Kong: Skull Island

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kong et Skull Island.
Kong: Skull Island
Description de cette image, également commentée ci-après

De gauche à droite : le réalisateur Jordan Vogt-Roberts et les acteurs John Goodman, Corey Hawkins, Jason Mitchell, Brie Larson et Tom Hiddleston, au Comic-Con de San Diego en 2016.

Titre original Kong: Penetration Island
Réalisation Jordan Vogt-Roberts
Scénario Max Borenstein
Dan Gilroy
Derek Connolly
Acteurs principaux
Sociétés de production Warner Bros.
Legendary Pictures
Tencent Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Fantastique
Durée 118 minutes
Sortie 2017

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Kong: Skull Island est un film d'aventure américain réalisé par Jordan Vogt-Roberts, sorti en 2017. Il s'agit d'une nouvelle apparition du personnage de King Kong, créé pour le film du même nom sorti en 1933. Celui-ci s'inscrit dans un univers commun (MonsterVerse) développé par Legendary Pictures et débuté avec Godzilla sorti en 2014.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1944, alors que la guerre du Pacifique fait rage, deux pilotes s'écrasent sur une île. L'un est Américain, l'autre est Japonais. Alors qu'ils s'affrontent sur la place, ils sont brusquement interrompus par une gigantesque créature.

En 1973, Bill Randa monte tant bien que mal une équipe d'explorateurs pour se rendre sur une île reculée de l'océan Pacifique, surnommée Skull Island (« l'île du crâne »)[1] découverte grâce au programme Landsat. Mais personne ne sait que l'île en question est le repère du légendaire King Kong.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Producteurs délégués : Alex Garcia et Eric McLeod

Distribution[modifier | modifier le code]

Sources et légende : version française (VF) sur AlloDoublage[5] et RS Doublage[6]. version québécoise (VQ) sur Doublage Québec[7]

Production[modifier | modifier le code]

Le réalisateur Jordan Vogt-Roberts, au Comic-Con de San Diego

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Le projet Skull Island est initialement annoncé comme un prélude à King Kong, coproduite par Universal Pictures et Legendary Pictures, prévue pour sortir le [8]. Il n'est pas précisé si ce sera un prologue du film de 1933, de celui de 1976 ou du film de 2005. Legendary propose la réalisation à Joe Cornish[9].

En septembre 2014, Legendary annonce que Tom Hiddleston sera à l'affiche du film, qui sera mis en scène par Jordan Vogt-Roberts, qui n'a alors réalisé que le film The Kings of Summer (2013)[10]. En , Legendary charge John Gatins d'écrire une seconde version du script, après que Max Borenstein soit parti sur le projet de suite de Godzilla (2014), également développé par Legendary[11].https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Kong:_Skull_Island&action=edit#

En , le studio annonce que le titre sera Kong: Skull Island[12]. En août 2015, Max Borenstein et Dan Gilroy participent à des réécritures du scénario[13]. Derek Connolly apporte ensuite la touche finale au scénario[14].

En , il est annoncé que Legendary collabore finalement avec Warner Bros. et non plus avec Universal, et qu'un crossover avec Godzilla est envisagé[15]. Plus tard, il est révélé que le script de Kong: Skull Island contient des références à l'agence gouvernementale secrète de Godzilla, appelée Monarch[16].

En octobre, Tom Hiddleston révèle que l'histoire du film ne se déroule pas dans les années 1930 et que c'est une version nouvelle de l'histoire de King Kong[17].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Le , il est annoncé que J. K. Simmons a rejoint la distribution[18]. En juillet 2015, Michael Keaton et J. K. Simmons quittent finalement le projet en raison d'emplois du temps incompatibles[19].

En juillet 2015, Brie Larson décroche le premier rôle féminin, alors qu'il est révélé que Legendary a des vues sur Russell Crowe en remplacement des acteurs ayant quitté le projet[20]. En août 2015, Corey Hawkins, révélé dans NWA : Straight Outta Compton, obtient un rôle secondaire[13]. Le site Deadline.com rapporte ensuite que des négociations sont en cours avec Samuel L. Jackson pour le rôle délaissé par J. K. Simmons, alors que d'autres rôles ont été proposés à John C. Reilly et Tom Wilkinson[21]. Toby Kebbell rejoint ensuite la distribution, alors que Samuel L. Jackson et John C. Reilly sont toujours en négociations[22]. Toujours en août, Jason Mitchell, lui aussi révélé par NWA : Straight Outta Compton décroche le rôle d'un pilote[23].

En septembre 2015, John Goodman rejoint le film dans le rôle de Randa[24]. En octobre 2015, John Ortiz, Eugene Cordero et Shea Whigham décrochent des rôles non spécifiés[25],[26].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage principal débute le à Hawaï et au Vietnam[22],[27],[28]. Il aura également lieu en Australie, dans les Village Roadshow Studios dans l’État de Queensland[29].

Musique[modifier | modifier le code]

Kong: Skull Island
Original Motion Picture Soundtrack
Bande originale de Henry Jackman
Sortie [30]
Genre musique de film
Label WaterTower Music

La musique du film est composée par Henry Jackman.

