Province de Hesse-Nassau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Province de Hesse-Nassau
(de) 'Provinz Hessen-Nassau'

18681944

Drapeau Blason
Description de cette image, également commentée ci-après
La province (en rouge) au sein du royaume de Prusse (en blanc).
Informations générales
Statut Province du
Flag of Prussia (1892-1918).svg Royaume de Prusse (1868)
Flag of Prussia (1918–1933).svg État libre de Prusse (1918)
Capitale Cassel
Démographie
Population 2 675 111 (1939)
Superficie
Superficie (1939) 16 847 km2

Entités suivantes :

La province de Hesse-Nassau en 1905.

La province de Hesse-Nassau (en allemand Hessen-Nassau) est une ancienne province du Royaume de Prusse, puis de l'État libre de Prusse.

Sa superficie était de 15 702 km2, et elle avait pour chef-lieu Cassel. Les autres villes importantes étaient Francfort-sur-le-Main, et Wiesbaden (ancienne capitale du duché de Nassau). Sa population était de 2 200 000 habitants dans les années 1910, protestante à 70 %.

Le , elle fut scindée en deux :

Territoire[modifier | modifier le code]

Territoire initial[modifier | modifier le code]

Initialement, la province de Hesse-Nassau recouvrait les territoires suivants :

Modifications ultérieures[modifier | modifier le code]

Par une loi fédérale du , l'État libre de Waldeck (en allemand : Freistaat Waldeck) fut, à compter du , incorporé à l'État libre de Prusse et rattaché au district de Cassel (en allemand : Regierungsbezirk Kassel) de la province de Hesse-Nassau.

Par l'article 92 du chapitre Ier du règlement du (en allemand : Verordnung über die Neugliederung von Landkreisen, vom 1. August 1932), l'arrondissement de Wetzlar (en allemand : Kreis Wetzlar) fut, à compter du , détaché du district de Coblence (en allemand : Regierungsbezirk Koblenz) de la province prussienne de Rhénanie (en allemand : Rheinprovinz) et rattaché au district de Wiesbaden (en allemand : Regierungsbezirk Wiesbaden) de la province de Hesse-Nassau.

Par l'article 54 du chapitre Ier du règlement précité (Verordnung über die Neugliederung von Landkreisen, vom 1. August 1932), l'arrondissement du comté de Schaumburg (en allemand : Kreis Grafschaft Schaumburg) fut, à compter du , détaché du district de Cassel (en allemand : Regierungsbezirk Kassel) de province de Hesse-Nassau, et rattaché au district de Hanovre (en allemand : Regierungsbezirk Hannover) de la province prussienne de Hanovre (en allemand : Provinz Hannover).

Héraldique[modifier | modifier le code]

Drapeau et armoiries de la province[modifier | modifier le code]

Drapeau[modifier | modifier le code]

L'emblème de la province de Hesse-Nassau était le drapeau tricolore à trois bandes horizontales d'égale dimension, de haut en bas : rouge, blanc et bleu.
Il était identique à l'actuel drapeau du royaume des Pays-Bas, l'ancien duché de Nassau étant le pays d'origine des Orange-Nassau (en allemand : Oranien-Nassau), la famille royale des Pays-Bas.

Flagge Preußen - Provinz Hessen-Nassau.svg

Armoiries[modifier | modifier le code]

Wappen Hessen-Nassau.png

Titres et armoiries du Roi de Prusse[modifier | modifier le code]

Titres du Roi de Prusse[modifier | modifier le code]

En vertu d'une ordonnance du (en allemand : Erlass vom 16. August 1873 betreffend die Abänderung des Großen und mittleren Königlichen Titels), le roi de Prusse portait les titres suivants, en qualité de souverain et possesseur des territoires formant la province de Hesse-Nassau :

Armoiries du Royaume de Prusse[modifier | modifier le code]

Grandes armoiries du Royaume de Prusse[modifier | modifier le code]

En vertu de l'annexe A, reproduite ci-après, de l'ordonnance précitée du , les grandes armoiries du Royaume de Prusse (en allemand : Großes Wappen Preußens) comportaient les armoiries du langraviat de Hesse (en 25), des principautés de Fulde (en 40) et de Nassau (en 41) ainsi que de la seigneurie de Francfort (en 51).

