Hochstift

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Dans le Saint-Empire romain germanique, un Hochstift (littéralement : Haute-fondation, en allemand) était un territoire sous la juridiction temporelle d'un évêque.

Le Hochstift d'un évêque se distinguait de son Bistum, son diocèse, le territoire sous sa juridiction spirituelle. Un territoire sous la juridiction temporelle d'un archevêque était dit Erzstift (littéralement, Archifondation), territoire qui se distinguait de son Erzbistum, son archidiocèse. Dans l'historiographie française, Hochstift est traduit par « évêché » et Erzstift par « archevêché ». Lorsque l'évêque était un prince-évêque (Fürstbischof), son Hochstift était dit Fürstbistum, traduit « évêché » ou « principauté épiscopale ». Les Erzstift des archevêques de Cologne, de Mayence et de Trèves, qui étaient princes-électeurs, sont appelés « électorats » ou « principautés électorales ». Lorsque l'archevêque était prince-archevêque sans être électeur, son Erzstift était dit Fürsterzbistum. Un Hochstift ou un Erzstift bénéficiant de l'immédiateté impériale était un Reichsstift.