Liste des titres[30]
  1. South Pacific - 0:35
  2. The Beach - 1:27
  3. Project Monarch - 2:02
  4. Packard's Blues - 1:14
  5. Assembling the Team - 1:48
  6. Into the Storm - 2:44
  7. The Island - 1:16
  8. Kong the Destroyer - 3:43
  9. Monsters Exist - 2:27
  10. Spider Attack - 1:39
  11. Dominant Species - 2:00
  12. The Temple - 5:47
  13. Grey Fox - 2:33
  14. Kong the Protector - 1:49
  15. Marlow's Farewell - 2:37
  16. Lost - 1:27
  17. The Boneyard - 1:52
  18. Ambushed - 2:21
  19. The Heart of Kong - 2:11
  20. Man vs. Beast - 2:31
  21. Creature from the Deep - 2:44
  22. The Battle of Skull Island - 5:46
  23. King Kong - 2:42
    Titre bonus
  24. Monster Mash - 1:27
Chansons apparaissant dans le film

Sortie[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Le film reçoit des critiques globalement positives. Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, il obtient 78% d'opinions favorables, avec une note moyenne de 6,6/10, pour 270 avis[31]. Sur Metacritic, Kong: Skull Island décroche une moyenne de 62/100 pour 49 critiques[32].

Sur le site français Allociné, le film obtient une moyenne de 3/5 pour 26 titres de presse[33]. Du côté des avis positifs, on peut notamment lire dans 20 minutes « Kong est tout aussi attachant qu’impressionnant quand il sème la terreur chez des villageois ou pourfend d’autres (très) grosses bébêtes ». Loris Hantzis écrit dans L'Écran fantastique « Mené tambour-battant par une compilation de tubes rock des années soixante-dix, cet opus brille par sa reconstitution soignée et se pose donc comme un divertissement de qualité totalement incarné par la vision de son auteur ». Dans Le Journal du dimanche, Stéphanie Belpêche écrit quant à elle « Ce divertissement épingle avec dérision une Amérique qui largue des bombes au napalm sans réfléchir. Violent, festif et décomplexé ». Dans Direct matin, le film est décrit comme « un film d’action haletant et surtout divertissant par ses effets spéciaux et ses scènes d’action monumentales ». Michel Valentin du Parisien met en avant le réalisateur : « Pour oser s'attaquer à un mythe comme celui de King Kong, il faut soit un peu d'inconscience, soit beaucoup de courage. Jordan Vogt-Roberts, jeune réalisateur méconnu, dispose manifestement des deux. Car son Kong : Skull Island dépoussière brillamment l'histoire du singe géant, pour en faire un conte écologique et rock'n'roll ». Sur le site FilmsActu, on peut lire « malgré un scénario qui manque de sève, Kong Skull Island s'impose comme un blockbuster ludique et sensationnel qui ne se prend jamais au sérieux »[33].