Großes Hohenzollernwappen Schema.png Preussen2.jpg

Petites armoiries du Royaume de Prusse[modifier | modifier le code]

En vertu de l'annexe B, reproduite ci-après, de l'ordonnance précitée du , les petites armoiries du Royaume de Prusse (en allemand : Mittleres Wappen Preußens) comportaient (en 12) les armoiries du landgraviat de Hesse (en 12.a), de la principauté de Nassau (en 12.b) et de la seigneurie de Francfort (en 12.c).

Preußen Mittel Schema.png Wappen Deutsches Reich - Königreich Preussen (Mittleres).jpg

Administration[modifier | modifier le code]

Président supérieur[modifier | modifier le code]

Listes des présidents supérieurs (Oberpräsidenten) :

  • Sous le royaume de Prusse :
    • 1867–1871 : Eduard von Moeller
    • 1872–1875 : Ludwig von Bodelschwingh
    • 1876–1881 : Carl Ludwig August Freiherr von Ende
    • 1881–1892 : Botho Wendt zu Eulenburg
    • 1892–1898 : Eduard Ludwig Karl Magdeburg
    • 1898–1903 : Robert Graf von Zedtlitz-Trützschler
    • 1903–1907 : Ludwig von Windheim
    • 1907–1917 : Wilhelm Hengstenberg
    • 1917–1919 : Dr August von Trott zu Solz
  • Sous l'État libre de Prusse :
    • 1919–1930 : Dr Rudolf Schwander, DDP
    • 1930–1932 : August Haas, SPD
    • 1932–1933 : Dr Ernst von Hülsen
    • 1933–1943 : Philipp von Hessen-Rumpenheim
    • 1943–1944 : Ernst Beckmann

Kommunallandtage[modifier | modifier le code]

Kommunallandtag Wiesbaden Kommunallandtag Kassel
Partis 1925 1929 1933 1925 1929 1933
SPD 30,6 % - 16 sièges 26,2 % - 14 sièges 17,8 % - 10 sièges 33,1 % - 15 sièges 32,8 % - 15 sièges 21,2 % - 9 sièges
Zentrum  22,5 % - 12 sièges 18,9 % - 10 sièges 16,1 % - 10 sièges 14,9 % - 7 sièges 13,0 % - 6 sièges 10,9 % - 5 sièges
KPD 6,4 % - 4 sièges 8,2 % - 5 sièges 7,0 % - 4 sièges 6,7 % - 3 sièges 6,5 % - 3 sièges 7,0 % - 3 sièges
DDP 5,9 % - 4 sièges 4,6 % - 3 sièges 5,6 % - 3 sièges 4,7 % - 2 sièges
DVP 6,3 % - 3 sièges 9,7 % - 5 sièges 3,2 % - 2 sièges
DNVP 5,4 % - 3 sièges 5,2 % - 3 sièges 6,0 % - 4 sièges 7,5 % - 3 sièges
NSDAP 8,2 % - 4 sièges 48,6 % - 27 sièges 6,3 % - 3 sièges 52,6 % - 23 sièges
WP 5,1 % - 3 sièges 5,4 % - 3 sièges 5,5 % - 3 sièges
HNASL 14,1 % - 7 sièges 33,5 % - 15 sièges 23,7 % - 11 sièges
CNBL 8,5 % - 5 sièges

Subdivisions administratives[modifier | modifier le code]

1900 1944

District de Wiesbaden (Regierungsbezirk Wiesbaden) (Nassau)[modifier | modifier le code]

