La Voie de la justice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La Voie de la justice
Titre original Just Mercy
Réalisation Destin Daniel Cretton
Scénario Destin Daniel Cretton
Andrew Lanham
Acteurs principaux
Sociétés de production Endeavor Content
MACRO
Netter Productions
One Community
Outlier Society
Participant Media
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre drame biographique
Durée 136 minutes
Sortie 2019

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Voie de la justice (Just Mercy) est un film américain réalisé par Destin Daniel Cretton, sorti en 2019. Il s'agit d'un film biographique sur Bryan Stevenson.

Il est présenté au festival international du film de Toronto 2019.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Après des études à l'université Harvard, Bryan Stevenson est promis à une brillante - et lucrative - carrière d'avocat. Il décide cependant de se rendre en Alabama pour défendre des personnes condamnées à mort telles que Herbert Richardson[1] et Anthony Ray Hinton. Il est aidé par Eva Ansley, une militante locale.

L'une de ses premières affaires est celle de Walter McMillian (surnommé "Jimmy D."), condamné à mort en 1987 pour le meurtre très médiatisé d’une jeune fille de 18 ans. Après avoir relu le dossier et trouvé des éléments troublants quant à la qualité de l'instruction, Bryan va être pris dans la complexité des manœuvres juridiques et politiques, tout en luttant contre des actes racistes.

Il réussira cependant à refaire l’enquête, initialement menée par le shérif Tom Tate, trouvant des alibis pour McMillan et découvrant que Ralph Myers, le principal témoin, avait initialement, dans un interrogatoire non versé au dossier, nié toute implication de McMillan dans le meurtre avant d’être enfermé dans une cellule et exposé à une exécution capitale par chaise électrique par des policiers jouant sur sa peur du feu.

Face au procureur Tommy Chapman, Stevenson parviendra finalement à faire casser l’arrêt portant condamnation de son client et à le faire libérer.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  • Titre original : Just Mercy
  • Titre français : La Voie de la justice
  • Réalisation : Destin Daniel Cretton
  • Scénario : Destin Daniel Cretton et Andrew Lanham, d'après autobiographie Just Mercy: A Story of Justice and Redemption de Bryan Stevenson
  • Direction artistique : Peter Borck
  • Décors : Sharon Seymour
  • Costumes : Francine Jamison-Tanchuck
  • Photographie : Brett Pawlak
  • Montage : Nat Sanders
  • Musique : Joel P. West
  • Production : Asher Goldstein, Gil Netter,
Producteur associé : Jennie Lee
Producteurs délégués : Mike Drake, Daniel Hammond, Gabriel Hammond, Michael B. Jordan, Charles D. King, Niija Kuykendall et Bryan Stevenson

Distribution[modifier | modifier le code]

 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[3] et selon le carton du doublage français cinématographique[Note 1].

Production[modifier | modifier le code]

Le projet démarre en 2015 lorsque Broad Green Productions engage Destin Daniel Cretton comme réalisateur et avec Michael B. Jordan en tête d'affiche[4]. En , Warner Bros. acquiert les droits de distribution alors que Broad Green Productions est en faillite[5]. En , Jamie Foxx rejoint la distribution[6]. Il est rejoint le mois suivant par Brie Larson, O'Shea Jackson Jr. et Tim Blake Nelson[7],[8],[9],[10]

Le tournage débute à Montgomery en Alabama le . Il a également lieu en Géorgie[11].

Critiques[modifier | modifier le code]

La voie de la Justice
Score cumulé
SiteNote
Allociné2.8 étoiles sur 5
Compilation des critiques
PériodiqueNote
Le Figaro4.0 étoiles sur 5[12]
CinéSéries4.0 étoiles sur 5[13]
L'Obs1.0 étoiles sur 5[14]

Le film reçoit un très bon accueil de la part du public avec une moyenne de 4,3/5 sur Allociné[15], mais des critiques mitigées de la part de la presse avec une moyenne de 2,9/5 [16].

Le Figaro a apprécié le film, il dit que: Derrière la caméra, Destin Daniel Cretton ne fait pas d’étincelles. Mais l’histoire est suffisamment forte et les acteurs convaincants pour qu’on s’y intéresse.[17]

CinéSéries est du même avis : "La Voie de la justice" ne brille pas par une cinématographie démente, mais par son patient travail de fouilles dans une société qui manque de compassion et d'humanité. Le film est porté par l'exceptionnel duo formé par Jamie Foxx et Michael B. Jordan.[18]

Le Nouvel Observateur est déçu du film et dit que: Plus qu’un plaidoyer contre la peine de mort, ce film édifiant est une dénonciation du racisme endémique qui gangrène l’Amérique, les Etats du Sud en particulier. A montrer dans les écoles, sauf celles de cinéma.[19]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) « Herbert Richardson », sur Equal Justice Initiative (consulté le 3 mars 2020)
  2. (en) Release info sur l’Internet Movie Database
  3. « Fiche du doublage français du film », sur RS Doublage, .
  4. Dave McNary et Dave McNary, « ‘Walk in the Woods’ Boosts Broad Green Pictures »,
  5. « Warner Bros. Picks Up Michael B. Jordan Legal Drama 'Just Mercy' », sur The Hollywood Reporter
  6. « Jamie Foxx in Talks to Join Michael B. Jordan in Legal Drama 'Just Mercy' », sur The Hollywood Reporter
  7. « Brie Larson Joins Michael B. Jordan in 'Just Mercy' », sur The Hollywood Reporter
  8. « O'Shea Jackson Jr. Joins Michael B. Jordan in 'Just Mercy' (Exclusive) », sur The Hollywood Reporter
  9. Justin Kroll et Justin Kroll, « Michael B. Jordan’s ‘Just Mercy’ Adds Tim Blake Nelson (EXCLUSIVE) »,
  10. « "Just Mercy" Movie Films in Montgomery », sur Equal Justice Initiative
  11. (en) Locations sur l’Internet Movie Database
  12. « Les Traducteurs, Jojo Rabbit, Cuban Network... Les films à voir ou à éviter cette semaine », lefigaro.fr
  13. « La Voie de la justice : éloge nécessaire de la compassion », cineserie.com
  14. « « Cuban Network », « Revenir », « Un jour si blanc »… les films à voir (ou pas) cette semaine », nouvelobs.com
  15. AlloCine, « La Voie de la justice: Les critiques spectateurs » (consulté le 23 mars 2020)
  16. AlloCine, « La Voie de la justice: Les critiques presse » (consulté le 23 mars 2020)
  17. Le Figaro et Constance Jamet, « Les Traducteurs, Jojo Rabbit, Cuban Network... Les films à voir ou à éviter cette semaine », sur Le Figaro.fr, (consulté le 30 janvier 2020)
  18. « Critique de La voie de la justice (Film, 2020) », sur CinéSéries, (consulté le 30 janvier 2020)
  19. « « Cuban Network », « Revenir », « Un jour si blanc »… les films à voir (ou pas) cette semaine »

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Erreur de référence : Des balises <ref> existent pour un groupe nommé « Note », mais aucune balise <references group="Note"/> correspondante n’a été trouvée