Jacob Tremblay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jacob Tremblay
Description de cette image, également commentée ci-après
Naissance (14 ans)
Vancouver, Canada
Nationalité Drapeau du Canada Canadien
Profession Acteur
Films notables Room
Wonder
Ma vie avec John F. Donovan

Jacob Tremblay, né le à Vancouver, est un acteur canadien.

Après plusieurs seconds rôles au cinéma, il est projeté sur le devant de la scène grâce à ses interprétations dans les drames Wonder de Stephen Chbosky en 2017, et surtout Ma vie avec John F. Donovan de Xavier Dolan qui le révèle au grand public. Actif dans le doublage, il va tenir le rôle de Polochon dans le remake de La Petite Sirène réalisé par Rob Marshall.

Origine et famille[modifier | modifier le code]

Enfant d'un inspecteur de police et d'une femme au foyer, il a deux sœurs, également actrices : Emma Tremblay (en) et Erica Tremblay.

Son grand-père paternel est originaire du village de Chute-aux-Outardes sur la Côte-Nord[1] au Québec (une partie de la famille paternelle de Jacob y vit encore[1]). Il a quitté le village pour s'installer à Vancouver[1], en Colombie-Britannique, lorsqu'il a rejoint la Gendarmerie royale du Canada.

Carrière[modifier | modifier le code]

2013-2017 : les débuts (depuis Les Schtroumps 2 jusqu'à The Predator)[modifier | modifier le code]

Jacob Tremblay commence sa carrière au cinéma très jeune. En effet, il est à peine âgé de sept ans quand il passe sa première audition pour un second rôle dans un épisode de la série Motive de Sturla Gunnarsson et dans le court-métrage The Magic Ferret d'Alison Parker.

Ces deux expériences lui plaisent grandement et il décide de passer l'audition pour le rôle secondaire du fils de l'acteur Neil Patrick Harris et de l'actrice Jayma Mays. Le jeune Canadien a alors la chance de partager l'affiche avec deux autres grands noms du petit écran : Christina Ricci et Alan Cumming. À sa sortie en salles, le film est un échec commercial et les critiques sont sévères.

En 2014, il est à l'affiche du téléfilm My Mother's Future Husband pour il partage l'affiche avec Rachel Hayward et Lea Thompson. Diffusé l'après-midi, le téléfilm n'est pas une grande réussite mais il permet au jeune acteur de perfectionner son jeu et d'ajouter une nouvelle expérience à son CV.

Ce n'est que l'année suivante qu'il connaît le succès. À seulement huit ans, il est l'acteur principal du drame Room du réalisateur Lenny Abrahamson. Dans ce long-métrage, il joue le rôle de Jack, un enfant né et retenu en captivité pendant cinq ans qui retrouve sa mère. Cette dernière est incarnée par Brie Larson. Le film est acclamé par la critique et sera nommé dans quatre catégories à la 88e cérémonie des Oscars.

Il permet à Jacob de recevoir ses premières nominations en tant qu'acteur dans de nombreux festivals et de recevoir ses premières récompenses. Lui est décerné notamment décerné le prix du Meilleur espoir à la 87e cérémonie des National Board of Review Awards.

Il enchaîne ensuite avec un épisode de la série The Last Man on Earth et deux longs-métrages pour le cinéma. Le premier s'intitule Burn Your Maps (en), un film d'aventure du réalisateur Jordan Roberts, dans lequel il joue le fils de Vera Farmiga. Le second, Oppression, est un thriller psychologique mené par les acteurs Naomi Watts et Charlie Heaton. Il constitue le premier drame produit par le service de streaming américain Netflix dans lequel joue Jacob. Les deux films reçoivent plutôt de bons échos de la part des critiques et atteignent des scores acceptables au box-office américain.

L'année 2017 le voit jouer dans trois autres films. Il commence l'année en faisant partie de la distribution du film The Book of Henry de Colin Trevorrow, un autre thriller psychologique porté par Naomi Watts, qui incarne pour la seconde fois sa mère au cinéma. Il interprète le frère du personnage joué par l'actrice Maddie Ziegler. Le film a reçu de bonnes critiques de la part du public américain.

Son statut d'acteur est confirmé par son personnage atteint de malformation faciale dans Wonder. Pour ce rôle, Jacob Tremblay a été contraint de se transformer totalement en passant jusqu'à deux heures de maquillage par jour[2]. Le film lui permet notamment de donner la réplique à Owen Wilson (connu pour ses collaborations fructueuses avec le cinéaste Wes Anderson) et à Julia Roberts. Le long-métrage est unanimement acclamé par la presse. Sa performance est particulièrement reconnue par la critique et elle sonne le début du succès pour le jeune acteur canadien, qui n'est alors âgé que de 11 ans.

Il joue ensuite dans le film d'horreur The Predator, un échec critique et commercial retentissant.

Depuis 2019 : tournant cinématographique (de Ma vie avec John F. Donovan à aujourd'hui)[modifier | modifier le code]

L'année 2019 est certainement l'une des plus prolifiques pour Jacob Tremblay. Après avoir prêté sa voix à un épisode de la série animée Harley Quinn, le jeune acteur fait partie du très attendu premier long-métrage en langue anglaise du réalisateur québécois Xavier Dolan.