Arrondissements urbains (Stadtkreise)[modifier | modifier le code]
  1. Francfort-sur-le-Main
  2. Wiesbaden
Arrondissements ruraux (Landkreise)[modifier | modifier le code]
  1. Bas-Taunus [chef-lieu : Langenschwalbach]
  2. Bas-Westerwald [chef-lieu : Montabaur]
  3. Basse-Lahn [chef-lieu : Diez]
  4. Biedenkopf
  5. Dill [chef-lieu : Dillenburg]
  6. Francfort (jusqu'en 1910)
  7. Haut-Taunus [chef-lieu : Bad Homburg vor der Höhe]
  8. Haut-Westerwald [chef-lieu : Marienberg]
  9. Haute-Lahn [chef-lieu : Weilbourg]
  10. Höchst
  11. Limbourg
  12. Rheingau [chef-lieu : Rüdesheim am Rhein]
  13. Saint-Goarshausen
  14. Usingen
  15. Westerburg
  16. Wiesbaden
Arrondissements ruraux (Landkreise) après 1944[modifier | modifier le code]
  1. Bas-Taunus [chef-lieu : Bad Schwalbach]
  2. Bas-Westerwald [chef-lieu : Montabaur]
  3. Basse-Lahn [chef-lieu : Diez]
  4. Biedenkopf
  5. Dill [chef-lieu : Dillenburg]
  6. Haut-Taunus [chef-lieu : Bad Homburg vor der Höhe]
  7. Haut-Westerwald [chef-lieu : Westerburg]
  8. Haute-Lahn [chef-lieu : Weilbourg
  9. Limbourg
  10. Main-Taunus [chef-lieu : Francfort-Höchst]
  11. Rheingau [chef-lieu : Rüdesheim am Rhein]
  12. Saint-Goarshausen
  13. Wetzlar

District de Cassel (Regierungsbezirk Kassel) (Kurhessen)[modifier | modifier le code]

Arrondissements urbains (Stadtkreise)[modifier | modifier le code]
  1. Hanau
  2. Cassel
Arrondissements urbains (Stadtkreise) après 1944[modifier | modifier le code]
  1. Fulda
  2. Hanau
  3. Cassel
  4. Marbourg
Arrondissements ruraux (Landkreise)[modifier | modifier le code]
  1. Cassel
  2. Eschwege
  3. Frankenberg
  4. Fritzlar
  5. Fulda
  6. Gelnhausen
  7. Gersfeld
  8. Hanau
  9. Hersfeld
  10. Hofgeismar
  11. Homberg
  12. Hünfeld
  13. Kirchhain
  14. Marbourg
  15. Melsungen
  16. Rinteln
  17. Rotenburg
  18. Schlüchtern
  19. Schmalkalden
  20. Witzenhausen
  21. Wolfhagen
  22. Ziegenhain
Arrondissements ruraux (Landkreise) après 1944[modifier | modifier le code]
  1. Cassel
  2. Eschwege
  3. Frankenberg
  4. Fritzlar-Homberg [chef-lieu : Fritzlar]
  5. Fulda
  6. Gelnhausen
  7. Hanau
  8. Hersfeld
  9. Hofgeismar
  10. Hünfeld
  11. Marbourg
  12. Melsungen
  13. Rotenburg
  14. Schlüchtern
  15. Schmalkalden [chef-lieu : Schmalkalden]
  16. Waldeck [chef-lieu : Korbach]
  17. Witzenhausen
  18. Wolfhagen
  19. Ziegenhain

Fin de la province[modifier | modifier le code]

Suppression de la province[modifier | modifier le code]

La province de Hesse-Nassau fut supprimée par une ordonnance du (en allemand : Erlaß des Führers über die Bildung der Provinzen Kurhessen und Nassau, vom 1. April 1944) qui entra en vigueur le .

Deux nouvelles provinces lui furent substituées.

