France 3 Alsace

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

France 3 Alsace
Image illustrative de l’article France 3 Alsace

Création
Propriétaire France Télévisions
Slogan Vous êtes au bon endroit
Langue Français et alsacien
Pays Drapeau de la France France
Statut Généraliste publique de proximité
Siège social Strasbourg
Ancien nom R.T.F. Télé-Strasbourg (1953-1964)
O.R.T.F. Télé-Strasbourg (1964-1975)
FR3 Alsace (1975-1992)
France 3 Alsace (1992-actuel)
Site web france3-regions.francetvinfo.fr/alsace
Diffusion
Aire Flag of Alsace.svg Alsace (diffusion numérique/diffusion câble)
Drapeau de la France France (diffusion ADSL/diffusion satellite)
Diffusion Numérique terrestre, satellite, câble, ADSL (Orange chaîne no 302) et web

France 3 Alsace est une des vingt-quatre antennes métropolitaines de proximité de France Télévisions, émettant en Alsace et basée à Strasbourg.

Histoire de la chaîne[modifier | modifier le code]

À la suite de la décision du gouvernement français de créer des stations régionales de télévision, afin de permettre aux régions urbanisées et industrielles, à proximité des frontières, de capter les signaux de télévision, l'émetteur régional de télévision de la R.T.F. à Strasbourg Lauth, à l'angle de la rue Lauth et de la place de Bordeaux, est mis en service le , permettant à Télé-Strasbourg de diffuser ses premières émissions. La construction de cet émetteur provisoire a été accélérée pour éviter que les Alsaciens achètent des récepteurs allemands en 625 lignes incapables de capter par la suite le programme national de la R.T.F. diffusé en haute-définition en 819 lignes. En effet, le Couronnement de la Reine Elizabeth II le avait été présenté au public à Strasbourg par un commerçant captant le tout nouvel émetteur de Baden-Baden de la Télévision allemande.

Pendant un mois et demi, la station R.T.F. Télévision de Strasbourg fonctionne de façon indépendante de celle de Paris jusqu'au , où des relais hertziens relient enfin Paris à Strasbourg, la station de Strasbourg devant alors en permanence relayer le programme national de la R.T.F.

À partir de 1958, la station réalise pour le réseau national un dimanche sur quatre, en alternance avec Télé-Lille, Télé-Marseille et Télé-Lyon, la série Dimanche en France, initiée par Jean d'Arcy, le Directeur de la télévision de la R.T.F. Ces émissions sont réalisées en film, en noir et blanc et diffusées de 12h30 à 13 heures. Jacques Martin y débute le 27 novembre 1960 sous le pseudonyme de Ducerf en animant l'émission Pas très show[1],[2]. Cette tranche horaire est reprise par Paris en 1962 pour diffuser Discorama.

L'O.R.T.F. construit un émetteur plus puissant à Nordheim en 1964 afin d'élargir le rayon de diffusion de Télé-Strasbourg à toute l'Alsace.

À la suite de l'éclatement de l'O.R.T.F. le et à la création de la nouvelle société nationale de programme France-Régions 3 responsable de toutes les chaînes de radio et de télévision régionales, Télé-Strasbourg devient FR3 Alsace dès le , lorsque les programmes régionaux passent de la deuxième à la troisième chaîne.

À partir du , le programme régional est diffusé en soirée de 17h00 à 19h55 et la publicité sur l'antenne régionale est autorisée par la Haute Autorité de la communication audiovisuelle en 1984, ce qui entraîne la création de FR3 Publicité Strasbourg. La même année est inaugurée la Rédaction Européenne de FR3, basée à Strasbourg, où s'est installé le Parlement européen.

La régionalisation se développe avec le magazine en alsacien Rund um créé en 1989[3].

L'information régionale est diffusée tous les jours de 19h10 à 19h30 dans le cadre du 19/20 dès 1990.

Avec la création de France Télévision le , les sociétés nationales de programmes de télévision changent de nom : FR3 devient France 3 et sa station régionale FR3 Alsace est renommée France 3 Alsace. La chaîne décide de renforcer son identité régionale en finançant l'adaptation en alsacien du dessin animé Les Aventures de Tintin en 1996 et des Shadoks.