Dans Ma vie avec John F. Donovan, il incarne Rupert Turner, un jeune garçon perdu dans sa vie et passionné par le septième art, en particulier par un célèbre acteur joué par Kit Harington, à qui il écrit des lettres. Pour ce premier long-métrage en langue anglaise, Xavier Dolan réunit une distribution prestigieuse de stars hollywoodiennes. En dehors des acteurs principaux, le film compte Natalie Portman, Susan Sarandon, Thandie Newton, Kathy Bates, Ben Schnetzer, ou encore Jessica Chastain (coupée au montage).

Après avoir été présenté au Festival de Toronto, le film se révèle un demi-échec commercial et la critique reste très partagée sur la qualité de cette œuvre. Il n'est par conséquent pas distribué aux États-Unis. Malgré tout, la popularité de Jacob Tremblay s'accroît grâce à sa performance.

Il enchaîne avec le tournage d'une comédie nommée Good Boys, qui revient sur le début de l'adolescence et la découverte de la sexualité chez les jeunes garçons. Le film s'inscrit dans la même veine que la série Sex Education et le film français T'as pécho ?. Le jeune acteur canadien y tient le premier rôle aux cotés du hockeyeur professionnel Matt Ellis.

Il fait ensuite une brève apparition dans le film d'horreur Doctor Sleep, adaptation du roman éponyme de Stephen King. Le tournage représente pour lui l'occasion de jouer aux cotés d'Ewan McGregor et Rebecca Ferguson. Il est ensuite sélectionné par Rob Marshall (figure de proue du nouvel âge d'or de la comédie-musicale au cinéma, depuis 2000), le réalisateur de Chicago et du film Le Retour de Mary Poppins, pour reprendre le rôle de Polochon dans le remake de La Petite Sirène.

Affiche de Jacob Tremblay dans The Death and Life of John F. Donovan.

Pour sa première incursion dans l'univers Disney, Jacob Tremblay côtoie Javier Bardem, Melissa McCarthy, Awkwafina et les stars montantes Jonah Hauer-King et Halle Bailey, pour qui l'incarnation du rôle principal marque la première apparition au cinéma. Le tournage du film a été interrompu par la pandémie de Covid-19 au début du mois d'.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Années 2010[modifier | modifier le code]

Années 2020[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

  • 2013 : The Magic Ferret d'Alison Parker : Sam
  • 2015 : Gord's Brother de Jeremy Lutter : Gord, jeune

Télévision[modifier | modifier le code]

Clip vidéo[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Année Cérémonie Catégorie Travail Récompensé Résultat
2015 87e cérémonie des National Board of Review Awards Meilleur espoir Room Lauréat
2016 4e cérémonie des Prix Écrans canadiens Meilleure performance d'un acteur dans un rôle principal Lauréat
29e cérémonie des Chicago Film Critics Association Awards Acteur le plus prometteur Lauréat
21e cérémonie des Critics' Choice Movie Awards Meilleur espoir Lauréat
21e cérémonie des San Diego Film Critics Society Awards Meilleur révélation Lauréat
Meilleur acteur Nomination
5e cérémonie des Washington DC Area Film Critics Association Awards Meilleure performance par un jeune acteur Lauréat
1re cérémonie des Young Entertainer Awards Meilleur acteur dans un long métrage Lauréat
Awards Circuit Community Award Meilleur acteur Lauréat
14e cérémonie des Central Ohio Film Critics Association Awards Meilleur acteur Nomination
10e cérémonie des Detroit Film Critics Society Awards Meilleur révélation Nomination
Meilleur acteur secondaire Nomination
21e cérémonie des Empire Awards Meilleur espoir masculin Nomination
Gold Derby Awards 2016 Meilleur acteur Nomination
Meilleur révélation Nomination
13e cérémonie des Irish Film and Television Awards Meilleur acteur international Nomination
Phoenix Critics Circle Award Meilleur acteur secondaire Nomination
42e cérémonie des Saturn Awards Meilleur jeune acteur Nomination
22e cérémonie des Screen Actors Guild Awards Meilleur acteur dans un second rôle Nomination
18e cérémonie des Teen Choice Awards Meilleur acteur de cinéma : Dramatique Nomination
37e cérémonie des Young Artist Awards Meilleure performance dans un long métrage : Meilleur jeune acteur (10 ans et moins) Nomination
2017 38e cérémonie des Young Artist Awards Meilleure performance dans un long métrage : Jeune acteur principal Ne t'endors pas Nomination
16e cérémonie des Washington DC Area Film Critics Association Award Meilleure performance par un jeune Wonder Nomination
Seattle Film Critics Society Meilleure performance par un jeune Nomination
20e cérémonie des Las Vegas Film Critics Society Awards Jeunesse au cinéma Nomination
18e cérémonie des Phoenix Film Critics Society Awards Meilleure performance par un jeune Nomination
2018 24e cérémonie des Critics' Choice Movie Awards Meilleur jeune artiste Nomination
44e cérémonie des Saturn Awards Meilleur jeune acteur En attente

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]