iC1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

iC1
Image illustrative de l’article IC1

Création
Disparition
Propriétaire Centre-France
Slogan L'info locale en vidéo
Langue Français
Pays Drapeau de la France France
Statut Généraliste locale privée
Siège social Clermont-Ferrand
Ancien nom Clermont Première (2000-2012)
Diffusion
Aire Puy-de-Dôme, Allier
Diffusion Numérique terrestre et xDSL.

IC1 (anciennement Clermont Première) était une chaîne de télévision généraliste locale privée française émettant à destination de Clermont-Ferrand et son agglomération.

Histoire[modifier | modifier le code]

Clermont Première[modifier | modifier le code]

Clermont Première est lancée le 8 octobre 2000 par le groupe de presse Centre France, notamment propriétaire du journal régional La Montagne. Elle est alors la première chaîne hertzienne locale concédée à un titre de la presse quotidienne régionale (PQR) [1].

Début 2009, la chaîne élargit sa zone de diffusion jusqu'au bassin de Montluçon (Allier)[2].

Mais la chaîne connaît des difficultés et perd environ 1 million d'euros par an[2]. En 2009, les pertes cumulées depuis sa création s'élèvent ainsi à près de 12 millions d'euros [2]. Une restructuration est alors lancée avec la suppression de 11 postes sur 23[2] ainsi qu'une réduction du nombre de programmes produits en interne[3].

Le 8 janvier 2011, la chaîne arrête sa diffusion analogique et passe au tout numérique (TNT, box ADSL et câble)[4].

iC1[modifier | modifier le code]

Le , lors du changement de canal de la chaîne, Clermont Première devient iC1 et modifie sa programmation. Elle se centre majoritairement sur l'actualité de la région. Les studios de la chaîne déménagent pour l'occasion de leur siège clermontois historique (rue Morel Ladeuil) vers les nouveaux locaux du journal La Montagne, rue du Clos Four[5].

En novembre 2013, le groupe Centre France annonce l'arrêt de la chaîne en même temps qu'un plan de restructuration qui comprend 230 suppressions de postes[6].

iC1 cesse de produire des programmes à la fin de l'année 2013 et ne programme plus que des rediffusions jusqu'à ce qu'elle cesse d'émettre le 1er juin 2015[7].

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Logos[modifier | modifier le code]

Slogans[modifier | modifier le code]

  • Clermont Première : « La télévision dont vous êtes les acteurs »
  • iC1 : « L'info locale en vidéo »

Organisation[modifier | modifier le code]

Capital[modifier | modifier le code]

iC1 est gérée par la Société Clermontoise de Télévision, société qui appartient majoritairement au groupe de presse locale Centre-France duquel dépend le journal régional quotidien La Montagne. Le reste est détenu par des Caisses régionales du Crédit agricole, de la Caisse d'épargne et du Crédit mutuel[2].

Émissions[modifier | modifier le code]

Information[modifier | modifier le code]

  • iC1 propose chaque midi Plateau Central, un talk-show d'information locale ainsi que plusieurs émissions en multidiffusion.
  • 12h30 : « Le Flash » d'iC1 présente les faits marquants de l’actualité du jour.
  • 18h30 : « Le JT » : les principaux faits d'actualité de la journée sont développés et la rédaction reçoit une personnalité locale, selon une thématique quotidienne différente.

Émissions et magazines[modifier | modifier le code]

  • Guide privé (portraits intimistes de personnalités locales).
  • Histoire d'Auvergne (émission sur le passé auvergnat)
  • Ça part en live (émission musicale où se produisent des groupes de musique de la région)

Autres programmes[modifier | modifier le code]

En 2007, la chaîne s'enrichit de programmes nationaux : avec d'autres chaînes locales, la saison 1 de 24 heures chrono est diffusé le lundi soir en première partie de soirée. Mais l'expérience de syndication des télés locales tourne court. La chaîne retransmettait aussi l'émission de débat Bibliothèque Médicis présentée par Jean-Pierre Elkabbach.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]