Beilstein, Arlay et Nozeroy; seigneur de Dasburg, Mont-Sainte-Gertrude, Hooge en Lage Zwaluwe, Klundert, Montfort, Naaldwijk, Niervaart, Polanen, Steenbergen, Bütgenbach, Saint-Vith et Besançon. Anne de Lorraine
15. Prince Guillaume Ier d'Orange-Nassau, dit Guillaume le Taciturne, cousin du précédent WilliamOfOrange1580.jpg Blason Nassau-Orange (Cadets).svg[24],[25],[26] Stadhouder de Hollande, Zélande, Utrecht et Frise; Marquis de Veere et Vlissingen, Comte de Nassau-Dillenburg, Katzenelnbogen et Vianden; Vicomte de Anvers; Baron de Bréda, Pays de Cuijk, Grave, Diest, Herstal, Warneton, Beilstein, Arlay et Nozeroy; Seigneur de Dasburg, Mont-Sainte-Gertrude, Hooge en Lage Zwaluwe, Klundert, Montfort, Naaldwijk, Niervaart, Polanen, Steenbergen, Willemstad, Bütgenbach, Saint-Vith et Besançon. 1. Anna van Egmont
2. Anne de Saxe
3. Charlotte de Bourbon
4. Louise de Coligny
16. Prince Philippe-Guillaume, fils du précédent Workshop of Michiel Jansz. van Mierevelt 003.jpg Blason Nassau-Orange.svg[24] Comte de Nassau-Dillenburg, Buren, Leerdam, Katzenelnbogen et Vianden; Vicomte de Anvers; Baron de Bréda, Cranendonck, Pays de Cuijk, Eindhoven, Grave, IJsselstein, Diest, Herstal, Warneton, Beilstein, Arlay et Nozeroy; Seigneur de Dasburg, Mont-Sainte-Gertrude, Hooge en Lage Zwaluwe, Klundert, Montfort, Naaldwijk, Niervaart, Polanen, Steenbergen, Sint-Maartensdijk, Willemstad, Bütgenbach, Saint-Vith et Besançon. Éléonore de Bourbon
17. Prince Maurice, frère du précédent Workshop of Michiel Jansz. van Mierevelt 004.jpg Blason NL Maurice d'Orange-Nassau.svg[24],[27],[28] Stadhouder de Hollande, Zélande, Utrecht, Gueldre, Overijssel et Groningue; Marquis de Veere et Vlissingen; Comte de Nassau-Dillenburg, Buren, Leerdam, Katzenelnbogen et Vianden; Vicomte de Anvers; Baron de Aggeris, Bréda, Cranendonck, Pays de Cuijk, Daesburg, Eindhoven, Grave, De Lek, IJsselstein, Diest, Grimbergen, Herstal, Warneton, Beilstein, Bentheim-Lingen, Moers, Arlay et Nozeroy; Seigneur de Dasburg, Mont-Sainte-Gertrude, Hooge en Lage Zwaluwe, Klundert, Montfort, Naaldwijk, Niervaart, Polanen, Steenbergen, Sint-Maartensdijk, Willemstad, Bütgenbach, Saint-Vith et Besançon. non marié