L'ordonnance précitée érigea, en effet, chaque district en province, savoir :

  • Le district de Wiesbaden (en allemand : Regierungsbezirk Wiesbaden), en province de Nassau (en allemand : Provinz Nassau) ;
  • Le district de Cassel (en allemand : Regierungsbezirk Kassel), en province de Hesse électorale (en allemand : Provinz Kurhessen).

D'autre part, l'ordonnance précitée détacha l'arrondissement urbain de Hanau (en allemand : Stadtkreis Hanau) et les arrondissements ruraux de Hanau, Gelnhausen et Schlüchtern (en allemand : Landkreise Hanau, Gelnhausen und Schlüchtern) du district de Cassel et de la nouvelle province de Hesse électorale, pour les rattacher au district de Wiesbaden et à la nouvelle province de Nassau.

En outre, l'ordonnance précitée détacha l'arrondissement rural de Schmalkalden (en allemand : Landkreis Schmalkalden) du district de Cassel et de la nouvelle province de Hesse électorale, pour les rattacher au district d'Erfurt (en allemand : Regierungsbezirk Erfurt) de la province de Saxe (en allemand : Provinz Sachsen).

Incorporation dans la Grande-Hesse[modifier | modifier le code]

Par l'article 1er de la proclamation no 2 du (en allemand : Proklamation Nr. 2 vom 19. September 1945), le gouvernement militaire (en allemand : Militärregierung) de la zone d'occupation américaine en Allemagne (en allemand : Amerikanische Besatzungszone) divisa celle-ci en trois circonscriptions administratives, appelées États (en allemand : Staaten) et ayant un gouvernement distinct (en allemand : Staatsregierung) :

La Grande-Hesse comprit :

  • Les territoires des anciennes provinces prussiennes de Nassau et de Hesse électorale, à l'exclusion :
    • Des enclaves associées (en allemand : zugehörigen Exklaven) ;
    • Des quatre cercles ruraux suivants :
      • Oberwesterwald (chef-lieu : Westerburg) ;
      • Unterwesterwald (chef-lieu : Montabaur) ;
      • Unterlahn (chef-lieu : Diez, aujourd'hui Diez an der Lahn) ;
      • Saint-Goarshausen (en allemand : Sankt Goarshausen) ;
  • Les territoires de l'ancien État populaire de Hesse (en allemand : Volksstaat Hessen) situés sur la rive gauche du Rhin, savoir :

Les cercles de Oberwesterwald, Unterwesterwald, Unterlahn et Sankt Goarshausen, ainsi que le reste de la Hesse rhénane, étaient situés dans la zone d'occupation française. Ils formèrent, à compter du , une partie de la Rhénanie-Palatinat (en allemand : Rheinland-Pfalz)

L'article 2 de la Constitution provisoire de la Grande-Hesse du (en allemand : Staatsgrundgesetz des Staates Groß-Hessen vom 22. November 1945) confirma l'incorporation des anciennes provinces de Nassau et de le Hesse électorale à la Grande-Hesse.

La Constitution définitive du (en allemand : Verfassung des Landes Hessen vom 1. Dezember 1946), par laquelle la Grande-Hesse devint un « État membre de la République allemande » (en allemand : Gliedstaat der deutschen Republik) sous le nom de « pays de Hesse » (en allemand : Land Hessen), ne remit pas en cause leur incorporation.

En outre, par la loi no 46 du (en allemand : Kontrollratsgesetz Nr. 46 betreffend die Auflösung des Staates Preußen vom 25. Februar 1947), le Conseil de contrôle allié décida, d'une part, que les territoires qui avaient fait partie de l'État de Prusse et étaient alors sous son autorité pouvaient, soit obtenir le statut de pays (en allemand : Rechtsstellung von Ländern), soit être incorporés (en allemand : einverleibt) dans les pays existants et, d'autre part, que l'État de Prusse, qui avait cessé d'exister de facto, ne pourrait être rétabli.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

En allemand :