Certains journalistes sont beaucoup moins élogieux, comme Nicolas Schaller de L'Obs qui pointe du doigt un film avec « personnages en carton, scénario en kit, ironie en toc mais effets spéciaux mastoc » malgré « des monstres impressionnants et un vrai sens de l’image spectaculaire ». Pour Simon Riaux d’Écran Large le film « n'est finalement qu'une parodie grotesque qui lorgne opportunément vers la recette Marvel ». Dans Le Dauphiné libéré, Jean Serroy décrit le film comme un « King Kong à l’âge du numérique » avec « l’esthétique des jeux vidéo ». Sigolène Vinson de Charlie Hebdo écrit « les références sont belles mais trop peu exploitées, voire pas exploitées du tout » ou encore « il faut vraiment aimer Kong pour apprécier le film ». Fabien Reyre du site Critikat.com n'y voit qu'une « comédie à la limite de la parodie qui lorgne allègrement du côté des serials des années 1960, le charme nostalgique en moins, la débauche de gore en plus ». Dans Le Figaro, on peut lire qu'il s'agit d'un « film de monstre impersonnel » sans « aucune âme »[33].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
168 052 812 $[3] [34] 14[34]
Drapeau de la France France 1 613 179 entrées[35] [36] 9[36]
Monde Monde 566 152 812 $[3] [37] 14[37]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Warner Bros. Pictures Brings Heroes, Magic and Myth to This Year’s Comic-Con International: San Diego »,
  2. (en) Borys Kit, « 'Jurassic World' Writer Heads to 'Kong: Skull Island' (Exclusive) », sur The Hollywood Reporter, (consulté le 19 août 2015)
  3. a, b et c (en) « Kong: Skull Island », sur Box Office Mojo (consulté le 13 juin 2017)
  4. (en) Release info sur l’Internet Movie Database
  5. « Fiche du doublage français du film », consulté le 5 juin 2017
  6. « Fiche du doublage français du film », consulté le 5 juin 2017
  7. « Fiche du doublage québécois du film », consulté le 5 juin 2017
  8. (en) Peter Sciretta, « Legendary Announces King Kong Prequel ‘Skull Island’ Movie For 2016 [Comic Con 2014] », Slashfilm.com, (consulté le 27 juillet 2014)
  9. (en) Mike Fleming, Jr., « Comic-Con: Legendary Wants Joe Cornish For ‘Skull Island’ », deadline.com,
  10. (en) Mike Fleming, Jr., « Legendary’s ‘Skull Island'; Tom Hiddleston Stars, Jordan Vogt-Roberts Helms King Kong Origin Tale », Deadline, (consulté le 16 septembre 2014)
  11. (en) Mike Fleming Jr, « King Kong Tale ‘Skull Island’ Gets Rewrite From ‘Flight’ Scribe John Gatins », deadline.com, (consulté le 31 octobre 2014)
  12. Rebecca Ford, « Universal Pushes King Kong Film to 2017, Dates Great Wall Movie for 2016 », hollywoodreporter.com, (consulté le 13 décembre 2014)
  13. a et b Justin Kroll, « ‘Straight Outta Compton’s’ Corey Hawkins Joins ‘Skull Island’ (EXCLUSIVE) », variety.com,‎ (lire en ligne)
  14. (en) Borys Kit, « 'Jurassic World' Writer Heads to 'Kong: Skull Island' (Exclusive) », hollywoodreporter.com, (consulté le 19 août 2015)
  15. (en) Borys Kit, « 'Kong: Skull Island' to Move to Warner Bros. for Planned Monster Movie Universe », sur The Hollywood Reporter, (consulté le 21 septembre 2015)
  16. (en) Kim Masters, « Hollywood Gorilla Warfare: It’s Universal vs. Legendary Over ‘Kong: Skull Island’ (and Who Says "Thank You") », hollywoodreporter.com, (consulté le 21 septembre 2015)
  17. (en) Brent Lang, « Tom Hiddleston Says ‘Kong: Skull Island’ Takes King Kong Myth in New Direction », variety.com, (consulté le 17 octobre 2015)
  18. (en) Justin Kroll, « J.K. Simmons joins 'Kong: Skull Island' », variety.com, (consulté le 15 décembre 2014)
  19. Ali Jaafar, « Michael Keaton And JK Simmons Exit Legendary’s ‘Kong: Skull Island’ », deadline.com,‎ (lire en ligne)
  20. Mike Fleming Jr, « Brie Larson Lands Female Lead In ‘Kong: Skull Island’ », deadline.com,‎ (lire en ligne)
  21. (en) Mike Fleming Jr, « Is There Room On ‘Kong: Skull Island’ For Samuel L. Jackson And Tom Wilkinson? », sur deadline.com, (consulté le 7 août 2015)
  22. a et b (en) Borys Kit, « 'Fantastic Four' Actor Toby Kebbell Joins Tom Hiddleston in 'Kong: Skull Island' (Exclusive) », hollywoodreporter.com, (consulté le 21 août 2015)
  23. Justin Kroll, « ‘Straight Outta Compton’s’ Jason Mitchell Joins Legendary’s ‘Skull Island’ », variety.com,‎ (lire en ligne)
  24. (en) Anita Busch, « John Goodman Joins Cast Of ‘Kong: Skull Island’ », deadline.com, (consulté le 25 septembre 2015)
  25. (en) Erik Pedersen, « ‘Kong: Skull Island’ Adds John Ortiz & Shea Whigham », deadline.com, (consulté le 17 octobre 2015)
  26. Erik Pedersen, « Eugene Cordero Heads To ‘Kong: Skull Island’; Amiah Miller Joins ‘War For The Planet Of The Apes’ », deadline.com,‎ (lire en ligne)
  27. (en) « Legendary and Warner Bros. Pictures Announce Cinematic Franchise Uniting Godzilla, King Kong and Other Iconic Giant Monsters », legendary.com, (consulté le 15 octobre 2015)
  28. (en) Silas Lesnick, « Skull Island Earns Its Name in First King Kong Set Photos », comingsoon.net, (consulté le 17 octobre 2015)
  29. (en) Filming locations sur l’Internet Movie Database
  30. a et b (en) « Kong: Skull Island (Original Motion Picture Soundtrack) », sur iTunes (consulté le 23 mars 2017)
  31. (en) « Kong: Skull Island », sur Rotten Tomatoes (consulté le 23 mars 2017)
  32. (en) « Kong: Skull Island », sur Metacritic (consulté le 23 mars 2017)
  33. a, b et c (en) « Kong: Skull Island », sur Allociné (consulté le 23 mars 2017)
  34. a et b (en) « Kong: Skull Island - weekly », sur Box Office Mojo (consulté le 13 juin 2017)
  35. « Kong: Skull Island », sur JP box-office.com (consulté le 13 juin 2017)
  36. a et b « Kong: Skull Island - France », sur JP box-office.com (consulté le 13 juin 2017)
  37. a et b (en) « Kong: Skull Island - international », sur Box Office Mojo (consulté le 13 juin 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]