18. Prince Frédéric-Henri, frère du précédent After Gerard van Honthorst 002.jpg Blason Nassau-Orange (Cadets).svg[24] Stadhouder de Hollande, Zélande, Utrecht, Gueldre et Overijssel; Marquis de Veere et Vlissingen; Comte de Nassau-Dillenburg, Buren, Leerdam, Katzenelnbogen et Vianden; Vicomte de Anvers; Baron de Aggeris, Bréda, Cranendonck, Pays de Cuijk, Daesburg, Eindhoven, Grave, De Lek, IJsselstein, Diest, Grimbergen, Herstal, Warneton, Beilstein, Bentheim-Lingen, Moers, Arlay et Nozeroy; Seigneur de Dasburg, Mont-Sainte-Gertrude, Hooge en Lage Zwaluwe, Klundert, Montfort, Naaldwijk, Niervaart, Polanen, Steenbergen, Sint-Maartensdijk, Willemstad, Bütgenbach, Saint-Vith et Besançon. Amélie de Solms-Braunfels
19. Prince Guillaume II, fils du précédent After Gerard van Honthorst 003.jpg Blason Nassau-Orange (Cadets).svg[24] Stadhouder de Hollande, Zélande, Utrecht, Gueldre et Overijssel; Marquis de Veere et Vlissingen; Comte de Nassau-Dillenburg, Buren, Leerdam, Katzenelnbogen et Vianden; Vicomte de Anvers; Baron de Aggeris, Bréda, Cranendonck, Pays de Cuijk, Daesburg, Eindhoven, Grave, De Lek, IJsselstein, Diest, Grimbergen, Herstal, Warneton, Beilstein, Bentheim-Lingen, Moers, Arlay et Nozeroy; Seigneur de Dasburg, Mont-Sainte-Gertrude, Hooge en Lage Zwaluwe, Klundert, Montfort, Naaldwijk, Niervaart, Polanen, Steenbergen, Sint-Maartensdijk, Turnhout, Willemstad, Zevenbergen, Bütgenbach, Saint-Vith et Besançon. Marie Henriette Stuart
20. Prince Guillaume III, fils du précédent King William III.jpg Blason Nassau-Orange (Cadets).svg[24] Roi d'Angleterre, Écosse et Irlande, Stadhouder de Hollande, Zélande, Utrecht, Gueldre et Overijssel; Marquis de Veere et Vlissingen; Comte de Nassau-Dillenburg, Buren, Leerdam, Katzenelnbogen et Vianden; Vicomte de Anvers; Baron de Aggeris, Bréda, Cranendonck, Pays de Cuijk, Daesburg, Eindhoven, Grave, De Lek, IJsselstein, Diest, Grimbergen, Herstal, Warneton, Beilstein, Bentheim-Lingen, Moers, Arlay et Nozeroy; Seigneur de Baarn, Bredevoort, Dasburg, Mont-Sainte-Gertrude, Hooge en Lage Zwaluwe, Klundert, 't Loo, Montfort, Naaldwijk, Niervaart, Polanen, Steenbergen, Sint-Maartensdijk, Soest, Ter Eem, Turnhout, Willemstad, Zevenbergen, Bütgenbach, Saint-Vith et Besançon. Marie II d'Angleterre