France 3 Alsace possède deux déclinaisons locales, Édition Haute-Alsace et Édition Route 67', inaugurées en 2001 et 2013 .

Depuis la réforme de France Télévisions en entreprise unique, le , qui regroupe les 24 antennes régionales au sein de 4 pôles, France 3 Alsace fait partie du Pôle Nord-Est dont le siège est à Strasbourg.

Dans la nuit du 1er au , la région Alsace a été la première région à basculer en tout numérique.

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Le 29 janvier 2018, France 3 dévoile le nouveau logo pour la région et locale Alsace, qui a été mise à l'antenne depuis le 29 janvier 2018.

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Organisation[modifier | modifier le code]

Directeurs régionaux :

  • Fernand Jacquemart : 1969 - 1973
  • Pierre Roubaud : 1973 - 1977
  • Mario Beunat :1977-1983
  • Georges Traband : 1983 - 1991
  • Jean-Louis English 1991 -2001

Dirigeants de France 3 Nord-Est :

  • Directeur : Marie-Thérèse Montalto
  • Directrice déléguée à la coordination éditoriale : Sophie Guillin

Délégué régional France 3 Alsace :

  • Patrice Schumacher, depuis septembre 2013[4].

Capital[modifier | modifier le code]

France 3 Alsace dispose d'un budget annuel de 20,39 millions d'euros[Quand ?] (à peu près 2 % du budget national de France 3)[réf. nécessaire].

Siège et bureaux permanents[modifier | modifier le code]

Siège de France 3 Alsace à Strasbourg, avec la céramique de Jean Lurçat

Le siège de France 3 Alsace est situé Place de Bordeaux à Strasbourg dans la Maison de la Radio et de la Télévision, un bâtiment construit à partir de 1956 par les architectes Paul Tournon, A. Devilliers et P. Verdier.

Diffusion[modifier | modifier le code]

Zone d'émission TNT en France de France 3 Alsace

Télé-Strasbourg fut d'abord diffusée sur le réseau hertzien analogique terrestre VHF en bandes I et III en 819 lignes noir et blanc depuis l’émetteur de Strasbourg-Lauth. À partir du , la deuxième chaîne relaie les programmes régionaux sur la plupart de ses émetteurs UHF à 625 lignes afin que les éditions régionales soient distribuées au mieux du découpage des circonscriptions administratives régionales. Les vastes zones de réception VHF de chaque émetteur de la première chaîne sont souvent reçues par plusieurs régions différentes, le réseau ayant été initialement conçu pour couvrir un maximum de population avec un minimum de fréquences. Les réseaux UHF, codés en SÉCAM IIIB norme L depuis le 1er octobre, sont complétés par des "émetteurs intercalaires" qui ont des zones de diffusion qui "cadrent" bien mieux avec le découpage des régions créées en 1960.

Dès le 6 janvier 1975, les programmes régionaux sont diffusés sur le troisième réseau terrestre analogique hertzien UHF SECAM IIIB norme L sur toute la région Nord-Pas-de-Calais via l'émetteur TDF de Nordheim-Strasbourg jusqu'au passage définitif à la diffusion numérique terrestre le . Depuis cette date, France 3 Alsace est diffusée en région Alsace en clair sur le multiplex R1 (SGR1) de la TNT au standard UHF PAL MPEG-2 (SDTV) depuis l'émetteur TDF de Nordheim-Strasbourg (canal UHF 48H), ainsi que par câble sur Estvidéo et Numericable. Elle est aussi accessible dans toute la France sur les bouquets satellite Canalsat, Fransat et TNTSAT et sur les bouquets ADSL.

Couvrant Bâle et une partie du Bade-Wurtemberg, France 3 Alsace s'adresse à un public de près de 2,5 millions d'habitants (dont 1,8 million en Alsace).

Slogans[modifier | modifier le code]

  • 1992-2001 : « France 3, la télé qui prend son temps »
  • 2001-2010 : « France 3, de près, on se comprend mieux »[5]
  • 2010-2011 : « France 3, avec vous, à chaque instant »
  • 2011-2012 : « Entre nous, on se dit tout »
  • 2012-2013 : « Vous êtes au bon endroit »


Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]