Le titre de noblesse personnelle[modifier | modifier le code]

No Nom Portrait Blason Hérite de Naissance Créé prince d'Orange Cessé d'être
prince d'Orange
Mort Autres titres Princesse
d'Orange
21. Jean Guillaume Friso de Nassau, descendant par lignée mâle d'un frère du Taciturne et arrière-petit-fils direct du Taciture. JohanWillemFriso.jpg Blason Nassau-Orange.svg Guillaume III Stadhouder de Frise et Groningue; Fürst de Nassau-Dietz; Prince d'Orange-Nassau; Marquis de Veere et Vlissingen; Comte de Buren, Leerdam, Katzenelnbogen, Spiegelberg et Vianden; Vicomte de Anvers; Baron de Aggeris, Bréda, Cranendonck, Pays de Cuijk, Daesburg, Eindhoven, Grave, De Lek, IJsselstein, Diest, Grimbergen, Herstal, Warneton, Beilstein, Arlay et Nozeroy; Seigneur héréditaire d'Ameland; Seigneur de Baarn, Bredevoort, Dasburg, Mont-Sainte-Gertrude, Hooge en Lage Zwaluwe, Klundert, Liesveld, 't Loo, Montfort, Naaldwijk, Niervaart, Polanen, Steenbergen, Sint-Maartensdijk, Soest, Ter Eem, Turnhout, Willemstad, Zevenbergen, Bütgenbach, Saint-Vith et Besançon. Landgravine Marie Louise de Hesse-Kassel
22. Prince Guillaume IV, fils du précédent Guillaume IV d'Orange-Nassau.jpg Blason Nassau-Orange.svg Jean Guillaume Friso, Stadhouder général des Provinces-Unies; Prince d'Orange-Nassau; Marquis de Veere et Vlissingen; Comte de Buren, Culemborg, Leerdam et Vianden; Vicomte de Anvers; Baron de Aggeris, Bréda, Cranendonck, Pays de Cuijk, Daesburg, Eindhoven, Grave, De Lek, IJsselstein, Diest, Grimbergen, Herstal, Warneton, Arlay et Nozeroy; Seigneur héréditaire d'Ameland; Seigneur de Baarn, Bredevoort, Dasburg, Mont-Sainte-Gertrude, Hooge en Lage Zwaluwe, Klundert, Liesveld, 't Loo, Montfort, Naaldwijk, Niervaart, Polanen, Steenbergen, Sint-Maartensdijk, Soest, Ter Eem, Turnhout, Willemstad, Zevenbergen, Bütgenbach, Saint-Vith et Besançon. Anne, Princesse royale
23. Prince Guillaume V, fils du précédent WillemV.png Blason Nassau-Orange.svg Guillaume IV Stadhouder général des Provinces-Unies; Prince d'Orange-Nassau; Marquis de Veere et Vlissingen; Comte de Buren, Culemborg, Leerdam et Vianden; Vicomte de Anvers; Baron de Aggeris, Bréda, Cranendonck, Pays de Cuijk, Daesburg, Eindhoven, Grave, De Lek, IJsselstein, Diest, Grimbergen, Herstal, Warneton, Arlay et Nozeroy; Seigneur héréditaire d'Ameland; Seigneur de Baarn, Bredevoort, Borculo, Dasburg, Mont-Sainte-Gertrude, Hooge en Lage Zwaluwe, Klundert, Lichtenvoorde, Liesveld, 't Loo, Montfort, Naaldwijk, Niervaart, Polanen, Steenbergen, Sint-Maartensdijk, Soest, Ter Eem, Turnhout, Willemstad, Zevenbergen, Bütgenbach, Saint-Vith et Besançon. Princesse Wilhelmine de Prusse
24. Guillaume VI d'Orange-Nassau, fils du précédent Willemi.jpg Blason NL prince souverain des Pays-Bas (1814).svg Guillaume V
titre supprimé lorsqu'il devient premier roi des Pays-Bas
Prince d'Orange-Nassau, marquis de Veere et de Vlissingen, comte de Buren, de Culemborg, de Leerdam et de Vianden, vicomte d'Anvers, Baron d'Aggeris, de Bréda, de Cranendonck, de Pays de Cuijk, de Daesburg, d'Eindhoven, de Grave, de De Lek, d'IJsselstein, de Diest, de Grimbergen, de Herstal, de Warneton, d'Arlay et de Nozeroy, seigneur d'Ameland, de Baarn, de Bredevoort, de Borculo, de Mont-Sainte-Gertrude, de Hooge en Lage Zwaluwe, de Klundert, de Lichtenvoorde, de Liesveld, de Het Loo, de Montfort, de Naaldwijk, de Niervaart, de Polanen, de Steenbergen, de Sint-Maartensdijk, de Soest, de Ter Eem, de Turnhout, de Willemstad, de Zevenbergen, de Bütgenbach, de Saint-Vith et de Besançon Wilhelmine de Prusse

Le titre royal pour le prince héritier[modifier | modifier le code]

À la suite de l'établissement du Royaume uni des Pays-Bas pour Guillaume Ier (1772-1843), le titre de prince d'Orange devient par la loi le titre porté par l'héritier du trône.

No Nom Portrait Blason Héritier de Naissance Devient héritier de la Couronne Créé prince d'Orange Cessé d'être
prince d'Orange
Mort Autres titres Princesse ou
prince consort
d'Orange
25 Guillaume des Pays-Bas YoungwilliamII.jpg Blason NL prince d'Orange (XIXe siècle).svg Guillaume Ier
accession au trône de son père

devenu roi
Prince des Pays-Bas,
Prince d'Orange-Nassau
Grande-duchesse Anna Pavlovna de Russie
26 Guillaume des Pays-Bas William III of the Netherlands.jpg Blason NL prince d'Orange (XIXe siècle).svg Guillaume II
accession au trône de son père

devenu roi
Prince des Pays-Bas,
Prince d'Orange-Nassau
Princesse Sophie de Wurtemberg
27 Guillaume des Pays-Bas KroonprinsWillemderNederlanden.jpg Blason NL prince d'Orange (XIXe siècle).svg Guillaume III
accession au trône de son père
Prince des Pays-Bas,
Prince d'Orange-Nassau
Non marié
28 Alexandre des Pays-Bas Alexander, Prince of Orange, Prince of the Netherlands.jpg Blason NL prince d'Orange (XIXe siècle).svg
mort de son frère
Prince des Pays-Bas,
Prince d'Orange-Nassau
Non marié
29 Guillaume-Alexandre des Pays-Bas
[29]
De Prins van Oranje, oktober 2006.jpg Arms of the children of queen Beatrix of the Netherlands.svg Beatrix
accession au trône de sa mère

devenu roi
Prince des Pays-Bas,
Prince d'Orange-Nassau
Máxima Zorreguieta
30 Catharina-Amalia des Pays-Bas
[29]
Wassenaar, najaar 2014, de Prinses van Oranje.jpg Arms of the children of king Wilem Alexander of the Netherlands.svg Guillaume-Alexandre
accession au trône de son père
Princesse des Pays-Bas,
Princesse d'Orange-Nassau

Littérature[modifier | modifier le code]

Dans le roman catalan du XVe siècle Curial et Guelfe (Curial i Güelfa), la principauté d'Orange, et donc le titre, est octroyé au héros, Curial, par le roi de France[30].

Dans le Poème du Rhône, de Frédéric Mistral, le personnage principal est le Prince héritier d'Orange, venu découvrir le pays de ses ancêtres[31].

Dans La Tulipe noire d'Alexandre Dumas, l'un des personnages principaux est le prince Souverain d'Orange, soutenu par les troupes orangistes face aux frères de Witt.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Claude Castex, Histoire des relations diplomatiques franco-anglaises durant la guerre de succession d'Espagne (monographie), Vancouver, Éditions du Phare-Ouest, [2e éd. revue et corrigée] (1re éd. ), 201 p., 15,24 × 22,86 cm (ISBN 2-921668-07-6 et 978-2-921668-07-1, OCLC 682257955, notice BnF no FRBNF42506715, présentation en ligne), p. 22-23, n. 5 [lire en ligne (page consultée le 2 avril 2016)].
  2. a et b David Berthod, « Deux monnaies de la principauté d'Orange », OMNI, no 1,‎ , p. 77-79 (lire en ligne, consulté le 2 avril 2016).
  3. http://tresordesregions.mgm.fr/Mdir.php?p=cant.php&region=93&ct=8499
  4. Jacques Cru, Histoire des Gorges du Verdon jusqu’à la Révolution, coédition Édisud et Parc naturel régional du Verdon, 2001, (ISBN 2-7449-0139-3), p. 241
  5. Mireille Vidor-Borricand, Une université méconnue. L'université d'Orange, p. 31, Éditions Borricand, Aix-en-Provence, 1977 (ISBN 2-85397-003-5)
  6. (en) The New American Cyclopædia. 16 volumes complete., article on Principality of Orange, D. Appleton And Company,
  7. Jean Pagnol, Valréas et "l'enclave des papes" tome 1, Aubenas, Lienhart, , 297 p.
  8. http://cassini.ehess.fr/cassini/fr/html/fiche.php?select_resultat=62303
  9. http://cassini.ehess.fr/cassini/fr/html/fiche.php?select_resultat=62304
  10. a b et c Charles-Laurent SALCH, Dictionnaire des châteaux et des fortifications du Moyen-Âge en France, Strasbourg, PUBLITOTAL, , 1287 p. (ISBN 2-86535-070-3)
  11. http://cassini.ehess.fr/cassini/fr/html/fiche.php?select_resultat=10793
  12. http://cassini.ehess.fr/cassini/fr/html/fiche.php?select_resultat=62306
  13. http://cassini.ehess.fr/cassini/fr/html/fiche.php?select_resultat=15480
  14. http://cassini.ehess.fr/cassini/fr/html/fiche.php?select_resultat=17888
  15. a b c d et e Michel de la Torre, Drôme: le guide complet de ses 371 communes, DESLOGIS-LACOSTE, (ISBN 2-7399-5026-8), Suze-la-Rousse
  16. a et b http://cassini.ehess.fr/cassini/fr/html/fiche.php?select_resultat=25645
  17. http://cassini.ehess.fr/cassini/fr/html/fiche.php?select_resultat=36948
  18. http://cassini.ehess.fr/cassini/fr/html/fiche.php?select_resultat=40788
  19. « de Mailly-branche de Nesle, p. 15 puis 17-20 et 26-27 », sur Racines&Histoire
  20. Abbé Ambroise Ledru, Histoire de la Maison de Mailly, tome 1, Paris, Librairie Emile Lechevalier, (lire en ligne), p. 451-455
  21. Henri Jougla de Morenas, Grand Armorial de France, tome IV, page 506.
  22. Eric Hamoir, Qualité princière et dignités nobiliaires: essai comparatif sur les distinctions de dignités au sein du second ordre dans divers pays, Éditions de la Librairie Encyclopédique, 1974, page 84.
  23. (en) Marion Ethel Grew, The House of Orange, 36 Essex Street, Strand, London W.C.2, Methuen & Co. Ltd,
  24. a b c d e et f Johannes Baptist Rietstap, Armorial général, contenant la description des armoiries des familles nobles et patriciennes de l'Europe: précédé d'un dictionnaire des termes du blason, G.B. van Goor, , p. 746
  25. (en) Herbert H. Rowen (trad. du japonais), The princes d'Orange: the stadholders in the Dutch Republic, Baltimore, Cambridge University Press, , 2e éd. (ISBN 978-0-8063-4811-7, LCCN 65021472), p. 29
  26. « Site officiel de la Maison royale néerlandaise en anglais, see tour de Noordeinde Palace, Royal Archives, Front Entrance Hall » (consulté le 1er juin 2011)
  27. (en) K(enneth) H(arold) D(obson) Haley (trad. du japonais), The Dutch in the Seventeenth Century, Thames et Hudson, , 1re éd., poche (ISBN 978-0-15-518473-2, LCCN 72157880), p. 78
  28. Anonymous, « Wapenbord van Prins Maurits met het devies van de Engelse orde van de Kouseband » [archive du ], Exhibit de a painted woodcut de Maurice's Arms encircled by the Order de the Garter in the Rijksmuseum, Amsterdam, Rijksmuseum, Amsterdam (consulté le 26 avril 2011)
  29. a et b Site officiel de la Maison royale néerlandaise sur Willem-Alexander « Copie archivée » (version du 24 novembre 2010 sur l'Internet Archive)
  30. http://www.lekti-ecriture.com/editeurs/CURIAL-ET-GUELFE.html
  31. Le Poème du Rhône, qui est l’aventure du prince d’Orange, http://www.biblisem.net/etudes/brucmist.htm

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie complémentaire[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]